عدنان منصر: المعارضة فهمت الحوار الوطني على انه باب لإزاحة الترويكا



باب نات - قال الناطق باسم الرئاسة عدنان منصر في حوار في قناة "سكاي نيوز" ان المعارضة وخاصة نداء تونس فهمت الحوار الوطني على انه باب لإزاحة الترويكا مضيفا" المعارضة متمسكة بشخصيات موالية لحزب نداء تونس.

وأضاف منصر " بعض قيادات المعارضة هددت أنصار الترويكا بإدخالهم السجون فور سقوط الترويكا وهذا لا يساعد ابدا على الحوار.
وتابع منصر " علي ان اذكر المعارضة بان احد المستيري هو مرشح التكتل وليس النهضة.








Commentaires


14 de 14 commentaires pour l'article 74332

Taiebmaaroufi  (Tunisia)  |Dimanche 10 Novembre 2013 à 00h 49m |           
Si Adnane. Vous n'auriez pas dû sortir le dialogue de l'ANC pour le confier au front du salut qui a imposé le dialogue national parlant au nom de l'opposition et surtout au nom du peuple alors que le total de ses constituants est inférieur à ceux du CPR.
Vous auriez dû payer plus aux médias achetés par l'argent sale offert à Nidaa Tounes ou arriver à réaliser le consensus au Bardo sans entendre les discours électoraux télévisés et les points d'ordre vous causant énormément de retard. Vous auriez dû utiliser la force associée avec des campagnes publicitaires pour déjouer le rôle et le poids de l'UGTT sans laquelle l'économie votre point faible ne serait pas touchée.
Vous auriez dû changer le règlement intérieur pour palier à l'absence et à la perte de temps depuis longtemps avant qu'on vous le demande par les membres du dialogue national

Purtounsi  (Tunisia)  |Samedi 09 Novembre 2013 à 22h 54m |           
لا يا سي خرنان الشعب هو الذي قرر بصفة باتة إزاحتكم و لن يتراجع كلفه هذا ما كلفه شعاره شعا ر مقاومي الإستعمار الفرنسي إذا الشعب يوما أراد الحياة فلا بد أن يستجيب القدر

Mandhouj  (France)  |Samedi 09 Novembre 2013 à 11h 43m |           
Une réalité et des évidences, comprendre ou mourir. Toute la Tunisie est concernée.
- Il est vrai que le passage par une Anc, était imposé par la révolution ‘’el Kasba 1 et el Kasba2’’ et plusieurs partis politiques ont adhéré. donc c’est un choix révolutionnaire, légitime et le fait que le peuple l’a porté, il est devenu un choix souverain.
- Il est vrai que les partis qui étaient contre le passage à la normalité politique et institutionnelle par une Anc, les partis qui était déçus par les résulta des élections du 3 octobre 2011 et les anciens du régime rassemblés sous la houlette de Nida Tounis, depuis le lendemain des élections 2011 ont su et ont pu travailler autour des nouvelles alliances politiques, ils ont eu la possibilité de faire un travail de réseaux au sein de la société
civil et surtout au niveau de l’UGTT et de l’UTICA. Sans oublier leur fort travail avec leurs relations étrangères pour garantir un soutien fort et faire adhérer certaines alliances étrangères à la nécessité de faire un changement politique par la force d’une réalité ‘’blocage politique et institutionnel au niveau de la l’Anc,…
Tous ce travail de ce front qui s’affiche anti troïka et surtout anti Ennahdha est dans le sens de créer une légitimité par ‘’la force d’une situation’’ et de mettre fin à la légitimité électorale. Donc ils sont déjà dans une alternative à la révolution et ces acquis ont démocratie et en pluralisme. Ils affichent tout haut et sans réserve, le sort ‘’liquidation’’ d’Ennahdha ‘’même physique’’ et du gouvernement de la troïka politiquement.
- Actuellement, nous sommes devant deux cas de fait :
- 1 : Ennahdha et ses alliés essaient d’accompagner ces tentatives de putsch avec plus de disponibilité au dialogue. Où ça va nous amener ce mode d’accompagnement ?
- 2 : le front anti Ennahdha est affronté à des évidences plus fortes que lui :
- a/ la classe populaire n’a pas suivi ses appels à la révolte, ni la classe moyenne,
- b/ ils sont entre eux divisés et ne rassurent ni les locaux ni les étrangers,
- c/ il s’est avéré qu’ils n’ont ni alternative ni projet de gouvernement, mais juste des envies de pouvoir et de répression. Nida Tounis (le Rcd) essaie de revenir au pouvoir par lala douceur du dialogue après qu’il a compris qu’il ne reviendra jamais par les élections. Les partis du front populaire essaient de trouver une petite place/participation au pouvoir depuis une situation/position de force et non pas depuis une position de faiblesse
–la défaite électorale-.
- Sachant qu’Ennahdha dès le début des élections les a invité à un gouvernement d’union nationale où chacun trouve sa place pour mieux œuvrer pour la nouvelle construction démocratique et institutionnelle de la nouvelle Tunisie. Sauf que dans ce cas Ennahdha sera pilote de l’opération, et l’idée même de la nouvelle Tunisie démocratique, plurielle, avec une nouvelle distribution du pouvoir et des richesses n’intéresse pas ces partis de l’extrême
gauche, ni le clan anciens du régime.
- d/ l’option de faire intervenir essentiellement l’armée n’a pas marché. Pour plusieurs nobles raisons qui tiennent à l’armée même. Et puis je suis convaincu (en cas) que toute la Tunisie brulera y compris nida et le front populaire, donc pour quel intérêt ?
- e/ les blocages économiques (33 à 35 mille grèves), l’économie parallèle, la contre bande, et le terrorisme, n’ont pas fait les effets désirés. L’état est toujours debout à travers ses institutions, et le peuple n’a pas eu peur. Ici je n’incrimine pas nida tounis et le front populaire par le terrorisme, loin de là. Mais ils sont à 100% dans la contre révolution par l’économie, par l’anarchie politique, et surtout par les invitations
multiples aux forces de sécurités et à l’armée de les soutenir. Et là ils ont perdu toute crédibilité aux yeux du peuple.
Toutefois il existe certaines évidences qu’il faut rappeler.
- Par évidence la justice transitionnelle fait beaucoup peur,
- Par évidence redistribuer les richesses chasse certains grands intérêts, injustement obtenus, (corruption, spoliation, mécanismes mafieux…) étaient les règles de jeu. Les putschistes sont plutôt dans une lutte de place et non pas de classe.
- Par évidence définir un nouveau régime politique qui donne plus de pouvoir aux territoires et à la population, cela menace les équilibres qui se sont construit depuis 1955,…
Une question qui s’impose :
- Quand sera finie la transition ?
- Je pense qu’il faut se rendre à l’évidence, et puis les issus, sont juste devant nous.
- Ben Ali harab.
- Mandhouj Tarek.

