قابس: فرع الرابطة التونسية للدفاع عن حقوق الإنسان يدين تهديم قبور يتم بناؤها لدفن ''الغرباء''



وات - أدان فرع قابس للرابطة التونسية للدفاع عن حقوق الإنسان، في بيان أصدره، أمس السبت، إقدام مجموعة من الأشخاص، مساء الجمعة الفارط، على تخريب قبور شاغرة بمقبرة سيدي بولبابة وتهديم عدد كبير منها ، كانت أنجزتها بلدية قابس في إطار اتفاقية مع منظمة الصليب الأحمر الدولية "لاستقبال جثث المهاجرين التي يمكن انتشالها من شواطئ الجنوب الشرقي".

وطالب فرع قابس لرابطة الدفاع عن حقوق الإنسان، في ذات البيان، بلدية قابس بـ"تقديم دعوى قضائية ضد كل من يثبت تورطه في هذا الجرم"، داعيا النيابة العمومية الى "التحرك بسرعة واتخاذ ما يتناسب مع هذه الأفعال من اجراءات ضد كل من يكشف التحقيق عن تورطه في عمليات التدنيس والتخريب".


وشدّد فرع الرابطة، في ذات البيان، على استعداد بلادنا وجهة قابس "لتوفير الحق في قبر يحفظ كرامة المهاجرين الغرقى ويضمن لأهاليهم فرصة التعرف على مصير أبنائهم، مثل ما حدث في الصائفة الأخيرة حين استقبلت بلدية بوشمة بقابس الغربية، 19 جثة أكرم أصحابها بجنازة تليق بذواتهم الإنسانية حضرها أهل المنطقة وعدد من المسؤولين ورموز من المجتمع المدني".

Commentaires


6 de 6 commentaires pour l'article 198518

Observateur  (United States)  |Dimanche 23 Février 2020 à 14h 47m |           
البلدية حقها إستشارت المواطنين قبل كا تبدى تبني

Observateur  (United States)  |Dimanche 23 Février 2020 à 14h 46m |           

غلطة البلدية إلي مالمفروض تختار أرض أخرى موش في الجبانة العمومية لأنو الغرباء هاذم فيهم مسيحيين و أديان أخرى

Observateur  (United States)  |Dimanche 23 Février 2020 à 14h 41m |           
C'est la faite de la municipalité qui aurait dû choisir un autre terrain que celui dans la cimetière publique.

Azzah  (France)  |Dimanche 23 Février 2020 à 13h 20m |           
Toutes ces associations qui prétendent défendre "les droits de l'homme" sont toutes des associations nourries de l'argent venu d'ailleurs, des mains de ceux qui veulent faire taire les autochtones et leur imposer des lois étrangères. En Europe où je vis depuis des décennies on a vu les effets de ces associations sur la société française par exemple : un français catholique n'a plus son mot à dire et tout étranger est encouragé à vivre en
france avec arrogance. Le résultat est qu'il n'y a plus ni paix, ni respect dans un pays qui avait ses codes sociaux et au sein duquel un étranger pouvait vivre sereinement sans provocation ni dans un sens ni dans l'autre.

Ces associations devraient voir constamment leur oeuvre sérieusement étudiée, ses effets dénoncée. ce sont des f=groupements de faiseurs de guerres qui avancent derrière un masque souriant.

Azzah  (France)  |Dimanche 23 Février 2020 à 13h 13m |           
Il y a eu vol de terrain, il y a eu abus de pouvoir, et l'auteur de ces deux délits se cache.

Qui a décidé de ces constructions sans l'avis des intéressés ? Qui a payé ces travaux abusifs ?

Détruire ces constructions abusives n'est que la réponse à cet abus de pouvoir.

A aucun moment il ne s'est agi de refuser d'enterrer qui que ce soit. Il s'agit de refuser qu'un anonyme soit venu décider de construire dans ce cimetière sans avoir ni informé les gens du pays, ni demandé leur autorisation. Détruire ce qui a été construit abusivement est légitime.

Le discours de ce monsieur est tout à fait fondé : "nous ne sommes pas pour refuser d'enterrer l'étranger, nous devons honorer tous les morts d'où qu'ils viennent, mais nous sommes contre le fait qu'un anonyme soit venu décider de prendre un bout de terrain sans notre autorisation dans ce cimetière qui est le nôtre, nous fils de gabes destinés à y être enterrés, et ceux pour qui cet aménagement abusif a été fait doivent être honorablement
enterrés mais dans un autre cimetière qui soit conçu pour eux".

Je n'y vois aucun fanatisme aucun refus de l'autre, mais exigence de respect envers les autochtones, sinon comment parler de démocratie si un anonyme, payé par l'UE sans doute, vienne sans droit ni loi prendre possession d'un bout de terrain qui ne lui appartient pas, ni à son commanditaire, et qu'il se livre à des constructions abusivement ? Il n'y a pas démocratie, il y a benalisme, je fais ce que je veux où je veux comme je veux et vous
devez accepter et vous taire.

Non le peuple tunisien dit non encore une fois à une enième manifestation de benalisme, et aucun "élu" ne peut plus, ne doit plus, agir en tunisie sans loi ni foi.

Un cimetière est un lieu sacré pour toutes les religions du monde, et nulle part on n'y fait n'importe quoi. En Tunisie les cimetières ont toujours été différentiés : cimetières musulmans pour les musulmans, juifs pour les juifs, catholiques pour les catholiques, et le respect mutuel a toujours été ainsi fondé. Il faudrait en aménager d'autres pour les athées, pour les anonymes comme ces malheureux noyés, pour le bouddhistes et pour tous ceux
qui vivent sur le sol tunisien; il y a assez de terrains qui pourraient être achetés à cette fin. Il faut cesser les provocations, respecter les morts, les vivants qui vont rejoindre les leurs dans ces cimetières.

Il faut arrêter le responsable de ces constructions abusives faites sur un terrain dont il a pris possession abusivement, et le juger.

Il faut aussi cesser d'accuser les musulmans qui défendent leur religion de fanatiques : les juifs, les chrétiens défendent les leurs aussi et cela nous paraît normal.

Afarit  ()  |Dimanche 23 Février 2020 à 11h 20m |           
ميت البحر قبره البحر
ولا اعتراض على دفنه بالبر اذا امكن اكراما لكونه انسانا
ولكن هذه الرابطة انتهى دورها من زمان وصارت في أيدي مجموعة مؤدلجة