Babnet

حامد القروي و توفيق بكار أمام قاضي التحقيق



Jeudi 29 Mars 2012
بــاب نــات - شرع صباح الخميس قاضي التحقيق بالمكتب 5 بالمحكمة الابتدائية بتونس في استنطاق كل من الدكتور حامد القروي رئيس الحكومة الأسبق والنائب الأول لرئيس التجمع الدستوري الديمقراطي المنحل وتوفيق بكار, محافظ البنك المركزي السابق وذلك في اطار القضية المتعلقة بتمويلات التجمع المنحل.



Publié le:

rtt-ab70ec30a58a11d658ea0b8eb938fa27-2012-03-29 11:21:35
          Share on Google+ 
 
   





12 de 12 commentaires pour l'article 47573

   (Tunisia)  |Vendredi 30 Mars 2012 à 10h 54m |           
Le gouvernement doit appliqué la notion "min ayna laka cette fortune" pour les destouriens et pour les familles ben ali et ses proches, c'est ça la premiere initiative de la justice transitoire. chaque individus qui a profité de la situation doit payé. il faut les rendre dans leurs situation d'avant le 7 novembre 1987.

Muhammed  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 22h 57m |           
Monsieur karoui ton fils est pris pour une affaire noble appartenance politique quelque soit le parti politique et toi tu sera pris pour de la corruption
la différence est nette et on ne peut pas dire tel fils tel père

   (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 16h 42m |           
Quelques définitions de termes selon le site vie publique française : http://www.vie-publique.fr
ministère : c’est l’ensemble des services de l’ةtat placés sous la responsabilité d’un ministre et s’occupant d’un ou plusieurs domaines,
ministre : assure la direction d’un département ministériel, ce qui correspond à une fonction administrative. il est alors le supérieur hiérarchique des fonctionnaires de ce département ministériel. il est en outre en charge du contrôle de tutelle sur les établissements publics agissant dans le champ de compétences de son ministère placés sous la responsabilité d’un ministre.
premier ministre : le premier ministre est d’abord le chef du gouvernement collégial composé du premier ministre, des ministres et des secrétaires d’etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. il dirige l’action du gouvernement et, à ce titre, fixe en principe ses orientations politiques essentielles qui, hors cohabitation, sont celles du président de la république. il doit également assurer la coordination
de l’action gouvernementale et éviter, par son arbitrage, que différents ministres prennent des initiatives allant dans des sens opposés.
les cinquante dernières années ont été propices à l’instauration d’une ignorance civique en droits et devoirs dans l’état, c’est pour cette raison qu’aucun des responsables qui dirigeaient dans le pays ne se soucié de critiques ou même de jugement en cas de dérive, il savait pertinemment qu’il avait l’aval de son hiérarchique tant que ce dernier trouvait ses comptes.
menteur qui vient aujourd’hui nous dire le contraire de ce qui se passait , de l’universitaire, au juge, au procureur, au maire, au gouverneur, au simple agent, tous sans exception savaient que la loi est bafouée, je dirais que leurs taches se résumait dans la capacité à donner une légitimité à une infraction laquelle qui n’enfreigne pas l’intérêt de l’hiérarchie.
quand on entend aujourd’hui des ministres et responsables de l’ère de zaba et même de bourguiba dirent et redirent qu’ils n’étaient pas au courant de ce qui se passer et que tous les ordres venaient de carthage, je dirais c’est le summum de l’ingratitude et l’ignoble, ces gens ont vendu leurs âmes et corps à leurs hiérarchies, et ce, au détriment des intérêts de leur peuple( lire définition au dessus).
tous et sans exception doivent comparaitre devant une commission spéciale pour être auditer et si possible passible à comparaitre en justice pour lâcheté, complicité à la fraude, camouflage de données, trahison et j’en passe,
par exemple le type qui est responsable de l’institut de statistique qui nous bombardait de chiffres éloquents dignes des pays les plus développées, pourriez vous un jour lui redonner confiance, à mon avis ce type doit être éradiquer à vie, et traduit en justice pour publication de données mensongères.
l’exemple que j’ai donné n’est que la partie visible de l’iceberg, à vous de devinez ce qu’on fait les ministres, les chefs cabinets, les chefs de services, les responsables de tous azimut.

