Tunisie: FSM2013-Migration Plaidoyer pour la création d'un mouvement mondial des émigrés




tap - Le droit de circuler et de choisir sa résidence constitue la principale revendication fortement clamée lors d'un atelier de travail organisé jeudi au Campus El Manar, dans le cadre du Forum social mondial (FSM2013).
Les intervenants se sont prononcés en faveur de la création d'un mouvement mondial des émigrés devant regrouper, également, toutes les associations qui les représentent.


Les participants à cette réflexion, parmi, notamment, des émigrés ont insisté sur le droit à la dignité et à la citoyenneté, exprimant leur total refus du statut de citoyen de seconde zone dans les pays d'accueil. Ils ont appelé à l'établissement de ponts de communication entre les différents mouvements sociaux concernés par l'émigration de par le monde.
..

.


Prenant la parole, un Palestinien a parlé des difficultés de circuler dans les territoires occupés où chaque jour de nouveaux obstacles sont posés par les autorités israéliennes pour dissuader les voyageurs palestiniens.

..
...

Le cas du Maroc comme point de transit pour les émigrés africains et qui est aujourd'hui en passe de devenir un pays d'accueil, a été évoqué lors de la rencontre.

Auparavant, le sociologue Ismail Lacher de France, avait relevé dans son intervention « migration et mondialisation » que les flux migratoires dans le monde ont prouvé de façon claire, l'absence d'une gouvernance mondiale responsable de l'émigration.

Le traitement des problèmes de l'émigration, soutient-il, commande l'instauration de nouvelles bases pour rétablir l'équilibre socio-économique dans le monde, tout en prenant en considération l'intégration des émigrés et leur droit à la citoyenneté, loin de la logique d'exclusion et de marginalisation.




Commentaires


1 de 1 commentaires pour l'article 62607

Ledemystificateur  (Tunisia)  |Vendredi 29 Mars 2013 à 15h 02m |           
Il faut que les pays du maghreb cessent d'etre les garde-frontieres des pays colonialistes,qui se vautrent dans l'opulence en pillant les pays des candidats a l'emigration.il faut au contraire faciliter le passage en europe de ces gens là.en fin de compte ,ils vont recuperer une miette de ce qui leur a ete volé.