Tunisie - Les banques a court de liquidits : La banque centrale ragit.



Par Farouk Ben Ammar

.
.

Comme nous le savons toutes et tous, une partie des dpts dans les banques sert octroyer des crdits pour les investisseurs et une partie est dpose dans la Banque FaroukCentrale de Tunisie (BCT) comme rserve.

Donc, pas de liquidit dans le banques, se traduirait par : Pas de Crdits, donc Pas dInvestissements, donc Pas de Crations dEmplois, donc Moins de Dpts. Cest la faillite du systme bancaire : Un Dangereux Cercle Vicieux.
.
..



STRATÉGIE ADOPTÉE PAR LA BCT

Remplacement des Billets



La BCT, a dcid, dans un communiqu du 8 Novembre 2012, de retirer de la circulation, les billets de 30 dinars (1997), et de remplacer ceux de 20 dinars (1992) et de 50 dinars (2008).

Parait-il, ces billets qui affichent les symboles du rgime dchu, gneraient un pays qui vient juste de faire sa rvolution.

Ces trois (3) types de billets cesseront donc davoir cours lgal le 1er Janvier 2013, mais resteront changeables auprs de la BCT, jusquau 31 dcembre 2017 : Un moratoire de cinq (5) ans.

Au fait, la BCT persuade quil y a des centaines de milliers de citoyens qui cachent leur pcule chez eux, esprerait, par ce faire, faire ressortir ces Butins et consquemment garder les liquidits dans les banques.

En effet, le gouvernement a avou, en apart, que cette opration pourrait booster la circulation des fluidits de monnaie, en rinjectant dans le rseau les billets qui auraient t stocks par leurs propritaires, dans des bas de laine !

Certains plus fortuns thsaurisent leurs cash dans de lor et dans limmobilier.


Contradiction



On dit que les billets de 50 TND et de 20 TND seront remplacs car ils portent le signe du 7 Novembre, et le billet de 30 TND nest pas utile , mais que dire des billets de 10 TND et de 5 TND arborant linscription 7 Novembre et qui ne sont pas concerns par le Remplacement ?

Tunisie

Cest que ce sont des petits billets, on table plutt pour les gros que le citoyen est plus enclin stocker chez lui.

Et puis pourquoi les DAB/GAB continuent-ils de dlivrer ces fameux billets de 20 TND avec le 7 Novembre , puisque le communiqu de la BCT la formellement interdit, si ce nest que pour dissuader, encore, le citoyen de tirer des billets de la banque ou, sil le fait, de sen dbarrasser rapidement avant le 31 Dcembre 2012 !

Ce qui a pouss plusieurs personnes utiliser leurs chquiers, et par consquent retirer moins de cash.

Étrange revirement, plusieurs commerants exigent maintenant dtre pays par chque, pour viter daccumuler des billets qui nauront plus valeur lgale aprs le 31 dcembre 2012.

Par ailleurs, jamais la vente des coffres-forts na t aussi forte quen 2011-2012.


Destruction de la Monnaie Nationale



Les Investissements Directs des Etrangers (IDE) et les Virements des tunisiens rsidents l'tranger ont connu une baisse. Les recettes touristiques ont diminu aussi. Ce qui narrange pas les choses.

Quand la BCT, accumule des liquidits, celle-ci procde ce quon appelle dans le jargon bancaire LA DESTRUCTION DE LA MONNAIE NATIONALE pour acheter des devises et rduire le dficit commercial qui est ngatif pour plusieurs pays.

Pour baisser la valeur de sa propre monnaie, un gouvernement peut vendre sa propre monnaie et acheter des titres publics trangers, ce qui augmente ses Rserves de Change.

Le Maroc, pour rduire son dficit de la Balance Commerciale, a t oblig de dtruire une partie de sa monnaie pour acheter des devises trangres.

La BCT est-elle entrain dappliquer cette technique ?



Rduction du Taux de Rserve



Face au manque de liquidit, la dclration des crdits et des avoirs extrieurs, la BCT procda la baisse du taux de la rserve obligatoire montaire.

Le 30 mars 2011, la BCT, a dcid de la rduction du taux de la rserve obligatoire des banques 5 %.

Derechef, le 20 Dcembre 2012, ce Taux est rduit seulement 2%.

Cette sage dcision de la BCT va mettre la disposition du systme bancaire quelque milliards de TND de plus un moment o ses besoins en liquidits vont croissant, tout en rduisant laccs aux crdits mnagers destins la consommation et qui ne sont pas injects dans les investissements crateurs demplois !


Promouvoir lÉpargne



Les comptes dpargne rmunrs hauteur dun modique 2%, nattirent pas le citoyen.

A cet effet, le 21 dcembre 2012, le gouverneur de la BCT a annonc quil envisage d'augmenter le taux d'intrt sur l'pargne : l'objectif tant d'encourager les Tunisiens l'pargne qui ne dpasse pas, actuellement, 16% du PIB... assne-t-il.

Les banques ont alors lanc une campagne de grande envergure pour encourager et promouvoir lÉpargne.


FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE : SORNETTE OU REALITÉ

Le SKIMMING , littralement Écumage en franais, est une manipulation frauduleuse mettant en uvre la pointe de la technologie, et dsigne lensemble des techniques informatiques qui permettent de rcuprer les donnes dune carte bancaire.