Galileo  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 15h 59m |           
Certains internautes se demandent comment des gens cultivés se retrouvent dans le box des accusés (potentiels) : n'importe lequel d'entre nous, s'il se retrouve dans des salles combles (de voyous du reste ...) scandant son nom, au bout d'un certain temps, il se prendra pour le roi du monde et oublira très vite qu'il y a des régles et des lois ! le système institué depuis les années 70 est un cercle vicieux d'orateurs généralement doté d'un
minimum d'instruction et de foules de profiteurs parasites servant de décor pour donner de la consistance à l'état en contrepartie de millions et de milliards. l'état moderne porte en lui le germe de ce type de dérapage. il n'y a que les états qui ont réduit au strict minimum les effectifs du publics qui échappent à ce schéma (pays nordiques, suisse, autriche, singapour), tous les autres connaissent le syndrôme tunisien où ça pompe de toutes
les directions pour la grandeur de l'administration !

Galileo  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 15h 51m |           
Si on ne les appelle pas pour qu'ils règlent leurs arriérés d'impôts, ça n'intéresse pas le peuple tunisien mais la nouvelle administration qui régle ses comptes avec l'ancienne !

David  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 15h 02m |           
ربي ينور العدل...وكل واحد ياخو حقو

   (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 14h 19m |           
Baccar ,karoui .... oui ,ce sont des hommes interlopes qui doivent répondre la justice de leurs exactions et de leurs abus mais ou est bouden? cet homme responsable des ruines et des catastrophes fiscales , pourquoi ,personne n'en parle ?

   (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 14h 11m |           
Comment des hommes très cultivés, médecin, nationaliste qui a participé à l'édification de la tunisie a pu dériver pour se rendre complice des dérives "gravissimes" de l'ancien régime et du détournement des institutions de l'état au profit de certaines personnes et groupement touristiques entre autres qui sont plus que douteux?????

Blasch  (Netherlands)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 12h 52m |           
Ya si galileo@,
tu sais tres bien que ces gens la ,ne paye pas d'impots et si on paye c'est une petite somme ....je me demande si ils paye les taxes municipaleالزبلة و الخروبة personne ne on parle

PeaceNow  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 12h 13m |           
لا معنى لمواصلة هذا المسار القضائي. المفروض المرور الى مسار للحقيقة والمصالحة. المفروض والاسلم ان يتولى التجمعيون عملية نقد ذاتي يراجعون فيها تصرفاتهم السابقة واخطاءهم السياسية الجماعية . اقصاء التجمعيين او شيطنتهم غير معقول وسوف يؤجج اخطار الفتنة. افضل من ذلك بدء مسار للحوار والمصارحة خاصة بين الدستوريين والتجمعيين من جهة والاسلاميين من جهة اخرى. السؤال الاساسي اليوم: هل تبقى هناك حكماء يحبون تونس اكثر من محبتهم لاشخاصهم وجهاتهم واحزابهم؟ 

Galileo  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 12h 02m |           
Juste par curiosité d'un citoyen d'une intelligence moyenne mais qui paie ses impôts, respecte les lois de la république et patriote, est ce que ces grands serviteurs de notre nation, qui ont dû bezaucoup se sacrifier pour que nous parvenions après 3 000 de civilisations diverses à un pib per capita de 4 500 $, sont en règle avec l'administration fiscale ? je n'ai pas dit politique, non je précise fiscale ! ... pardon, ce n'est pas la
question, c'est de politique qu'il s'agit ! ok, je note. merci pour le renseignement !

Media_HACK  (Tunisia)  |Jeudi 29 Mars 2012 à 11h 36m |           
Bonjour mes patriotes,
enfin hamed elkaroui, reste son frère bechi karoui et son beau frère tijani haddzed.
par contre on n'a jamais parler de la premiere personne responsable ; dr hedi bakouche, il est plus que impliqué



***

En continu
Indicateurs Banque Centrale


  
Tunis




Où nous suivre



Radio Babnet Live: 100% Tarab
NOS PARTENAIRES


Derniers Commentaires