La Mditerrane, bien commun menac, doit devenir un laboratoire de solutions positives

<img src=http://www.babnet.net/images/2b/65c2218bf12604.19006120_njkfpqoelimgh.jpg width=100 align=left border=0>
KARIM AMELLAL, Ambassadeur et dlgu interministriel  la Mditerrane


KARIM AMELLAL,
Ambassadeur et dlgu interministriel la Mditerrane



...

La Mditerrane nest pas morte ; elle est en voie dextinction. Avec des consquences graves et potentiellement irrversibles sur les quelques 520 millions de Mditerranens qui vivent dans les pays qui en forment le pourtour.

La menace du drglement climatique sur terre comme en mer

Les causes sont bien connues et elles saggravent chaque anne, faute dune action massive et coordonne la hauteur du dsastre. Le changement climatique, en premier lieu, qui induit une forte augmentation des tempratures dans lespace mditerranen, 20% plus leve quailleurs sur la plante dici 2100 (voire 50% en t), et produit de svres dgts sur la biodiversit destruction de la faune et de la flore - mais aussi des pisodes de scheresse accrus, comme on le mesure dj dans tous les pays mditerranens. Les terribles incendies, qualifis de mga-feux , auxquels nous assistons chaque anne terre sont une autre manifestation de ce rchauffement des tempratures, linstar de laridit croissante des terres, des situations de stress hydrique ou encore des canicules marines (dites incendies sous-marins) qui brulent littralement la flore en mer.
Aujourdhui prs de 20 millions de Mditerranens sont privs daccs leau potable, notamment dans les pays de la rive sud et orientale. Les pays du Levant comme ceux de la Mditerrane occidentale figurent parmi les pays les plus touchs par le stress hydrique dans le monde. La Tunisie, qui subit depuis plusieurs annes des pisodes de scheresses, a t contrainte de prendre des mesures de restriction dutilisation de leau potable afin de freiner lpuisement des rserves de ses barrages. A horizon 2100, en raison de la chute des ressources hydriques et de leur dgradation par la pollution, 60 70% des populations mditerranennes pourraient tre exposes un stress hydrique lev, contre 20 35% dans le reste du monde.
Les consquences de ce rchauffement climatique en Mditerrane ne sont pas une vue de lesprit, quelque chose de thorique ou qui se fera sentir dans trs longtemps. Dans tous les pays, les citoyens assistent la transformation de leur cadre de vie sous leffet des scheresses cumules, des mga-feux, de llvation du niveau de la mer ou de la dtrioration de la biodiversit, mais aussi, sous leffet du drglement climatique, la multiplication et lintensification des vnements extrmes comme les inondations que la Libye a subi avec le cyclone Daniel. Les consquences conomiques et sociales attendues sont inquitantes : dplacement de populations pour fuir les zones arides, densification extrme des littoraux soumis une pression dmographique extrme, chute des recettes lies lagriculture et la pche, dpendance accrue des pays tiers pour limportation de crales et autres denres alimentaires, accroissement des ingalits sociales et de la pauvret
A ces effets du changement climatique, perceptibles aussi bien au nord quau sud de la Mditerrane, sajoutent ceux de la pollution humaine et de lextrme densit du trafic maritime qui la traverse (30% du trafic maritime mondial alors que la cette mer reprsente moins de 1% de la surface des ocans), mais aussi les consquences des flux touristiques gigantesques (300 millions de touristes par an, soit plus de la moiti de la population de tous les pays qui bordent la Mditerrane) qui apportent des ressources aux Etats devenus fortement dpendants de ce secteur conomique, mais qui abment les littoraux et perturbent les cosystmes.
La pollution plastique est sans doute la plus grave et la plus colossale. 730 tonnes de plastiques se dversent ainsi chaque jour dans la Mditerrane, soit 3 760 tonnes flottant actuellement la surface, dont lcrasante majorit finissent sur nos plages mais aussi, de plus en plus daprs les scientifiques, dans nos assiettes travers les poissons que nous mangeons (selon WWF, en 2050 il pourrait y avoir plus de plastique que de poisson en mer).
Face cette catastrophe annonce, quelques mesures ont bien t prises mais elles demeurent largement insuffisantes. Des aires marines protges permettent, ici et l, de prserver la biodiversit marine. Certains pays, en particulier dans le cadre de lUnion europenne, ont acclr leur transition cologique, en sappuyant notamment sur le formidable potentiel des nergies renouvelables, et se sont attels la prservation de lenvironnement sur leur littoral mditerranen travers des instruments efficaces, comme en France le Conservatoire du littoral. Des acteurs infra-tatiques, comme les collectivits locales se mobilisent de plus en plus aux cts des ONG. En parallle, le droit international progresse mais les efforts pour acclrer la baisse des missions de CO2 restent insuffisants. Un espoir rside dans ladoption il y a quelques mois, lors de la COP15 Biodiversit Montral, dun accord prvoyant que 30% de la surface de la Terre fasse lobjet dune protection renforce lhorizon 2030, ou encore dans la prochaine Confrence des Nations Unies sur les ocans qui se tiendra Nice en juin 2025.

La Mditerrane peut tre un laboratoire de solutions innovantes et collectives

Pour autant, dans lensemble, les efforts consentis actuellement gagneraient tre renforcs, la Mditerrane pouvant tre un laboratoire de solutions innovantes et collectives pour lutter contre le drglement climatique. Les outils existent. LUnion pour la Mditerrane pourrait tre un cadre daction collective efficace lchelle de la Mditerrane, avec des moyens daction et un mandat adapts. La convention de Barcelone, qui a permis plusieurs avances sur la protection des espces ou des zones maritimes vulnrables, mrite toute notre mobilisation, en vue de sa COP24 qui se tiendra en Egypte en 2025. Dautres cadres daction au niveau des Etats, comme le Dialogue 5+5 en Mditerrane occidentale, ou linitiative Ouest Med pourraient servir impulser des initiatives et coordonner les efforts dans la lutte contre la pollution plastique, pour faire face au stress hydrique, parmi bien dautres sujets. Certains pays particulirement vulnrables, comme la Tunisie qui organise actuellement le 5me Forum mditerranen de leau, ont pris la mesure du danger pour leur population suite des scheresses successives ravageuses pour lconomie. Ce volontarisme doit tre davantage partag sur les deux rives de la Mditerrane. Les financements existent, au Nord avec lUnion europenne ou chez les bailleurs multilatraux, pour soutenir des actions dampleur lchelle locale et nationale, linstar du Blue Med Partnership, un dispositif de financement port par la BEI, la BERD et lUpM, sign durant la COP28 Duba, qui permettra notamment de renforcer les projets dconomie bleue, dont le traitement des eaux uses. Il faut aussi intensifier la dcarbonation des conomies et favoriser les transitions nergtiques. Sans doute, sur ces sujets si cruciaux pour lavenir de notre rgion commune, faut-il aussi davantage de solidarit, entre le nord et le sud.
La mobilisation gnrale de tous, Etats, territoires, citoyens, ONG, est plus quune ncessit, cest une question de survie.



    ڤڤ

Comments


0 de 0 commentaires pour l'article 281668


babnet
All Radio in One    
*.*.*