Politique

Tunisie: Divergence des positions des constituants concernant le limogeage du gouverneur de la BCT

Jeudi 19 Juillet 2012
babnet.net
Le dbat l'assemble constituante concernant le limogeage du gouverneur de la BCT, Mustapha Kamel Nabli, a t marqu mercredi par de profondes divergences et des changes houleux entre les constituants reprsentants la Troika et ceux de l'opposition.

La constituante Samia ABBOU du groupe "le congrs" a affirm que l'actuel gouverneur de la BCT n'a pas prserv l'intrt conomique de la Tunisie et a rclam la rupture avec les symboles de l'ancien rgime, indiquant que M.Nabli a t ministre sous le rgime de Ben Ali.

Pour Samir Ben Amor le gouverneur de la BCT n'a pas t l'homme qu'il faut la place qu'il faut ajoutant que son intervention tait agressive envers le gouvernement. IL a accus le gouverneur de la BCT de ne pas avoir prserv l'intrt du pays, indiquant que l'une des demandes du congrs pour la rpublique (CPR) tait de rompre avec toute personne ayant occup des fonctions sous l'ancien rgime.
Il a prcis que Nabli a chou dans sa politique montaire d'autant que la valeur du dinar a baiss du 6 juillet 2011 la mme priode de l'anne en cours de 17,3%, en plus de la baisse des rserves en devises au cours de la mme priode de 120 95 jours.

Le gouverneur a encourag les crdits la consommation, une politique suivie par l'ancien rgime alors qu'il fallait encourager les crdits d'investissement.


Moncef Charni du groupe "libert et dmocratie" a soulign que le limogeage n'tait pas ncessaire, mettant en exergue l'importance de prserver l'indpendance de la BCT appelant davantage de concertation concernant les questions conomiques et montaires.

Tarek Bouaziz a qualifi la dcision du prsident de la Rpublique de "prcipite" "sans aucune connaissance des politiques montaires". Il a mis l'accent sur la gravit de la question financire qui est devenue au centre d'une polmique entre les prsidences de la Rpublique et du gouvernement, soulignant que cette dernire vise mobiliser des liquidits sur le march afin d'identifier des solutions conjoncturelles sans tenir compte du taux d'inflation.

Khalil Houiji, du mme groupe, a exprim des rserves sur le gouverneur qui tait un ministre sous le rgime de Ben Ali, tout en prcisant qu'il ne faut pas oublier qu'il tait une personne reconnue pour sa comptence en Tunisie et l'tranger. Il a ajout, dans ce contexte, que les explications prsentes par le gouverneur sont justes et que "la dcision de son limogeage est une dcision politique pour contenter Marzouki".

Le constituant chokri Arfaoui a demand qu'elle tait l'urgence pour la rvocation du gouverneur de la BCT afffirmant qu'il tait plus important de rserver les efforts pour traiter les vritables problmes.

De son ct Ibrahim Kassass a indiqu que la rvocation de Nabli se rsume dans l'attachement du prsident de la Rpublique s'affirmer sur la scne.

Dhamir Manai a indiqu que la politique financire et montaire du gouvernement est en parfaite cohrence avec celle de la BCT s'interrogeant sur le bien-fond des affirmations sur l'existence d'une relation tendue entre les deux parties. Il a aussi tabli un lien entre l'extradition de Baghdadi Mahmoudi et la dcision de rvocation de Nabli.

De son cot, Salah Chouaeb a affirm que l'expos prsent par Nabli est une vritable leon de transparence et de prcision dans le traitement des dossiers. Il a indiqu que la rvocation de Nabli s'inscrit dans le cadre de calculs politiques triqus qui ne tiennent pas compte des intrts du pays.

De son cot Abderraouf Ayadi s'est interrog sur les raisons de l'absence des questions en rapport avec la politique financire et montaire lors des prcdents dbats de l'assemble constituante.

Pour Najib Chabbi le pays n'avait besoin d'une telle crise qui porte atteinte une institution vitale dans le pays.
Il a ajout qu'il est impratif de dcider si on tait pour l'indpendance de la BCT ou bien de la laisser s'enliser dans les tiraillements politiques.




          Partager  Share on Google+      





8 de 8 commentaires pour l'article 52084

ECHOUHADA  (Tunisia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 14h 37m||           
C'est un dbat inutile, parce que la dcision de sa destitution est prise puiqo'on cherche des responsables qui se mettent au sevice du gouvernement putt qu'au sevice de l'tat.

TOUNSI2050  (Saudi Arabia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 12h 20m||           
, , ,, ,,, ... ,, ,,, ...
... ...

TOUNSI2050  (Saudi Arabia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 12h 18m||           
, , ,, ,,, ... ,, ,,, ...
... ...

