Tunisie : lUGTT doit cesser de simmiscer dans la vie politique Tunisienne.




La scne politique tunisienne est pourrie par les confusions de rles et les mlanges de genres : les partis politiques jouent aux larbins de la centrale syndicale; les journalistes se prennent pour des politiciens et les dirigeants syndicaux se croient des faiseurs de roi ! Il est temps que cette gabegie cesse une fois pour toute !


Par Khaled Frid Bensoltane *


..

.

LUnion gnrale tunisienne du travail (UGTT) nest pas un parti politique pour simmiscer dans les dcisions du prsident de la rpublique. Cest une organisation syndicale dont la mission est de dfendre les intrts de ses adhrents, point la ligne, et puis cette organisation ne semble plus bnficier de la mme considration politique parmi les citoyens.


..
...


Linitiative de Noureddine TABOUBI et de ses camarades, lance depuis novembre 2020, pour un dialogue national na pas t retenue et le prsident Kas SAEID, qui a continu de faire cavalier seul, sans concertation et sans ngociation avec lUGTT et les partis politiques.



Le rle historique de lUGTT ne lhabilite pas dominer la scne politique

Quon arrte de dire que lUGTT a jou un rle historique dans la libration de la Tunisie du joug du colonialisme franais. En France, la CGT, organisation syndicale des ouvriers, majoritaire en 1940, et le Parti communiste franais ont perdu des centaines de patriotes dans leur lutte contre loccupant allemand (300 cgtistes ont t fusills dans la seule ville de Nantes) et 900 disparus.



Aprs la libration, la CGT a retrouv sa vocation premire de syndicat des travailleurs et le Parti communiste sa fonction de parti politique. Dans leurs actions, ces deux institutions nont jamais voqu le rle quelles ont jou pendant loccupation, la diffrence de lUGTT qui nous sort toujours la mme chanson pour justifier sa volont de domination de la scne politique. Ses dirigeants ont certes t des nationalistes, mais ils ont accompli leur devoir envers la nation et cela ne leur donne pas le droit de simmiscer dans les choix et les dcisions politiques du chef de lÉtat.



LÉtat doit cesser dtre un agent de recouvrement au profit de lUGTT

LUGTT est un partenaire dans les ngociations salariales, un point final. Et lÉtat doit cesser dtre un agent de recouvrement des cotisations des adhrents de lUGTT pour les verser ensuite lorganisation. Il appartient cette dernire, travers ses dlgus syndicaux et ses bureaux locaux et rgionaux, et elle en a partout dans le pays, de recouvrer les cotisations syndicales. En France, lun des berceaux du syndicalisme, les grandes centrales syndicales (CFDT, CFDT-FO, CGT et CFTC) procdent elles-mmes au recouvrement des cotisations de leurs adhrents, sans aucune intervention tatique.


Il faut bien que cesse un jour ce dtestable mlange des genres qui fait que les diffrents acteurs de la scne confondent leurs rles respectifs : les partis politiques jouent aux larbins de la centrale syndicale; les journalistes se prennent pour des politiciens et les dirigeants syndicaux se croient des faiseurs de roi !



* Universitaire, spcialiste de droit public et international.

- Ecrivain-Journaliste dInvestigation.

Commentaires


1 de 1 commentaires pour l'article 256555

FaroukBenAmmar  (Tunisia)  |Lundi 14 Novembre 2022 à 11h 21m |           
Dsol...mais pour l'heure...sans parlement reprsentatif et consquent....

sans opposition patriotique et digne de ce nom...et un personnel politique qui ne fait que remacher des slogans dpasss et mouill dans l'affairisme...

Malgr tout....les Syndicats sont ncessaires pour faire l'equilbre des forces !