La rvolution de lintelligence et de lmo-gouvernance : dynamique des territoires et des terroirs



Pr Hafedh ABDELMELEK (*)







1. Introduction


Le territoire reprsente une forme dorganisation, de coordination, et dharmonie inscrite dans lespace favorisantessentiellement le bien-tre (motion-positive) des populations locales. Les bouleversements conomiques et institutionnelsinduits par la rvolution et la pandmie COVID-19, posent les questions sur les causes relles de limplication limite de lintelligence acadmique dans le dveloppement socio-conomique du pays et de la gestion politico-administrative sur le plan local.Ilestindispensable dintroduire auprs de ces territoires, un mode de participation efficace quipermet dabord, dlaborer une stratgie daction et des agendas pour ensuite identifier et mettre en place lesoutils oprationnels permettant de traduire cette stratgie en projets hautes valeurs ajoutes.La rflexion sur les interrelations entre lintelligence et ladynamique de territoire doit impliquer les acteurs de linnovation et de la transformation positive des motions, qui contribue la production de nouvelles marges de manouvres, en tenant compte de la diversit des acteurssur un plan dmo-intelligence et en terme de rapports de force et de rle dans la nouvelle construction territoriale.La russite de tout projet de dveloppement territorial tient alors la qualit desinteractions entre le social (bilan motionnel positif), lconomique, et lenvironnemental.Aucun projet ne peut aboutir si celles-ci ne sont pas clairement dfinies plaant lHomme au centre du concept. Cest alors, lacapacit des acteurs locaux du territoire crer des synergies entre eux, un degr de coordination et dharmonie quileurs permettent une valorisation et une transformation efficace et efficiente des ressources naturelles.Dans le prsent article nous nous intressons la notion de lmo-gouvernance positive au niveau desterritoires, celle-ci nous interpelle par le fait quelle est lune des conditions ncessaire, voireessentielle lmergence et laboutissement des agendas et des groupements de dveloppement. Lemo-gouvernanceterritoriale, selon lmointelligence equation, se trouve la base de toute dynamique territoriale et productive uvrant lamlioration du bien-tre des citoyens et des acteurs locaux.Ainsi, le passage dune conomie de chao lconomie de march associ au pluralisme politique ncessite ladaptation de la rflexion sur ledveloppement conomique local. La stratgie de dveloppement de chaque territoire doit commencer par les projets non rentables et les transformer en Groupements de Dveloppement Economiques (GDE : un produit- un territoire- un terroir). La mise en place des DGEdoit tre globale et la rsultante dune large concertation entre les diffrents acteurs locaux,institutionnels, publics et privs.La problmatique du dveloppement conomique local classique repose essentiellement sur laplanification centralise adoptant le modle Top-Down qui favorise des actions dinvestissement et dquipements dcidspar lEtat central aux rgions caractrises par une incohrence totale de la stratgie et de la mise en uvre des projets associ une emo-gouvernance obsolte.La visionconomique a tassigne des objectifs dquilibre rgional et dintgration des territoires locaux au territoirenational indpendamment de la spcificit des territoires, des terroirs, des produits, et des traditions. Couramment, lesacteurs locaux ntaient pas associs la prise de dcision (ou mal reprsent) en matire de dveloppementconomique local et les actions dites du dveloppement local sont dictes par le centreou par des centres locaux sans visions stratgiques. Il est de mme pour les territoiresmunicipaux mal exploits et valoriss. La municipalit est dsormais tenue thoriquement de prparer et dexcuter sonplan de dveloppement mais en ralit cest un mode de gestion familial qui fait abstraction aux attentes de la population. Mais en ralit, le contenu dfinitif de ce plan est arrt par une hirarchie administrative qui a le pouvoir de reformuler tout projet. Thoriquement, ces agendas sont considrscomme projet essentiel pour amliorer le cadre de vie du citoyen, et sont considrs commeune composante principale de lintgration de lconomie territoriale lconomie nationale. Devant lampleur de la crise conomique due la crise sanitaire de la pandmie COVID-19, et face une tension sociale, nousassistons depuis longtemps une remise en cause du modle conomique rudimentaire.Le changement du modle conomique doit passer par une rvolution conomique base sur lintelligence et la bonne mo-gouvernance. En matire de dveloppement local, cette volont de dmocratisation du processus de prise dedcision sexprime par la promulgation des deux codes de la municipalit et du gouvernorat, qui sont destins donner de nouvelles prrogatives aux think tank injecter directement des orientations stratgiques de dveloppement.Les transitions de lconomie de chao vers lconomie du march doit constituer une nouvelle vision de ltat et des intellectuels. Nous sommesmaintenant convaincus que le modle Bottom-up de gestion des informations scientifiques, conomiques et neuro-conomiques est en dysfonctionnement total ce qui explique le climat dfavorable dinvestissement pour les territoires.
Bien que les gouvernorats du nord disposent de potentialits inestimables en matire deressources naturelles lui permettant de devenir un ple incontournable de lconomie nationale dans le domaine agro-alimentaire et des plantes aromatiques et mdicinales, elle accuse un retard norme en matire de dveloppement au niveau delensemble des secteurs par labsence dune bonne mo-gouvernance. Cela se sent travers le malaise (motion ngative) exprim par les citoyens, traversles interminables actions de protestation, sous toutes ses formes. Ce sentiment de marginalisation nest que le rsultat dincohrence en matire delimplication de lmo-intelligence positive des diffrents acteurs dans la prise de dcision en matire dimagination, dinnovation, de choix et de ralisation desprojets de dveloppement.Tout au long de cette dmarche danalyse de la situation conomique, ma problmatique se traduit par la questionsuivante : quels sont les obstacles et les freins qui empchent laboutissement des projets dedveloppement et comment ces derniers sont impacts par lesmcanismes de lmo-gouvernance.
La dfaillance des mcanismes de lmo-gouvernance impacte ngativementles projets de dveloppement local, autrement dit, labsence de concertation etdinteraction entre les acteurs des territoires, entravent le bon droulement voirelaboutissement des projets de dveloppement socio-conomique.
Le projetdynamique des territoires et des terroirs sinscrit dans un projet long terme entre le monde de la recherche et lenvironnement socio-conomique et plus particulirement la collectivit rgionale. Ce projet, dans une dmarche pluridisciplinaire dconomie, de science, de sciences humaines et sociales, sattache mieux comprendre ce quest linnovation dans un tissu conomique fatigu par la crise sanitaire de la COVID-19. Cette dmarche est bien sr acadmique mais pas seulement : travers une recherche ouverte aux acteurs rgionaux, elle se construit par une co-production de connaissances, en particulier avec les entrepreneurs ou les agriculteurs concerns, sur linnovation et la recherche. Ce travail de recherche contribue ainsi llaboration et au dploiement dune stratgie rgionale de linnovation , sur la base danalyses et de diagnostics tablis (Projet Neurone). Le projet Neurone est un projet interdisciplinaire sur le dveloppement des rgions (cluster : Universit-Territoire-produit) bas sur linnovation. Ladite dmarche permet la mise en place doutils collaboratifs entre universit, centre de formation professionnel, monde professionnel et institutions, tels quune plateforme (tool box) de connaissances sur linnovation et lentreprise qui pourra se dployer partir de 2022. Plus gnralement, la plateforme dinnovation contribue accompagner les scientifiques,les politiciens, les politiques demploi, et les dcideurs.