Selmi  (Tunisia)  |Samedi 09 Novembre 2013 à 11h 23m |           
La révolution a apporté un président de la république et un président du gouvernement félicitations pour vous deux et vos équipes bien sûr

Nouri  (Switzerland)  |Samedi 09 Novembre 2013 à 08h 03m |           
من حماقة المعارضة انها تنادي الي الحوار مع الترويكا وفي نفس الوقت تشترط بخريطة طريق درسوها وان لا يقبل بإسم رئيس حكومة تطرحه الترويكا.
السؤال: لماذا إذا الحوار مع الترويكا أو النهضة ؟
هل عليهم إلا الحضور والصمت ؟
صحيح من قال هذا حمار وليس حوار

Antligen  (France)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 18h 53m |           
هددت أنصار الترويكا بإدخالهم السجون والشعب يهددهم بإدخالهم المقابر لو قاموا بأي عمل غبي.

Rafaa  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 18h 25m |           
سؤال بسيط =سيدّي الفاضل مستشار رئيس جمهوريّة تونس العظيمة ...أتت تتكلّم باسم من ؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟
ياسبحان الّله = ...يا سبحان الّله؟

AMDMED  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 16h 48m |           
الراجل في هالبلاد هو عرفك المرزوقي إلّي تكلّم و قال إنّوا رئاسة لجمهورية خط أحمر و قص إيدين المعارضة
بينما خضوع جماعة النهضة نحّولهم وزارات السيادة يطالبوهم بالخروج من رئاسة الحكومة و لم يتّخذوا موقف مشرّف و رجولي أبدا كل مطلب من مطالب معارضة المجاري جماعة النهضة مستعدّون للتفاوض حوله و للتنازل أكثر فأكثر
أما المرزوقي رغم محدودية صلوحياته لم و لن يتنازل عن رئاسة الجمهورية إلّا لرئيس منتخب
و ما نحكوش على التكتل بقيادة مصطفى بن جعفر المنقلب على شرعية التأسيسي أول حاجة عملها سكّر المجلس جملة إستجابة لمطالب معارضة الأيتام

Amri1981  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 16h 15m |           
شعار المعارضة: قصلي يد و قص إلجاري زوز إيدين

Yatounes  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 16h 07m |           
Où êtes vous arrivés concernant l'affaire des syndicalistes ou c'est comme d'haibitude des affaires sans suite, bref lorsque l'opposition tiend le pouvoir toutes les affaires judiciaires nous seront dévoilées surtout lorsqu'il s'agira de l'emprisonnement des personnalités de la Troika

FOULENE  (France)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 14h 25m |           
Vivement, quand tu dégages, toi et ton président!.

Meinfreiheit  (Oman)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 13h 39m |           
ماهم اغبياء ....و هذاكا علاش الشعب موش بش يخرج الا ليمسح بيهم الارض في اقرب مناسبة .....

AMDMED  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 12h 34m |           
الحوار هو خروج النهضة و الترويكا دون وجود تصوّرات بديلة للمستقبل السياسي و الإجتماعي و الإقتصادي
بلغة أخرى حوار دون إعطاء فكرة لمستقبل البلاد أعطينا نخرّجوكم من الحكم و الباقي سيتكفّل به الإنتهازيين

MOUSALIM  (Tunisia)  |Vendredi 08 Novembre 2013 à 12h 25m |           
المعارضة وعلى رأسها حمة فهمت الحوار على أنه الخروج الآمن للنهضة ركضا إلى أقرب منفى خارج تونس والى الأبد .تخيل ...