Les rsultats du mois de la propret sont en de de l'escomp (Majdoub)

Lundi 26 Mai 2014



Lundi 26 Mai 2014
tap - Les rsultats du mois de la propret (du 10 avril au 10 mai) sont en de des objectifs escompts, a dclar le secrtaire d'Etat au dveloppement durable Mounir Majdoub.

Les premires valuations de ce programme ont fait ressortir plusieurs dfaillances dont essentiellement l'absence de mcanismes de contrle et de rpression, a-t-il ajout, dans une dclaration au correspondant de l'Agence TAP, Ben Arous, en marge d'une manifestation sur la citoyennet et la protection de l'environnement. En dpit de l'enregistrement d'une certaine amlioration dans certains endroits, le phnomne de dchargement anarchique des dchets persiste, a-t-il avanc.


Cette situation ncessite l'intensification de la sensibilisation via l'engagement de tous, savoir les socits, la socit civile, les partis politiques, les mdias et le secteur priv a-t-il ajout. Et de prciser que cette question ncessite l'activation de mcanismes de rpression en considrant que toute personne qui jette les dchets anarchiquement dans un lieu public commet un crime dans le sens juridique du terme.

Majdoub a expliqu les dysfonctionnements environnementaux observs, actuellement, par la perte des municipalits, aprs la rvolution, depuis plus de 3 ans, de leur position et autorit. "Ceci ncessite l'acclration des lections des conseils municipaux reprsentatifs des citoyens dans un cadre de dmocratie relle qui favorise la reddition des comptes", a-t-il dit. Il a poursuivi qu'" il convient d'ajouter cela l'impratif d'enraciner la conscience parmi les citoyens que l'espace urbain est la proprit de tous et qu'il est impratif de le protger".
Mejdoub a fait remarquer que les premires formes de prservation de l'environnement doivent se faire travers la contribution au devoir fiscal envers la municipalit.

Selon Majdoub, ce devoir est rest limit en dpit des montant symboliques des taxes municipales, notamment au vu de la hausse des cots d'enlvement des dchets, estims environ 100 Millions de dinars alors que les recettes provenant des taxes municipales cet effet ne dpassent pas 40%.

S'agissant de la question des dcharges, notamment dans le Grand Tunis (dcharge de Borj Chakir) le secrtaire d'Etat a soulign que la capacit de rception de cette dcharge a atteint le seuil maximum, annonant le dmarrage des travaux de son largissement, en l'absence de solutions de rechange actuellement.En parrallle, ajoute encore M.Majdoub des efforts sont dploys en vue de renforcer les centres de transformation au niveau de tout le district par l'installation de nouvelles stations.

Concernant le refus des habitants quant l'tablissement de dcharges, de stations d'assainissement ou de centres de transformation, il a soulign que la dmarche est base sur le dialogue ou le ddommagement.
L'adoption du mcanisme de tri des dchets la source en vue de les transformer ou les recycler et les valoriser en nergie primaire ou secondaire reste la seule solution a-t-il estim. Majdoub a indiqu que cette approche a pris du retard, affirmant que les structures officielles sont conscientes de l'importance de la concrtiser sur le moyen terme.




  
  
     
  
cadre-7d26c14b4a096a0afc48154974c4b7d6-2014-05-26 20:50:14






8 de 8 commentaires pour l'article 85931

FATYOU  (France)  |Mardi 27 Mai 2014 à 10h 11m |           




Balkees  (United Arab Emirates)  |Mardi 27 Mai 2014 à 10h 01m |           
:
.. .. .. : .. .. : .. : !!!

Balkees  (United Arab Emirates)  |Mardi 27 Mai 2014 à 09h 54m |           
.. .. .. !!! !!! .. ... !!! .. .. .. .. !
!!!! ... .. .. .. .. .. .. .. !!!!

Addel  (Tunisia)  |Mardi 27 Mai 2014 à 09h 49m |           

...


3AIBROUD  (Tunisia)  |Mardi 27 Mai 2014 à 08h 28m |           
. . . . . . ) (.

Bizertin  (France)  |Mardi 27 Mai 2014 à 08h 22m |           
C une education c dans la tete c dans le genes ts ne sale tu mourra sale

Oceanus  (Spain)  |Lundi 26 Mai 2014 à 22h 06m |           
Le probleme de la proprete est du a trois facteurs.premierement le manque de materiel,car toutes les municipalites operent avec peu de materiel et on utilise des methodes depasses pour collecter des tonnes d ordures par jour,ca nous fait perdre du temps et on n arrivera jamais a collecter toutes les ordures ,faute manque de camions et de conteneurs et de petits vehicules pour les ruelles et les impasses,en outre beaucoup de materiel est en panne
et on ne l a pas repare.Segondo la mentalite de la grande majorite des citoyens qui jettent les ordures partout sur les trottoirs ou les routes sans penser a l environnement ou les autres citoyens de meme pour les vendeurs ambulants qui jettent tout partout,pour lutter contre cela il faut sensibiliser jour et nuit subventionner une partie du prix des sacs a poubelles pour les utiliser et enfin sanctionner ceux qui jettent la poubelle partout par
1 ou 2 dinars par la police municipale.Tercio savoir gestionner ce secteur en mettant des conteneurs speciaux pour le plastique,surtout a cause de la grande consomation d eau minerale embouteille en plastique et des sachets qui volent partout,de meme pour le verre ce qui facilitera le reciclage ce qui fait epargner un peu d argent,et fait etendre la mentalite du reciclage inclus le papier et baisser le prix des produits recicles,creer des lieux
pour bruler ou detruire ces ordures selon les nouvelles techniques existentes eloignes des citoyens et des routes.enfin on peut utiliser l energie biomasse a base des ordures pour creer de l energie tel que le gaz pour rentabiliser le secteur.il faut aussi nettoyer les plages selon un calendrier etablie par les municipalites d une maniere intense en ete et modere au reste de l anne pour avoir toujours de belles plages.sachez que le probleme de
proprete en tunisie est tres grand et ne sera jamais resolu par des campagnes mais par un travail planifie et structure respecte par les autorites et les citoyens sinon ca va avoir des effets sur la sante des citoyens l esthetique des villes et villages et sur le secteur du tourisme .

Bardo_tounes  (Tunisia)  |Lundi 26 Mai 2014 à 21h 05m |           






Présidentielles 2019
Législatives 2019
En continu


18 2019 | 19 1441
19:52 18:25 15:44 12:21 06:04 04:36

26°
25° % 88 :
25°
2.6 /
:

25°-2531°-2432°-2431°-2530°-25




(171 379) :
(143 486) :
(124 714) ''
(113 673) :
(108 667)
( 85 589)
( 79 848) :
( 77 716) ''
( 64 889) ''''
( 64 321)
( 63 951) :
( 60 861)
( 57 478)
( 57 006)
( 53 062) :
( 52 413)
( 52 210) :
( 51 528)
( 51 499) :
( 48 791)



Derniers Commentaires