ABDELHAMID SARRAJ : ce nest pas la mort qui la tue



Afif KCHOUK

Abdelhamid SARRAJ est dcd le lundi 12 juillet 2021, lge de 79 ans.

Il tait lun des btisseurs et dveloppeurs de ce pays quil aimait tant.


Un financier avant tout

N le 23 janvier 1942 Jammel (gouvernorat de Monastir), Abdelhamid SARRAJ a fait de brillantes tudes de finances, aprs avoir obtenu un bac math au lyce de Sousse. Il tait diplm de lIHEC Carthage et titulaire dun DEA en gestion conomique et bancaire de lUniversit de Paris.

De retour Tunis, il intgra en 1968, la STB pour y russir une brillante carrire bancaire, notamment comme premier directeur rgional Sfax et puis premier directeur commercial.

La saga touristique

La dcouverte du secteur touristique commena, en 1977, quand il fut nomm PDG de la socit Tourgueness, propritaire du mga complexe htelier Dar Jerba, Djerba.

Aprs avoir mis de lordre dans lentreprise, et devoir accompli, Abdelhamid SARRAJ dcida de voler de ses propres ailes et de se lancer son compte dans le tourisme.


A lge de 39 ans, en 1981, il devint promoteur htelier et construisit son premier tablissement : lhtel Abou Sofiane (du nom de son fils), inaugur le 6 juin1983 par le 1er Ministre de lpoque Mohamed Mzali.

De catgorie 3 toiles (puis reclass 4), les pieds dans leau, dans la nouvelle station en vogue de Port El Kantaoui, Abou Sofiane tait un fleuron et un must de lhtellerie tunisienne.

Encourag par cette premire exprience brillamment russie, et toujours aussi entreprenant, il btit, 10 ans plus tard, en 1994, son 2eme htel, Riviera , derrire le 1er, un 4 toiles de 500 lits, dune grande classe.

Toujours aussi entreprenant et dveloppeur, Abdelhamid SARRAJ racheta le 8 septembre 2001, Festival , un htel de catgorie 4 toiles, Skans Monastir, quil rebaptisa Continental et puis Bella Vista .

Et toujours aussi convaincu et dtermin, il fit lextension de ses trois units htelires, pour finir la tte dun ple de lordre de 3000 lits tous des standing 4 toiles, trs priss par les tours oprateurs et la clientle europenne.

Le all inclusive : cest lui

Visionnaire et innovant, Abdelhamid SARRAJ tait le premier introduire la formule All Inclusive , alors trs en vogue dans les Carabes, avec ses partenaires Continental.

Critique, dcrie et conteste par ses pairs quils considraient comme un scandale, la formule all In a fini par simposer dans toute la Tunisie et par tre adopte par (presque) tous les htels balnaires.

Et lUNIH, cest lui aussi

Son engagement et sa foi dans le secteur touristique taient tels quil a veill, en 2018, fonder une nouvelle organisation patronale de propritaires dhtels : lUnion Nationale de lIndustrie Htelire, quil voulait comme une sorte de groupement dintrt conomique.

Restaurateur aussi

Abdelhamid SARRAJ tait connu pour tre un bon vivant, un homme de got, de plaisir et de loisirs. Il ne se contenta pas seulement de cette rputation ; mais il passa lacte et fit deux restaurants, des plus frquents Sousse, le Destino en bord de mer et Le Bristol sur le grand boulevard de Kantaoui.

SARRAJ lindustriel

Connaissant les effets dentrainement du tourisme, moteur de lconomie tunisienne, SARRAJ sest lanc dans lindustrie agro-alimentaire et construisit, en 2005, une usine de conditionnement de lgumes Cofagros . En 2010, il se lana dans le commerce de gros, en crant la socit Smagros .

lagriculteur et le promoteur immobilier

Il a aussi pratiqu lagriculture, par plaisir, par passion et par dfi. Il sessaya aussi dans laqua et la pisciculture. Il a galement t promoteur immobilier et il a ralis des projets et des immeubles dhabitation..

Un homme de dfis

Abdelhamid SARRAJ voulait montrer et se prouver quil tait capable de faire tout ce quil voulait, de russir dans tout ce quil entreprenait, quil pouvait relever tous les dfis et challenges quil se lanait.

Fondateur du Rotary Club

Lune des satisfactions ludiques dAbdelahmid SARRAJ tait le Rotary Club de Sousse dont il tait le fondateur en 1986, avec son compagnon de toujours, ami et cousin, lautre Grand Ridha MLAYAH.

Le patriarche

Dans son excellent livre Figures de Proue du tourisme tunisien , Mohamed Bergaoui a qualifi Abdelhamid SARRAJ de patriarche, un qualificatif qui nest pas pour lui dplaire. En effet, il veille au petit soin sur toute sa famille : son pouse (et cousine) Nabiha, son fils Sofine et sa fille Nadia, ainsi que ses petits-enfants qui lui vouent un amour, une adoration et une obissance sans limite.

Ce nest pas la mort qui la tue

Certes, Abdelhamid SARRAJ est dcd dune crise cardiaque, laprs-midi du 12 juillet 2021, aprs le djeuner, en se promenant devant ses htels et le restaurant de son fils chri Sofine : de la plus belle mort pour un htelier.

Mais ce qui la tu, cest la peine et la tristesse, lamertume et la dtresse, de voir la situation catastrophique de faillite dans laquelle se dbat la Tunisie. Il ne pouvait plus supporter de voir sa chre patrie, son doux pays tomber si bas, par la faute de ses propres concitoyens.

Il a prfr, lui, partir que de voir partir en fume, le secteur pour lequel, pendant plus dun demi-sicle, il a travaill et trim, rig et dvelopp, milit et bataill.

Il ne pouvait plus assister, impuissant et dpit (pourtant il a tout essay), aux effets dvastateurs de dix ans de pseudo rvolution, qui ont men le pays au dnuement et au chaos, gouvern par des prsidents impotents, des chefs de gouvernements apprentis et des ministres incomptents.

Seul le Silence est grand !

Que Dieu, le tout puissant, lui accorde son infinie Misricorde et laccueille dans son Paradis Eternel !


Commentaires


3 de 3 commentaires pour l'article 229365

Sarramba  (Russian Federation)  |Samedi 17 Juillet 2021 à 15h 54m |           
L'article c'est vertu ne pas voqu le cot la Fr. maonnerie de cet ennemi de l'identit fondamental de notre peuple!!! De plus il a pouss le vice jusqu' prsenter le mort par une photo et son "collier" de Fr-maon... Ceux qui ne cossent cette secte dvastatrice de la foi et de la religion comme "le rotary", "le lions"... Mfiez vous de ces destructeurs qui se cachent derrires des uvres charitables!!!???

BenMoussa  (Tunisia)  |Samedi 17 Juillet 2021 à 10h 10m |           
Aprs avoir rpt 13 fois le mot SARRAJ,
l'auteur conclut son article "Seul le Silence est grand !"
Mme devant la mort l'auteur ne reconnat pas que Dieu est plus grand 'Allah Akbar', il aurait d au moins respecter ce qu'il considre 'LE SEUL GRAND: LE SILENCE.
Mais bon, n'est pas grand celui qui veut !

Tahamomo  (Tunisia)  |Samedi 17 Juillet 2021 à 08h 37m |           
Un grand homme qui tire sa rvrence !