Tunisie: Marzouki reçoit une délégation d'étudiants de Columbia university (Etats-Unis)




tap - Le président de la République, Mohamed Moncef Marzouki a reçu, jeudi au palais de Carthage, une délégation d'étudiants de Columbia university (Etats-Unis), en visite en Tunisie dans le cadre d'un cours sur l'investissement en Afrique du nord.
La Tunisie fait face à des problèmes d'ordre politique, et socio-économique, a souligné M.Marzouki, dans une réponse aux questions des étudiants américains. "L'enjeu est de construire un nouveau système politique qui remplace le système corrompu de l'ancien régime et qui servira de modèle pour d'autres pays arabes", a t-il souligné.

Il s'agit, aussi, de parvenir à achever dans deux ou trois mois la rédaction de la nouvelle constitution du pays, une constitution qui représente toutes les catégories sociales et d'organiser des élections d'ici l'été prochain, a-t-il indiqué.

..

.

En réponse à une question sur la contribution des jeunes tunisiens à l'édification du pays, le président de la république a précisé que la Tunisie compte beaucoup sur la jeunesse.

"L'objectif de cette visite est de mettre en place un nouveau mécanisme dénommé "tunisian americain business council", a déclaré à la TAP le secrétaire d'Etat auprès du ministère des affaires étrangères chargé des affaires de l'Amérique et de l'Asie, Hedi Ben Abbess.
..
...


La délégation, composée de 35 jeunes entrepreneurs et étudiants âgés de 25 à 30 ans, prendra connaissance du contexte tunisien d'investissement et de la situation économique et politique dans le pays et a ajouté M.Ben Abbess.




Commentaires


2 de 2 commentaires pour l'article 59238

Gorgias  (United States)  |Jeudi 17 Janvier 2013 à 20h 48m |           
@ulysswarrior
chaque systeme a ses avantages et inconvenients, mais perso je prefere de loin le modele francais republicain base sur la meritocratie ou la selection de l'elite se fait a travers des concours egalitaires de connaissances face a un modele anglosaxon trop materialiste ou la selection est basee sur la capacite de payer des frais exageres de scolarite (100 000 usd/an) et bloquant ainsi le role d'ascenceur social de l'ecole.

UlyssWarrior  (France)  |Jeudi 17 Janvier 2013 à 18h 41m |           
çà nous change de polytechnique, son uniforme militaire et son épée ... hahaha ...

pour former un ingénieur il faut une épée ( bi ssuyouf ) ... malla khmaj fransa ... que vous copiez comme des moutons écervélés.
aux usa on forme de vrais ingénieurs dans des universités et ...sans épées, sans pistolets !!!

vous avez noté : "université américaine". pas "grande école" ...
et oui, l'université est le systeme universel pour le supérieur -- au sens anglo saxon et germanique -- pas le système franco français des grandes écoles mafieuses et féodales, qui méprisent l'université.

par son système ridicule, la france vous détruit depuis 1881.
wake up !!!