Tunisie: Poursuite, dans les rgions, des mouvements de protestation contre les nouveaux gouverneurs



Des citoyens travers plusieurs rgions du pays, observent des sit-in pour exiger le dpart des gouverneurs qui viennent d'tre nomms, en raison de leur appartenance au Rassemblement constitutionnel dmocratique (RCD).
A Bizerte, les manifestants ont scand des slogans appelant rompre avec l'ancien rgime et ses symboles. ils demandent le dpart du nouveau gouverneur et de tous les agents corrompus du RCD.
Des agents et cadres du gouvernorat ont observ un sit-in et tent d'empcher le gouverneur de prendre ses fonctions avant que l'arme nationale n'intervienne.
Mais le gouverneur a fini par rejoindre son bureau o il a ni son appartenance au RCD et exprim sa disposition servir la rgion et tre l'coute des proccupations des citoyens.
Les manifestants ont, toutefois, poursuivi leur sit- in pour exiger son remplacement.
Des manifestations similaires ont eu lieu Kairouan. La route principale menant au centre ville a t coupe. Les manifestants ont brl des pneus et saccag une partie de la station d'essence proximit du sige du gouvernorat.
L'arme nationale effectu des tirs de sommation pour disperser la foule. Ces protestations ont eu lieu avant que le nouveau gouverneur ne prenne ses fonctions.
A Gabs, les habitants de la rgion ont organis une marche populaire revendiquant le dpart du nouveau gouverneur pour son appartenance au RCD.
Ils ont aussi exprim leur fidlit aux martyrs de la rvolution populaire et leur engagement dfendre ses principes.
Le nouveau gouverneur de Gabs a t oblig de quitter le gouvernorat sous la protection des agents de l'arme nationale.
A Kbili, les manifestants ont rclam l'loignement des symboles de l'ancien rgime et des constitutionnels dmocrates ainsi que le dpart du nouveau gouverneur. Ils ont appel nommer sa place un autre gouverneur intgre et n'appartenant aucun parti politique.
Un haut responsable de l'arme a rassur les manifestants que le gouverneur qui vient d'tre nomm a quitt la rgion.
La famille du martyr de la rvolution Rami El Abed, tomb Kbili, ont organis un sit-in devant le sige du gouvernorat, revendiquant d'inscrire le nom de leur fils unique sur la liste des martyrs de la rvolution.
Dans le gouvernorat de La Manouba, les protestations professionnelles des agents temporaires et contractuels ainsi que des agents des chantiers et des cadres des diffrentes dlgations de la rgion se sont poursuivies.
Les revendications des employs du sige du gouvernorat, des agents contractuels et des ouvriers des chantiers des diverses dlgations s'articulent autour de la titularisation, de la rgularisation de leur situation et de la cration d'un syndicat.
D'autre part, le gouverneur de La Manouba s'est runi avec les cadres et agents du gouvernorat. Il a, cette occasion, pris connaissance de leurs proccupations et leur a promis de les examiner et de les rsoudre dans les plus brefs dlais, conformment aux nouvelles mesures annonces par le gouvernement provisoire dans le domaine de la fonction publique. Il a appel les agents et les cadres rejoindre leurs postes de travail, accueillir les citoyens et tre attentifs leurs suggestions et proccupations.
A Zaghouan, le nouveau gouverneur a quitt son poste, rpondant ainsi aux appels des citoyens et des lves de la ville.
Des lves du lyce Slimane Ben Slimane et du lyce de la cit Ennouzha se sont rassembls depuis le matin devant le sige du gouvernorat, revendiquant le dpart du gouverneur en raison de son appartenance au RCD. Des agents de la municipalit de Zaghouan ont, ensuite, rejoint le rassemblement des lves.
Le gouvernorat de Siliana qui a trouv pendant quelques jours une certaine accalmie, a connu, lundi des protestations formules par un grand nombre de citoyens qui se sont rassembls devant le sige du gouvernorat pour revendiquer l'amlioration de leurs situations sociales, la garantie des commodits de vie ncessaires et le droit des titulaires de diplmes suprieurs au travail. Ils ont, galement, appel un dveloppement conomique quitable entre toutes les rgions.
Le gouverneur dont la foule de manifestants revendiquait le dpart pour son appartenance au parti du prsident dchu, a tent, sous le regard de l'arme, de rassurer les Citoyens et de leur faire part de sa dtermination n'pargner aucun effort pour rpondre leurs attentes et pour rsoudre leurs problmes dans la mesure du possible.
A Nabeul, la manifestation organise par la commission rgionale de la protection de la rvolution a oblig le nouveau gouverneur quitter son bureau, en prsence de l'arme nationale.
La ville a connu, depuis dimanche, plusieurs mouvements de protestation, revendiquant la rgularisation de la situation socioprofessionnelle des habitants de la rgion.
A Tozeur, le gouverneur a pris ses fonctions sur fond de protestations et de revendications de la part de plusieurs citoyens rassembls devant le sige du gouvernorat.
Le gouverneur a indiqu que dans l'objectif d'viter l'encombrement et de rpondre au mieux aux attentes des habitants, une journe sera consacre chaque dlgation pour examiner toutes les revendications.
A Medenine, plusieurs citoyens ont observ un sit-in pour demander le dpart du nouveau gouverneur. Le gouverneur de la rgion, qui s'est entretenu avec des diplms du suprieur et des demandeurs d'emploi, a soulign, au correspondant de la TAP, son engagement tre proche des citoyens, couter leurs proccupations et tablir un calendrier pour l'examen de tous les dossiers cas par cas.
A Bja, le nouveau gouverneur a quitt son poste aprs un sit-in devant le sige du gouvernorat rclamant son dpart. Les manifestants revendiquent la nomination, dans les rgions, de responsables indpendants et technocrates.


