Mme Sihem Ben Sedrine: Une fervente partisane de la liberté de la presse en Tunisie

Vendredi 14 Janvier 2011



Vendredi 14 Janvier 2011
La journaliste tunisienne Sihem Bensedrine, a eu beau avoir été opprimée, arrêtée et torturée en Tunisie, son pays d’origine, personne n’a jamais pu réduire au silence ce petit bout de femme engagée.

Elle naît dans la banlieue tunisoise de La Marsa en 1950. Néjiba Ben Ammar, sa mère, est la fille du juriste et magistrat Sidi Mohammed Ben Ammar, fondateur de l''amicale des magistrats tunisiens ; son père Hmida Bensedrine, est également magistrat. La jeune Sihem part en France pour étudier à l''Université de Toulouse où elle obtient un diplôme en philosophie.
En 1980, elle devient reporter pour le journal indépendant Le Phare. Lorsque le journal cesse d''être publié, elle devient chef du service politique à Maghreb et Réalités. Lorsque Maghrebcesse d''être publié en raison des « émeutes du pain », fin 1983, elle devient rédactrice en chef de la Gazette touristique et fonde l''Hebdo touristique. En même temps, elle supervise le journal d''opposition Al Mawkif.

Elle fonde la maison d''édition Arcs en 1988 mais dépose le bilan en 1992 en raison de la crise des droits de l''homme en Tunisie. En 1998, elle devient directrice de de la maison d''édition Noir sur Blanc.
En 1998, elle fonde le Conseil national pour les libertés en Tunisie (CNLT) dont elle devient la principale porte-parole. À partir de 1999, elle ainsi que ses affaires sont victimes de nombreuses actions policières et juridiques tels que la confiscation et la destruction de ses affaires personnelles ainsi qu''une campagne de diffamation dans des journaux proches du gouvernement tels que La Presse de Tunisie, en raison de ses activités en faveur des droits de l''homme et de la liberté de la presse.
En 2000, elle co-fonde avec Naziha Réjiba le magazine en ligne Kalima.



En juin 2001, elle est arrêtée à l''aéroport international de Tunis-Carthage en représailles à une interview télévisée dans laquelle elle dénonce les abus contre les droits de l''homme et la corruption de la justice tunisienne. Elle est libérée un mois plus tard grâce à une campagne de soutien à la fois en Tunisie et à l''étranger (plus particulièrement en France).
En 2004, Bensedrine est honorée par l''organisation Canadian Journalists for Free Expression qui lui remet un International Press Freedom Award en reconnaissance de son courage dans la défense et la promotion de la liberté de la presse.
(Wikipedia)


  
  
     
  
festival-c366211d15a83c5e4d72f04ab3b1cf9d-2011-01-14 00:00:00






16 de 16 commentaires pour l'article 31948

Bavo  (Tunisia)  |Lundi 20 Juin 2011 à 08h 42m |           
Je retire mon chapeau et je m'incline
bravo sihem
reste l'étoile qui nous donne de l’espoir
ca reste toujours flou et incompréhensible
comme si on veux faire passer l'orage
du calme on va vous maîtriser bande de cons
celui qui cri à la fetna c'est qu il est déjà dressé .
redistribuons les cartes les rôles gardons la tete froide .pas d"exclusion c'est n'importe qoui .
ces gens ne quitterons les commandes qu 'a coup de baton sur le derierre pas de respect pas de délicatesse la manière forte. et soyer sur qu il ne vont pas comprendre que c'est fini. ils diront les orages et les tsunamis on en connu un tat .....

Sami  (Tunisia)  |Jeudi 03 Mars 2011 à 13h 46m |           
Ignorer de cette façon ce qui se passe à el menzeh c'est manquer de respect à une bonne partie de la population,
mme ben sedrine aurait-elle oublié sa lutte quand elle faisait partie d'une minorité, ou est-ce une façon d'exprimer sa frustrat...ion
moi je dis respect pour tout le monde et que chacun exprime ses idées, ce n'est que ainsi qu'on peut avancer

Onss  (Tunisia)  |Jeudi 03 Mars 2011 à 09h 50m |           
Bab bnet pourquoi vous m avez retire mon commentaire celui de onss c'est un simple avis sans aucune forme d'impolitesse vous pratiquer la censure ou vous valider les commentaires qui son pour mme soyez neutre

Bibi  (France)  |Mercredi 16 Février 2011 à 01h 59m |           
C'est léger mais ne manque pas d'informations. une vérification des preuves s'impose.

Khaled  (Tunisia)  |Vendredi 04 Février 2011 à 17h 37m |           
Je ne sais pas quoi dire
madame ben sedrine je te respecte énormément

Adil  (France)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 16h 40m |           
Mme siham je vous salue de toulouse où je poursuis actuellement mes études, espérant tout simplement décrocher le même parcours que vous ……….merci de tous ce que vous faites.

Nizar  (France)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 14h 17m |           
Une femme d'exception

   (Tunisia)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 12h 04m |           
Une militante qui aime son pays la tunisie . du respect pour cette dame au lieu de dénigrer car si elle est en espagne c'est parce qu'elle a toujours dénoncé les abus pendant que nos médias parlaient de l'excellence de notre pouvoir.

Un Espoir é né  (Tunisia)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 11h 35m |           
Ben le moment de bouger politiquement, et mme ben sedrine et les autres voix de vérité doivent encadrer les jeunes qui ignorent pour la plus part le monde de la politique.
engageons nous politiquement. apprenons du modèle politique français, au moins.

Jerbi  (France)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 11h 21m |           
@satouf.dj
pour quoi le détail sur le fait qu'elle est djerbienne ? c'est quoi le rapport avec ce que tu pense d'elle ?
arrêtons ces réflexions débiles on est tous tunisiens

Wkf2284  (Tunisia)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 11h 03m |           
Demission, dissolution du parlement fantoche illégale ne representant que la famille du president et elections anticipees libres et plurielles.

plus personne ne croit les mensonges et les promesses vaines.

Satouf.dj  (Tunisia)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 09h 55m |           
هذه المراة الجربية منذ ان عرفتها وهي معارضة لسنوات وسنوات للنظام البورقيبي
وحاليا نظام بن علي
وانا اسالها حاليا
انت وين توا
وهل تفكرين في جلب الاموال الى تونس..و التي سمعنا انك تحصلت عليها من منظمات عالمية غربية وغيرها
او على الاقل محاسبتك اين ذهبت هذه الامرال
والا عليهم مش علينا

Andy2tun  (United States)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 09h 32m |           
Je me rappelle la derniere fois, j'ai ecris un commentaire ici qui critiquait d'une facon tres civile le censure en tunisie, on a supprime mon commentaire et l'a remplace de la phrase" merci monsieur le president"....ca ma fait vraiment mal au coeur!

Sami  (Canada)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 02h 12m |           
Vous etes des hypocrites babnet..
ela mazbalet attarikh entouma w ben ali...

Tounes horra  (Tunisia)  |Vendredi 14 Janvier 2011 à 02h 04m |           
C'est le temps de réagir madame ben sedrine

Sly  (Tunisia)  |Jeudi 13 Janvier 2011 à 23h 48m |           
J ai beaucoup de respect pour cette dame
god bless you





En continu
  
Tunis: 29°



















Derniers Commentaires