Le Centre Carter: la faible participation aux lections en Tunisie confirme la ncessit d'un large consensus



Communiqu de Presse - Le second tour des lections lgislatives tunisiennes du 29 janvier a de nouveau chou mobiliser les lecteurs, soulignant le rejet par le peuple tunisien du processus politique initi par le Prsident le 25 juillet 2021.

Le taux de participation historiquement bas, pour la deuxime fois en deux mois, confirme, pour toutes les parties prenantes tunisiennes, la ncessit de s'engager dans un dialogue national inclusif et transparent afin de relancer la transition dmocratique du pays, aujourdhui bloque, et de parvenir un consensus sur les solutions aux problmes politiques, conomiques et sociaux du pays.

La faible participation lectorale en Tunisie environ 11% aux deux tours marque une priode difficile dans sa transition dmocratique, qui a draill lorsque le Prsident a pris le contrle de tous les leviers du pouvoir en juillet 2021. Les dirigeants politiques et les leaders de la socit civile, ainsi que les parlementaires nouvellement lus, doivent rechercher un large consensus pour remettre le pays sur la voie de la dmocratie.

Bien que le Prsident ait dclar qu'il rpondait l'incapacit du parlement rsoudre les problmes sociaux et conomiques qui ont affect le pays depuis la rvolution de Jasmin de 2011, un processus non-inclusif a modifi la nouvelle constitution du pays, adopte en 2014. Le Prsident a diabolis ceux qui s'opposaient ces changements et a cibl diverses institutions de l'État, affaiblissant ainsi les structures qui sont la base dun vritable État dmocratique. Les amendements constitutionnels, promulgus en aot 2022, ont renforc les pouvoirs du Prsident et ont rduit ceux de la branche lgislative, et doivent tre revus.

Le Centre est encourag par la nouvelle initiative organise par l'UGTT, le plus grand syndicat de Tunisie, la Ligue Tunisienne des Droits de l'Homme (LTDH), l'Ordre National Des Avocats Tunisiens et le Forum Tunisien des Droits Économiques et Sociaux (FTDES) afin dengager un dialogue national. Il y a galement des signes positifs de la part de plusieurs membres du parlement nouvellement lus pour former une coalition parlementaire focalise sur un programme de rforme qui inclut l'amendement de la Constitution de 2022, et qui promeut l'tablissement immdiat de la cour constitutionnelle, des rformes de la loi lectorale et du systme politique, et lamendement du dcret-loi 54 qui restreint la libert d'expression.

Le Centre renouvelle ses recommandations formules aprs le premier tour des lections et exhorte le parlement nouvellement lu s'engager avec les acteurs qui ont lanc l'initiative de dialogue national et aborder de toute urgence les questions suivantes :

La ncessit d'une nouvelle loi lectorale qui r-tablira un organisme lectoral indpendant ;
Lexamen et la rvision du systme lectoral pour faciliter une laboration efficace des politiques nationales ;
La mise en place de politiques qui traitent des problmes critiques telles que la corruption, la rforme du secteur de la scurit et l'administration publique ;
Le r-tablissement de l'quilibre des pouvoirs entre les branches excutive, lgislative et judiciaire ;
Le renforcement de l'ducation civique et des lecteurs afin d'impliquer la population dans les consultations du dialogue national et des rformes qui impacteront leur vie quotidienne ; et
Des mesures visant renforcer les partis politiques et accrotre la dmocratie interne des partis, ce qui donnera lieu une vritable reprsentation des partis politiques, notamment par des femmes, des jeunes et des populations marginalises.
Le peuple tunisien mrite un gouvernement transparent qui cherche rsoudre les problmes politiques, conomiques et sociaux urgents qui taient lorigine de la rvolution. Les dirigeants tunisiens doivent rpondre ces aspirations et ramener la Tunisie sur la voie dmocratique dans laquelle elle s'est engage en 2011.

A propos du Centre Carter:
Le Centre Carter est prsent en Tunisie depuis 2011 et il a t accrdit par lInstance Suprieure Indpendante pour les Élections (connue sous son acronyme en Franais, l'ISIE) pour observer les lections. Le Centre a dploy une mission d'observation lectorale en juin 2022 avec une quipe centrale d'experts limite. L'quipe d'experts a valu le rfrendum du 25 juillet, et pour les lections lgislatives du 17 dcembre, le Centre a dploy 14 observateurs de longue dure, au mois doctobre, et plus de 60 observateurs lectoraux de courte dure, au mois de dcembre, dans les 24 gouvernorats. Pour le second tour, organis au mois de janvier, le Centre a men une observation restreinte sans lappui dobservateurs de courte dure. Le Centre n'a pas not d'irrgularits majeures le jour des lections lors du second tour.

Les objectifs de son observation en Tunisie sont de : fournir une valuation impartiale de la qualit globale du processus lectoral, promouvoir un processus inclusif pour tous les Tunisiens, et de dmontrer son soutien la transition dmocratique.

Le Centre Carter value le processus lectoral par rapport la Constitution tunisienne, le cadre lectoral national, les obligations et les normes dcoulant des traits rgionaux et internationaux, des organismes d'interprtation et de la pratique des États. Sa mission d'observation est mene conformment la Dclaration de principes pour l'observation internationale des lections de 2005.

Le Centre a observ les lections de l'Assemble Nationale Constituante de 2011, les lections prsidentielles et lgislatives de 2014 et 2019, ainsi que le processus d'laboration de la constitution qui a abouti l'adoption de la Constitution de 2014.

Commentaires


0 de 0 commentaires pour l'article 261056


babnet
All Radio in One