Commentaires


11 de 11 commentaires pour l'article 32632

Hannibal  (Switzerland)  |Mercredi 09 Février 2011 à 00h 05m |           
J'ai un grand sentiment que les jours venir vont pousser l'arme au pouvoir. car ce que je vois, ce que j'entends et ce que je lu, notre beau pays se dirige vers l'impasse. on a marre devant n'importe quoi. la tunisie est bris, la tunisie est trahi par ces malhonntes. un appel l'arme tunisienne de prendre le pouvoir et frapper fort et sans piti jusqu' le retour de la stabilit et la paix.

Nazih  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 20h 25m |           
Tout le monde essaye d'analyser la situation sa guise, je dis ceux qui accusent arbitrrement le peuple tunisien, qu'il n'est pas digne de la dmocratie et autres, ont vraiment tort. je leur dis allez demander les ralits aux keffois, vous etes mal informs.

Nazih  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 20h 25m |           
Tout le monde essaye d'analyser la situation sa guise, je dis ceux qui accusent arbitrrement le peuple tunisien, qu'il n'est pas digne de la dmocratie et autres, ont vraiment tort. je leur dis allez demander les ralits aux keffois, vous etes mal informs.

NABIL  (France)  |Mardi 08 Février 2011 à 15h 09m |           
Bon il faut arreter les manif pour un oui ou pou un non vous vouler quoi detruire toute la tunisie au quoi? bon vous allez avoire un peu de liberter mai pas trop parceque el tounsi tartih le bou du dois il te demande le bras allez stop les manif et allez travailler



Kilma  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 15h 07m |           
Si tounsi , la dmocratie dont tu parles respecte autrui: est ce le cas chez nous ?
les rouages de l'etat sont bloqus , la pagaille est partout , les elves ,les etudiants sont en grve et ne veulent plus de leurs enseignants ni de leurs directeurs ,sur les routes c'est l'inscurit totale de jour et surtout de nuit avec braquage, vol, viol etc ,les voleurs sont trs actifs ils terrorisent les gens chez eux c'est ca la dmocratie tunisienne
alors quand je dis il faut un dirigeant fort qui rtablit la scurit ,remet l'etat en marche et donne confiance aux investisseurs qui ont fui le pays

Democratieoui  (France)  |Mardi 08 Février 2011 à 15h 01m |           
Tout ceux qui se posent la question si on mrite ou pas la dmocratie j leur dit que leur question n'a plus de sens parce que on ne peut plus faire un pas en arrire, ca tait dj fait avant et on en a assez, reste savoir comment proteger cette revolution, cest ca la question quil faut poser... aujourdhui il y a plein de dsordre partout et cest normal, c'estr une dlivrance et nest pas facile,, il faut rester vigilant et surtout ne pas
trahir le sang des martyrs

Wkf2284  (United States)  |Mardi 08 Février 2011 à 14h 26m |           
La volont du peuple sort des urnes. est ce que la rue va accepter la volont du peuple????

encore faut il comprendre la question!


Tounsi  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 11h 29m |           
@si kilma
si tu juges que tu ne mrites pas la dmocratie c'est ton problme.
en fait la dmocratie n'est pas un manuel qu'on doit lire ou qu'on doit avoir un certain niveau scolaire pour pouvoir la maitriser.
la dmocratie c'est une pratique base sur l'coute la tolrance et le respect d'autrui

Nabil  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 11h 21m |           
La libert n'a pas de prix mais libert sans scurit c'est la pagaille,la peur et sauve qui peut de ce pays devenu (somalie land).
alors vivement un pouvoir fort qui tient le pays,nous voulons la scurit et puis si possible un peu de dmocratie

Heithem  (France)  |Mardi 08 Février 2011 à 11h 14m | par           
Je suis totalement d'accord avec toi, en Tunisie on manifeste pour un oui pour un non, trop de dmocratie tue la dmocratie !

Kilma  (Tunisia)  |Mardi 08 Février 2011 à 10h 44m |           
Est ce que nous mritons la dmocratie?
est ce que l'on peut se comparer aux gyptiens ?nous plutot proche du somalie ou du raouanra ! l'ex prsident a prdit la pagaille parce que selon lui avec les tunisiens il faut le baton toujours le baton sinon ils vont s'entretuer
malheureusement il avait........