Cas de la France



En Dcembre 2012, un rseau de fraudes la Carte Bleue a t dmantel Paris. Dix-neuf (19) personnes ont t arrtes.

Le prjudice financier a t estim trois (3) millions dEuros, des miettes. Tandis que le montant des tentatives de fraudes a t valu plus de 14 millions dEuros.

Cas du Canada



Cest arriv en 2009 avec les Cartes OPUS ou des comptes ont t dbits l'insu de leurs titulaires.

Des centaines d'utilisateurs de cette carte, aprs avoir tent en vain d'acheter un titre de transport dans les distributeurs de la Socit de transport de Montral (STM), ont vu leurs comptes bancaires dbits de montants allant jusqu' 200 $ CA.

Mais l cest une autre histoire : Il sagissait effectivement dun problme purement technique. La STM a attribu ce bug informatique une panne du rseau bancaire Interac, qui a dbit les comptes d'un certain nombre de clients sans que leurs titres de transport soient crdits sur leur carte.


Cas de La Tunisie



Ce nest pas le premier incident en Tunisie. En 2008 la brigade criminelle a pu apprhender une cinquantaine (50) de jeunes munis de vraies fausses cartes bancaires.

Heureusement, les retraits nont pas t dbits sur les comptes des citoyens : les cerveaux taient des trangers dont des franais et un sri-lankais !

Mais en Tunisie, je ne crois gure que des personnes maitrisent ces technologies de pointe dans la fraude montique.

Rcemment, suite aux comptes dbits linsu de quelques citoyens, fait divers abracadabrant et amplifi par la presse locale, pris de panique les tunisiens ont prfr ne plus faire de retraits avec leurs cartes, et utilisent le cash quils ont la maison, rduisant considrablement les retraits :

une autre manire de pousser les gens ne plus tirer dargent

Certains citoyens ont rellement vu leurs comptes soulags de quelques centaines de TND, mais il ne faut pas crier au loup !

Un ami me dit ce propos moi je ny crois pas, ou du moins jy croirais quon on aura arrt des coupables

Mais qui connait votre code secret bancaire part votre propre banque et la BCT, et ventuellement votre conjoint(e) ? Y-a-t-il l matire rflexion ?

Ces doutes sont dautant conforts par le silence des banques de la place.

Mme la Socit Montique de Tunisie (SMT) rechigne donner des explications et adopte la langue de bois. Le flou qui entoure cette affaire permet toutes les supputations.

UNE ATTITUDE QUI NE FAIT QUE RENFORCER LES SOUPÇONS !



Bref, une plainte a t dj dpose auprs du procureur de la rpublique qui a diligent une enqute.


ÉPILOGUE



Selon les donnes, jusquau mois de Septembre 2012, de lAssociation Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF), on peut dresser le tableau suivant :


Ainsi, avec lhypothse que 80% des transactions sont des retraits, toutes choses gales par ailleurs, les tunisiens retireraient le montant faramineux de 12.160 MILLIARDS DE MILLIMES PAR JOUR !

Des liquidits en moins pour les banques !




Commentaires


8 de 8 commentaires pour l'article 58324

FaroukBenAmmar  (Tunisia)  |Vendredi 28 Decembre 2012 à 19h 19m |           
Dj la banque centrale vient de relever le taux lÉpargne de 2% 2.5% !

c'est bien, mais c'est insuffisant !

Cherif  (Tunisia)  |Vendredi 28 Decembre 2012 à 18h 56m |           
......

Saalih  (Canada)  |Vendredi 28 Decembre 2012 à 13h 36m |           
Je ne suis pas sr l'auteur avait une ide prcise de ce qu'il voulait dire ou il voulait juste crire quelque chose. c'est quoi le message? l'ide? vous tes sur babnet et non pas dans un cours de classe!

Hindir  (Tunisia)  |Jeudi 27 Decembre 2012 à 16h 37m |           
Intrressant.bien que le citoyen de formation communment moyenne peut se perdre dans ce mic-mac financier, et il a bien tort ledit citoyen car dans tous les cas, c'est bien lui la victime de tous les torts.

Cherif  (Tunisia)  |Mercredi 26 Decembre 2012 à 20h 08m |           
... .......

Prince  (France)  |Mercredi 26 Decembre 2012 à 18h 25m |           
J'ai dj abord ce sujet ici sur ce site en vous racontant le cas d'un chef d'entreprise qui perd un contrat de sous traitance et obliger de licencier ses 52 employs a cause l'impasse et la non rception des matires primaires!
j'ai critiqu la politique de chedy ayedi et bct, j'ai parl a plusieurs chefs d'entreprise et croyez moi rien de trs optimiste!
continuez!! et seront trs content de voir notre systme bancaire s'effondre! eux ils ne s'inquitent pas! ils ont bien rempli les poches! mais les gens pauvres et pres de familles vont galrer encore et encore!
gooo l'arrire!

SABRI  (Tunisia)  |Mercredi 26 Decembre 2012 à 18h 23m | Par           
Un article qui dvoile plusieurs aspects intressants ! merci son auteur !
J'espre que les dcideurs nous mneront bon port !

TITI2  (Tunisia)  |Mardi 25 Decembre 2012 à 19h 23m |           
La loi de gresham (voir thomas gresham) a bien dit que la mauvaise monnaie chasse la bonne !