Tunisie: ''La note d'orientation du plan reproduit les erreurs du pass'' (Experts)

Mardi 06 Octobre 2015



Mardi 06 Octobre 2015
tap - La note d'orientation du plan stratgique de dveloppement 2016/2020, est dpourvue d'un diagnostic approfondi sur les causes de la panne de la croissance en Tunisie, mais aussi de politiques sectorielles et d'une vision claire du dveloppement, a affirm le prsident de l'unit de l'conomie sociale et solidaire au centre des tudes et des recherches conomiques et sociales (CERES), abdeljelil Bedoui.

Intervenant une journe organise au CERES sur cette note d'orientation, l'expert a considr que la situation conomique ne va pas changer, en l'absence de politiques sectorielles et de priorits bien dfinies dans le cadre du plan.


Il a jug que la note d'orientation reflte un simple constat de la situation conomique et des dfaillances existantes, sans une tude approfondie des raisons ayant abouti cette situation.

L'incapacit du modle de dveloppement tunisien raliser ses objectifs depuis l'indpendance et d'atteindre un taux de croissance suprieur 5% sauf dans de rares cas, rsulte, d'aprs lui, de l'adoption d'un systme bas sur la loi du march dans lequel le rle rgulateur de l'Etat est absent, ce qui a men la dcomposition du tissu conomique.

L'conomiste a estim que le document actuel du plan, reproduit la mme erreur, en l'absence de politiques sectorielles.

Il a t critique vis--vis de la politique d'impartialit de l'Etat, l'origine de l'ouverture du march tunisien aux grandes entreprises internationales lesquelles emploient 77% de la main d'oeuvre dans des activits faible valeur ajoute.


Le professeur en conomie l'universit de Tunis a galement plaid pour un modle de dveloppement alternatif alors que la note d'orientation voque le rle classique de l'Etat avec l'ajout de l'expression stratgique.
La note d'orientation n'a pas voqu le secteur agricole, en tant que l'un de piliers de l'conomie tunisienne. Elle a plutt consacr quelques paragraphes l'agriculture biologique, selon ses propos.

La note d'orientation a ignor galement la rforme des tablissements publics et s'est contente dans le chapitre des nouveaux mcanismes de financement, du terme Zaket .
Bdoui a appel la ncessit de s'inspirer des expriences conomiques de l'Amrique latine, d'adopter des politiques sectorielles, tout en accordant davantage d'intrt la rforme des tablissements publics et de constituer des holdings publics, pour faciliter le dveloppement du Partenariat Public-Priv.

Il a recommand de rformer le systme bancaire pour accrotre son concours l'conomie nationale, de rviser l'Accord du Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA) avec l'Union Europenne, soulignant qu'il ne faut pas compter beaucoup sur la grande confrence prvue dans les mois prochains pour mobiliser des financements en faveur du pays.

De son ct, le directeur gnral du CERES, Ridha Chkondali, a jug ncessaire d'axer le plan quinquennal sur des hypothses et d'accorder une place de choix la situation de la Libye et son impact sur l'conomie tunisienne.

Dans son intervention l'conomiste et ancien fonctionnaire la Banque de Dveloppement conomique de Tunisie (BDET), Jamel Aouididi, a critiqu les avantages accords chaque anne (1 milliard de dollars) par la Tunisie aux socits off-shore, appelant la ncessit d'valuer leur rendement. Il a galement critiqu l'impact des choix conomiques prcits qui ont provoqu la disparition d'un secteur tout entier l'instar de l'industrie des chaussures ainsi la fermeture de certaines entreprises conomiques trois mois aprs leur privatisation.

Le chef du gouvernement, son conseiller, le prsident du conseil des analyses conomiques et la secrtaire d'Etat auprs du ministre du dveloppement, de l'Investissement et de la Coopration Internationale ont prsent les principaux chapitres de la note d'orientation du plan stratgique de dveloppement.

Parmi les orientations stratgiques du plan figurent la reprise progressive de l'activit conomique en 2016 et 2017, la ralisation d'un taux de croissance de 5% partir de l'anne 2018, l'accroissement 25% du taux de l'investissement dans le PIB, l'amlioration de l'environnement de l'investissement, l'optimisation de l'exploitation des ressources naturelles, l'impulsion du dveloppement rgional et l'amlioration de l'attractivit des rgions.

Le plan quinquennal de dveloppement s'est fix galement comme objectif d'amliorer la productivit du travail de 2%, de rduire le taux de la pauvret et de rformer les systmes sociaux.


  
  
     
  
cadre-408fc97c928a5d6173b72b4a45806c2d-2015-10-06 19:35:11






2 de 2 commentaires pour l'article 113009

PATRIOTE1976  (Tunisia)  |Mercredi 07 Octobre 2015 à 11h 15m |           
A mon avis , Le problme de developpement en Tunisie ne rside pas dans le le "libralisme " du modle conomique , mais plutot , dans la mauvaise mise en oeuvre du libralisme : corruption , bureaucratie , imposition excessive sur les socits , non transparence , infrastructure quasi absente dans quelques rgions marginalises , manque d'audace vis vis par exemple des entreprises publiques dfaillantes , circuits de distributions
anarchiques , un appareil judiciaire dpendant et non fiable , ancien rgime politique mafieux , ....

Les modles conomiques communiste ou soit disant socialiste sont rvolus , d'autant plus la concurrence de plus en plus accrue sur le plan international caractris par l'ouverture des march et la liberalisation des transactions , ne fait qu'accentuer la slection et la spcialisation .

Je ne pense pas qu'il n'y a pas de substitut au libralisme correctement mis en oeuvre et tant mieux s'il sera corrig par exemple par la "zaket"afin d'assister les pauvres , dmunis et marginaliss .

Mandhouj  (France)  |Mardi 06 Octobre 2015 à 20h 34m |           






Présidentielles 2019
Législatives 2019
En continu


18 2019 | 19 1441
19:52 18:25 15:44 12:21 06:04 04:36

26°
25° % 88 :
25°
2.6 /
:

25°-2531°-2432°-2431°-2530°-25




(171 379) :
(143 486) :
(124 714) ''
(113 673) :
(108 667)
( 85 589)
( 79 848) :
( 77 716) ''
( 64 889) ''''
( 64 321)
( 63 951) :
( 60 861)
( 57 478)
( 57 006)
( 53 062) :
( 52 413)
( 52 210) :
( 51 528)
( 51 499) :
( 48 791)



Derniers Commentaires