2. Prsentation du plan stratgique desUniversits et des Think Tank pour le dveloppement rgional

Les Universits et les think tank doiventoccuperuneplacedans laccompagnementscientifique ettechniquedes diffrents Ministres dans la prise de dcision selon des manuels de procdures adapts au contexte. Lobjectif de la prsente dmarche estdeparticiper activementfairedelavaleur ajoute vendablevialavalorisation dusavoir et du savoir-faire des Universitaires et des Centres de Formation professionnelle.Pourcela,lapropositiondesproblmatiques de recherchedoittreenrapportavecles besoinsrelsdelargion et du pays. Nosinstitutionsjouerontunrlepionnierdanslesoutien au dveloppementdes prototypes,des services oudeproduits innovants parlebiais delamiseenplace dunestratgiepermettantlaccsaux moyenstechniquescomplmentaires delUniversit et des Centres de Formation professionnelle.Ilestindniablequelinvestissement,des universits et des Centres de Formation professionnelle,estimportantaussi bienentempsqueneffortdtudeetquilnesoitpas valorisparlenvironnementsocio-conomique.Ilestimportantds lors devalorisercesavoir et savoir-faireafinquilnereste pasprisonnierdestagresdelabibliothqueetquil soitlargementdiffusetdonc partagparlesjeunespromoteursoubienparlesindustriels.
Actuellement,lemployabilitdes diplms restetrslimiteen raisonde linadquation des programmes denseignements avec les besoins rels du pays et labsence des services recherche &dveloppement (R&D) dans les grandes entreprises.Lesrgionsavec leurs services R&D vontcontribuermettresurlemarchnationaletinternationaldes technologiesinnovantesestessentiels pourl'emploi etpourlacomptitivitdel'industrienationale.

