Les peintures de Abdelaziz Gorgi




La scène culturelle tunisienne vient de perdre un grand artiste-peintre en la personne de Abdelaziz Gorgi, décédé jeudi à l'âge de 80 ans, après un riche parcours consacré à la création et à l'innovation.


Né à Tunis, il fréquente les Beaux-Arts entre 1944 et 1949, puis s’installe à Paris jusqu’en 1953.
Membre fondateur de l’Ecole de Tunis, il en sera, après Pierre Boucherle puis Yahia Turki, Président jusqu’en 1968. De 1959 à 1983 il enseigne à l’Ecole des Beaux-Arts de Tunis.Gorgi a toujours peint à Sidi Bou Saïd. “Tout le village, dit-il, avec ses maisons, ses couleurs, et sa lumière invite à la peinture.”
Il réalise des travaux de décoration notamment pour l’O.M.S. à Genève, l’Union Postale Internationale à Berne, pour le Koweït et Abou Dhabi. Il expose à l’Ecole de Tunis et également à Chicago et à New-York.

Il crée à Tunis sa galerie, “Espace Gorgi”.
Peintre historique de la Tunisie, il continue d’explorer avec talent, à travers la peinture, la tapisserie, la sculpture et la céramique, l’inconscient de l’âme tunisienne.

En 2001 une exposition lui a été consacrée à la Maison de l’Art à Tunis, ainsi qu’à la Galerie Gorgi.

Lien vers:Timbres postaux dessinés par A Aziz Gorgi







Commentaires


1 de 1 commentaires pour l'article 12345

Mimi  (amal.menjy@yahoo.fr)  |Jeudi 17 Janvier 2008 à 10h 57m |           
ADIEU L'ARTISTE! C'était une sommité de l'art tunisien! allah yarhmou!