En pleine crise sanitaire, la Tunisie en manque d’oxygène



Amine BEN GAMRA (*)

Actuellement, la Tunisie est en manque d'oxygène. Les besoins quotidiens sont estimés à 170 000 litres alors que la production locale n'arrive pas à satisfaire la demande. Les deux producteurs d'oxygène installés en Tunisie, Air Liquide et Linde Gas, produisent environ 100 000 litres par jour. Trouver les 70 000 litres manquants représente un défi quotidien. Les besoins en oxygène ont dépassé les capacités de production de la Tunisie.


Actuellement la situation sanitaire est sous-tension, les besoins quotidiens pourraient bientôt atteindre 200 000 litres. Signe des difficultés d'approvisionnement : des dizaines de patients des hôpitaux de Sfax, Zaghouan …où les réserves d'oxygène baissaient dangereusement, ont été transférés en urgence, de nuit, vers d'autres hôpitaux.

La Tunisie continue a enregistré des pics de contaminations et de décès quotidiens. Les services de réanimation sont saturés et les lits d'oxygénothérapie sont surexploités, selon le ministère de la Santé.

Paradoxalement et alors même que l’État a besoin plus que jamais d’une union nationale, les querelles politiques sans fin divisent la nation et créent une scission profonde entre les partis, chacun voulant être le chef à la place du chef.
Au lieu que le gouvernement agit très vite pour se fournir de l’oxygène auprès de l'Algérie voisine. Des camions se rendent à la frontière, attendant parfois des heures, pour remplir leurs citernes depuis des camions algériens qui ne peuvent entrer en Tunisie en raison des restrictions douanières.

Il faut agir vite pour débloquer la situation. Aucune mesure d’urgence n’est déclarée pour faciliter l’importation d’oxygène afin de sauver les vies. A toutes les strates de la société, la peur de prendre des décisions et d’aller de l’avant est omniprésente. L’envie de travailler et de sortir la nation du pétrin n’est plus là.
Tous oubliant l’essentiel : face à la crise, l’intérêt général doit primer avant tout.
Dans tout ça, la population est prise en otage.

* Expert Comptable
Commissaire Aux Comptes
Membre de l'Ordre des Experts Comptable de Tunisie


Commentaires


0 de 0 commentaires pour l'article 229395