Peut-on se voir refuser la nationalit franaise pour ses positions politiques ?

Lundi 20 Janvier 2020



Lundi 20 Janvier 2020
Lecture 5 min, 27 sec

AA - Strasbourg - Fatih Karakaya -

La demande de naturalisation d'un citoyen d'origine turque vivant en France depuis 43 ans, a t refuse au motif de son "engagement politique envers son pays dorigine".




Daprs le site dinformation Medyaturk Info, un citoyen dorigine turque sest vu refuser la nationalit franaise pour ses positions politiques. "Votre engagement politique envers votre pays dorigine tant avr, votre loyalisme envers notre pays et ses institutions nest pas garanti", pouvait-on lire dans la lettre de refus envoye par le ministre de lintrieur.

Murat Buyuk, pre de famille de 47 ans vit en France depuis 43 ans. Il est arriv en France lge de 4 ans dans le dpartement du Jura, prcisment dans la ville de Dole.

Aprs ses tudes, il a exerc plusieurs mtiers avant de crer sa propre entreprise dans le domaine du btiment. Aujourdhui, il est charg de projet dans une entreprise prive.

Le franais, il le matrise parfaitement, Il connat trs bien la culture et l'histoire de la France. Comme il le dit lui-mme dans une lettre ouverte adresse au ministre franais de lintrieur, "sa plume est beaucoup moins talentueuse que celle de Zola mais nanmoins tout aussi virale".

Il y a 2 ans, il a dcid de dposer une demande de naturalisation auprs de la prfecture.

Aprs 2 ans dinstructions, il a reu, samedi 18 janvier, une lettre recommande de la part du ministre de lintrieur, qui lui signifie que sa demande est refuse.

Ainsi, dans cette lettre, les autorits franaises lui reprochent "un engagement politique envers le pays dorigine". Ce qui serait donc "un manque de garantie pour son loyalisme envers la France et ses institutions".

Ce verdict, pose normment de problmes, juridiques dune part, et thiques dautre part.

En premier lieu, la notion "dengagement politique envers votre pays dorigine" est trs vague. En effet, le candidat la naturalisation nest pas un membre dun parti quelconque en Turquie. Il na jamais t candidat non plus. La seule chose quil ait fait, cest de prendre position titre personnel concernant les lections en Turquie, et ce uniquement sur Facebook.

Pourtant, cette prise de position nest pas rare ou unique. Grand utilisateur des rseaux sociaux, Murat Buyuk exprime galement son avis sur ce qui se passe en France, notamment la rforme des retraites ou le mouvement des gilets jaunes.

Dailleurs, comment peut-il faire autrement ? Dun ct, il a 43 ans de vie en France. Chaque dcision politique le concerne. Et ces dcisions peuvent laffecter directement comme les millions de Franais. Les dcisions politiques de la Turquie le concernent galement. Lui qui a encore la majorit de sa famille dans son pays dorigine. Il est directement impliqu dans le bien-tre de sa sur, ses neveux et nices, ses oncles, tantes, cousins ainsi que les cousines.

De ce fait, en tant que citoyen turc dorigine et Franais dme, il use de son droit la libert dexpression. En quoi cela pose problme aux autorits ?

- Ces politiques qui prtent allgeances aux pays trangers:

En second lieu, cette dcision est purement choquante dans la mesure o des cas similaires existent notamment dans le domaine politique. Pourtant, ces hommes politiques, qui eux font rellement de la politique contrairement Murat Buyuk, nont jamais eu de reproches.

Pour ne citer que deux exemples, il y a d'abord le cas de Meyer Habib. Dput UDI (Union des Dmocrates et Indpendants) des Franais de ltranger, il nhsite pas afficher son attachement Isral. Par exemple, le magazine Marianne, dans son dition du 15 novembre 2018, rapportait que "le dput UDI des Franais de l'tranger Meyer Habib, coutumier d'une conception trs centre sur Isral de son mandat de dput de la Nation, a utilis le cachet de l'Assemble nationale pour exprimer son soutien au candidat Mosh Lone dans la course la mairie de Jrusalem".

De plus, le mme dput, a pour habitude dapporter son soutien inconditionnel Benjamin Netanyahu. Il simplique personnellement dans les campagnes de ce dernier.

