Culture

Le reggae-man ivoirien Alpha Blondy sur la scène de Carthage



Mercredi 25 Juillet 2012
Après son concert à Tabarka en 2009, le célèbre artiste ivoirien Alpha Blondy est de retour en Tunisie.

Il s’est produit, mardi soir, sur la scène du Théâtre antique de Carthage, dans le cadre du 48ème Festival international de Carthage.
Devant des gradins archi-combles et dans une ambiance de fête, l’enfant prodige de la Côte d’Ivoire, auteur de plus d’une quizaine d’albums et de nombreux concerts dans les quatre coins du monde, a inauguré la soirée par ses tubes à succès ''La Ilaha Ila Allah'' et ''Sebe Allah y e'': louanges à Dieu, un choix qui s'adapte pertinnement avec une soirée aux couleurs ramadanesques.

Le reggae-man a transmis à ses fans ce qu’il vit et ce qu’il ressent à travers des chansons dont les paroles engagées prônent la démocratie, la liberté et la justice en Afrique.


Actif sur scène, Alpha communique bien avec son public et exprime ses sentiments, mais aussi ses appréhensions envers son continent natal, en criant haut et fort ''luttons contre la pauvreté et mettons fin à la guerre en Afrique et dans le monde''.

Alpha Blondy est connu pour être un artiste qui, par sa musique, invite à faire réfléchir autant qu’à faire danser.

Il est plus qu’une voix qui chante la liberté et la paix, c’est surtout une icône qui a marqué et secoué la scène musicale africaine dans les années 80.

Chantant en français, en dioula, sa langue maternelle et en anglais, langue qu’il rencontra lors de son voyage aux Etats-Unis d’Amérique, Alpha Blondy s’est produit sur les grandes scènes du monde entier.

''Brigadi Sabari'' est l’un de ses plus grands succès.

Titre de référence qui continue à marquer jusqu’à aujourd’hui la riche carrière de cet immense artiste, par ailleurs, ambassadeur de L’Organisation des Nations Unies pour la paix en Côte-d’Ivoire.



Publié le:
          Share on Google+ 
   





1 de 1 commentaires pour l'article 52308

Zorris  (Netherlands)  |Jeudi 26 Juillet 2012 à 08h 21m |           
Pour nous chanter "israela yakirati"....!!!!! et les spectateurs dancent et répètent comme des perroquets " barouh atat adonai....
barouh atat yÉroushalaim ...





En continu
Indicateurs Banque Centrale


  
Tunis




Où nous suivre



Radio Babnet Live: 100% Tarab
NOS PARTENAIRES


Derniers Commentaires