3. Stratgie douverture des technoples

Linteraction universit-technople-environnement socio-conomique suppose llaboration dun principe gnral de partenariat (gagnant-gagnant) et surtout llaboration dun processus innovant long terme dadquation dynamique des objectifs, des fonctions et des moyens. Les dpartements des Technoples,parleursproximitsdesprincipaux ples scientifiques, techniques, agricoles, etindustriels doiventoccuperuneplacedans laccompagnementdespromoteurs, des industriels, des agriculteurs et de dvelopper de nouveaux concepts (concept innovant un produit, un terroir, et un territoire) pour dynamiser les rgions.

4. Droulement de la cartographie des terroirs et des territoires.

Le technople doit piloter le projet et programmer des discussions des plans de gestion des rgions avec la population et les autorits puis laborerdes cartes prcisant lorganisation des activits agricoles et industrielles. La reprsentation cartographique et la planification des cultures et des projets industriels raliss de faon participative, sont des outils qui favorisent la prdiction, lanticipation, le dialogue entre les populations locales, les experts, et les gestionnaires de lÉtat. Lexercice de planification des cultures (un terroir & un territoire) peut aussi favoriser un dveloppement conomique local et rgional via le dveloppement dunits industrielles dans le technople sous exploits selon le concept Cluster (population-technopole- Universits, Banques,). Le contrat-programme est un projet dcodveloppement, il sest donn pour tche de faciliter un transfert vers les territoires de droits de gestion des ressources naturelles (forestires, plantes aromatiques et mdicinales (PAM), miel, bois, etc.) auparavant appartenant lÉtat. En raison de ce dcalage entre les informations officielles et la ralit, lun des premiers objectifs de cette cartographie tait alors de dfinir lespace fonctionnel pour les municipalits puis gnraliser la mthodologie pour tout le territoire.

5. Cration dun Centre dexpertise.

Le Centre d'expertise est un organisme qui doit tre dvelopp dans et par le technople dans les sciences des aliments, lagriculture, lenvironnement, lindustrie, les normes et les procds,etc. Sa mission est de renforcer les capacits du technople et des territoires planifier, valuer et amliorer la qualit de leurs activits, programmes, processus en s'appuyant sur des pratiques fondes sur des donnes scientifiques et techniques probantes orients vers des terroirs disponibles. Le Centre dexpertise doit faire avancer la mise en uvre de bonnes pratiques afin de favoriser la prestation de services de qualit aux rgions.
Le Centre dexpertise est aussi un incubateur de talents issus des rgions ou des tablissements universitaires ou professionnels via la structure Interface, permettant des jeunes tudiants et diplms de participer des projets afin de dvelopper et de mettre en pratique leurs comptences dans des start-ups. Le Centre doit crer un rseau national et international influent, dynamique et diversifi, form de personnes ayant une solide exprience dans leurs rgions et qui en vertu de leurs expriences ont un intrt en lien avec la planification, l'valuation et l'amlioration de la gestion des territoires et des terroirs.Le Centre value la qualit des services, des programmes tatiques et privs, et les mcanismes de financement par rgion (formation, encadrement, financement,.etc.).Ainsi, le Centre actualise les cartes des territoires et des terroirs par la prparation de logigramme et de cartographie de la chane de valeur.

* Pr Hafedh ABDELMELEK
Facult des Sciences de Bizerte, Universit de Carthage
Acadmie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts, Carthage, Tunisie.

Commentaires


0 de 0 commentaires pour l'article 225745