Il existe un autre cas flagrant dallgeance un pays tranger qui na jamais pos de problme non plus. En effet, il sagit du cas de Manuel Valls qui a t maire, ministre puis Premier ministre en France. Lors dune interview en juin 2011 la radio juive, Manuel Valls qui nest pas encore ministre l'poque, affiche publiquement son attachement Isral. Depuis, la vido a t supprime du site de la radio ainsi que des plateformes de partage de vidos.

Dautant plus que, par la suite, aprs son mandat de Premier ministre en dcembre 2016 et lorsquil tait simple dput, celui qui possde la double nationalit franaise et espagnole a quitt la politique franaise pour se lancer la course la mairie de Barcelone en Espagne.

Or, sa "loyaut" na jamais t remise en cause. Dans ce cas de figure, le cas de Murat Buyuk, qui nest pas un homme politique, semble ridicule.

Ainsi, on constate une certaine forme dhypocrisie de la part du ministre de lintrieur qui vise expressment "certaines penses politiques". De ce fait, on peut clairement en dduire que "le dlit dopinion" est de nouveau en vigueur mme sil ny a pas demprisonnement.

A la vue des ces lments, on comprend alors que seule une position pro-Erdogan nest pas accepte en France. Pour vrifier cette thse, il faudra prendre le cas dautres Turcs qui ont fait la demande de naturalisation. Au contraire, ceux qui sont trs critiques lgard du prsident Erdogan mme s'ils sont dans un "engagement politique envers leur pays d'origine", il nest pas certain que la demande soit refuse pour ses mmes motifs.

Contact par Anadolu, Murat Buyuk est tellement abasourdi par cette dcision quil a dcid de ne pas faire appel. Selon ses mots, "il pensait avoir servi suffisamment la France pour mriter une reconnaissance officielle". Aujourdhui, il est incapable dexpliquer ses enfants, pourquoi la France lui refuse cette naturalisation. Mme si cela ne change rien sa vie, il se demande quand mme si dsormais, "il doit rflchir deux fois avant dexprimer son opinion".



  
  
  

festival-dbc7eb7e9456cd089e980c080aeb43fa-2020-01-20 12:41:50






4 de 4 commentaires pour l'article 196493

Slimene  (France)  |Lundi 20 Janvier 2020 à 20h 00m |           
@Sarramba.Vous dites que c'est une la France refuse constamment la naturalisation aux tunisiens.Vous exagrez comme d'habitude puisque des centaines de milliers de tunisiens ont acquis la nationalit franaise.Et puis l'acquisition de la nationalit n'est pas un droit.Essayez de vivre au Qatar ou en Arabie saoudite ou en Indonsie pendant cinquante ans et vous verrez si on vous donnera la nationalit/Il est tout fait normal que la France
refuse la naturalisation quelqu'un qui est en contradiction son l'histoire et sa culture.

Sarramba  (Tunisia)  |Lundi 20 Janvier 2020 à 18h 19m |           
C'est une constante en France! c'est arriv mme des tunisiens vivant en France depuis plus de 40 ans ayant 5 enfants ns en France et des petits enfants!
Obtenir une nationalit n'est pas un droit acquis mais une dmarche administrative qui dpend de beaucoup de facteurs et qui peut tre accept ou refuse !

Slimene  (France)  |Lundi 20 Janvier 2020 à 14h 30m |           
Manuel Valls navait pas la double nationalit quand il tait en France.Il tait uniquement franais.Dailleurs il naurait jamais fait la carrire quil avait faite et devenir premier ministre en ayant une deuxime nationalit.Valls militait mme au PS contre la double nationalit en France et avait demand la rintegration la nationalit espagnole pour se prsenter aux lections Barcelone.Larticle est celui qui crit des bobards entendus
dans des cafs de commerce

Mandhouj  (France)  |Lundi 20 Janvier 2020 à 12h 52m |           
Ce n'est pas une premire.






En continu


29 2020 | 5 1441
19:41 18:15 15:43 12:39 06:51 05:25

12°
24° % 87 :
1.5 /
:

24°-922°-1223°-1014°-918°-10




(108 743)
( 74 200) ѡ
( 73 578)
( 53 832) ... :
( 53 594) ...
( 51 494)
( 50 596) :
( 50 006) : .
( 48 475)
( 48 060) :
( 44 317)
( 43 860) ...
( 43 842)
( 43 589)
( 42 209) :
( 39 675) : ''''
( 39 155)
( 34 656)
( 33 448) :
( 33 091)




Derniers Commentaires