Tunisie: 20% de la population la plus pauvre, ne reçoit que 37,2% des transferts du PNAFN (CRES-INS-BAD)



tap - ''Les 20% les plus pauvres de la population ne reçoivent que 37,2% du montant global des transferts directs accordés dans le cadre du PNAFN (Programme National d'Aide aux Familles Nécessiteuses), soit une aide mensuelle de 100 dinars, pour chaque famille nécessiteuse et les 40% les plus pauvres, en reçoivent 60,7%" a indiqué le Centre de recherches et des études sociales (CRES).

Il s'agit là des résultats d'une étude portant sur « l'évaluation de l'impact des subventions universelles et des programmes d'assistance sociale sur les populations pauvres et vulnérables », élaborée par le CRES, en collaboration avec l'INS et avec l'appui de la BAD.

Selon un communiqué publié jeudi par le centre, les premiers résultats de l'étude font etat d'une niveau relativement élevé d'erreurs d'identification, puisque «les familles pauvres qui ne bénéficient pas du Programme d'accès aux soins à tarifs réduits (AMG II) représentent 61,9% du nombre total des familles indigentes en Tunisie, et 53,3% des familles vivant sous le seuil de la pauvreté extrême ». En outre, "48,9% des personnes démunies ne bénéficient ni du Programme National d'Aide aux Familles Nécessiteuses et de l'assistance médicale gratuite (PNAFN-AMG I), ni de l'AMG II".

Malgré toutes ces défaillances, ces transferts sociaux directs contribuent d'après le CRES, "à réduire les taux de pauvreté car s'ils sont supprimés, le taux de pauvreté serait de plus de 16,5% au lieu de 15,5%, et la pauvreté extrême atteindrait des niveaux supérieurs à 5,3%, contre 4,6% actuellement».

Pointant du doigt, un problème de ciblage qui engendre des erreurs d'inclusion (faire bénéficier du programme des familles qui ne sont pas pauvres) et d'exclusion (des familles pauvres qui ne bénéficient pas du programme), le CRES a jugé qu'il est indispensable « d'améliorer la performance du programme d'au moins 50%, si l'on veut atteindre une performance équivalente aux programmes les plus efficaces à l'échelle mondiale (tels que mis en œuvre en Bulgarie, en Argentine, en Albanie ou au Chili)».

Ainsi, le Centre a recommandé «de réaliser un diagnostic sérieux sur le niveau réel des erreurs d'identification, qui repose sur une analyse plus approfondie des indicateurs de performance des programmes d'assistance sociale actuels ». Dans cet objectif, la BAD a accordé au CRES un don de l'ordre de 250 mille euros (500 mille dinars), qui sera réservé au perfectionnement de l'évaluation de la performance du système d'assistance sociale en Tunisie et de sa contribution à l'amélioration du niveau de vie des populations pauvres et vulnérables.




Commentaires


5 de 5 commentaires pour l'article 62976

Mandhouj  (France)  |Jeudi 04 Avril 2013 à 20h 54m |           
Logement, facile accès à la santé, à l'éducation et gratuité, un revenu minumum mais decent, sont des droits opposables, on ne doit pas échappé. la santé, école, le logement doivent être des droits universels dans la nouvelle tunisie. ben ali harab, egoïsme dégage. ben ali harab. mandhouj tarek.

Elahrardjerba  (France)  |Jeudi 04 Avril 2013 à 19h 55m |           
سامحوني المجلس التاسيسي يلزم مساعدة،ماعندهومش لا ماء ولا ضوء في المكاتب ، وياكل مرة في 3 ايام ؟؟؟ والله دار لقمان علي حالها.اما الفقراء عندهم كان خالقهم ،لا نهضة ،لا جمهوري ولا....استتغفر الله سامحوني تتفكر فيهم النهضة قبل الانتخبات شوية سكر،مقرونة ..زي التجمع قبل... اه ه ه ه ؟؟؟؟

TunisienDU78  (France)  |Jeudi 04 Avril 2013 à 19h 19m |           
Ya un truc qui me tracasse on exporte du pétrole et du gaz et beaucoup de gisement on était découvert prk ne pas utiliser l'argent du pétrole du gaz du phosphate pour aide ces gent et arrête de me dire que la tunisie a rien ou alors dite moi a quoi sert ces dizaine et dizaine de plate forme au large de la tunisie il serait temps que les tunisien profite de l'argent de l'argent de ce qu'on leur prend dans leur sous sol

Sfax14  (Tunisia)  |Jeudi 04 Avril 2013 à 18h 58m |           
Abibissa a tout fait pour augmenter les salaires de 70 dinars et il s'est moqué des déshérités et des pauvres .lui et le gouvernement de jbali sont responsables des malheurs de nos pauvres .

Mandhouj  (France)  |Jeudi 04 Avril 2013 à 18h 19m | Par           
Et alors, vous allez faire comment en tant que gouvernement? Ben Ali harab. Mandhouj tarek.