David gaullier  (Tunisia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 11h 00m||           
Ceux qui tiennent garder le gouverneur de la bct sont les memes qui veulent tomber le gouvernement alors ce qui dmontre qu'ils sont complices avec le systeme dchu
after rvolution il faut changer tout ceux qui ont des relations avec les corrompus y compris le gouverneur

Jihene  (Tunisia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 10h 57m||           
@ ettounsi : vous avez parfaitement raison.

toute personne a un niveau minimal de culture montaire sait que la mission principale de la banque centrale c'est d'appliquer la politique montaire dcide par le gouvernement tout en gardant un niveau de l'inflation aceptable.
par exemple, en espagne le gouvernement dcid de suivre une politique d'austrit donc par consquent la bc espagnole devra concrtiser cette politique sur le plan montaire, et non pas suivre une politique expansionniste.
en plus le gouvernement doit avoir la possibilit de contrler et limoger si ncessaire le gouverneur de la banque centrale, pour que ce dernier n'aura pas un pouvoir absolu ce qui peut avoir des consquences graves.
en faite, l'indpendance de cette institution est dans la mesure o personne ne peut l'obliger de prendre des initiatives qui peuvent tre nfastes pour l'conomie de pays tels que la frappe d'une quantit de monnaie nouvelle (ce qui aggrave l'inflation) ou par exemple ce qui est arriv avec laila ban ali qui a pu facilement voler de l'or partir de cette banque.

TunisieLibre  (Tunisia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 10h 27m||           
U r g e n t : le vice-gouverneur, nomm par les trabelsi, doit rapidement quitt la banque centrale et doit tre, au nom des personnes spolis, jug. son passage l'uib, stb, stusid et autres est louche et catastrophique. les personnes qu'il a imposes la stb (attace de direction gnrale responsable de crdit, attach de direction gnrale charg du maquillage des chiffres et neveu d'un ancien gouverneur de la bct, et autres ). il
est signaler que la femme, membre de la dg, charge des crdits la stb est connue pour ses relations douteuses avec les trabelsi & co.

Lechef  (Tunisia)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 09h 06m||           
Mr nabli a '' tout vendu'' lorsqu'il tait ministre sous le rgime de ben ali . je veux dire , il a privatis plusieurs entreprises nationales . donc de quel indpendance et intgrit parle t-il ? il cherche son indpendance maintenant parce qu'il considre que ceux qui sont au pouvoir sont des profanes , des responsables en priode d'apprentissage .
en plus , au lieu de convaincre les tlspectateurs , par l'occasion qui lui a t prsent par l'anc , pour se dfendre par des arguments valables relatives son mtier et la gestion de la bc , il a rat tout en parlant comme un citoyen modeste , de la pnurie de l'eau .
eh monsieur ,des milliers de citoyens devant la tv , observent ce qui se passe et attendent votre discours , qui tait malheureusement '' bidon '' e t reflte un niveau extrmement bas inattendu en ralit. contrairement au gouvernement de ben ali o seulement lui qui faisait des discours bien ficels et rdigs par ses conseillers , ce gouvernement de jbali a bien fait de laisser chaque ministre '' digrer '' ce qu'il veut travers les
mdias , car on est entrain de dcouvrir le vrai niveau de ces ministres avec des btises indfinies et indnombrables . avez connu les btises de mr nabli lorsqu'il tait ministre sous ben ali ? absolument , tout simplement parce qu'il n'a pas e l'occasion de faire un petit discours . c'est triste de se tromper sur la '' dite personnalit ''. je m'attendais un rapport chiffr, dtaill et argument de l'activit de la bc pour
convaincre tous les gens , malheureusement , critiquer la pnurie de l'eau ( que j'avais faite personnellement plusieurs reprises) , de la rdaction du destour et des coupures lectriques relve de la bassesse d'esprit pure et simple . miskina tounes avec '' ces pseudo-niveaux cachs .
quant aux hautes responsabilits et fonctions dtenues par mr nabli , on sait comment elles sont '' distribues '' en tunisie ou l'tranger. il suffit de fouiller les documents de recrutement des ministres de l'poque et voir les cv et aussi pendant la priode de bce et actuellement avec ennahdha .

Ettounsi  (Canada)  |Jeudi 19 Juillet 2012 à 02h 30m||           
Dans tous les pays du monde (dvelopps ou arrirs, dmocratiques ou autoritaires,..), la banque centrale est une institution de l'tat qui suit toujours la politique montaire du pouvoir excutif de l'tat soit le gouvernement. les objectifs et les cibles du gouvernement et de la banque centrale ne devrait en aucun cas diverger. ce que rclame l'opposition tunisienne quant l'indpendance de la bc sans mme dfinir ce qu'est
"l'indpendance", c'est du n'importe quoi. je dirais mme que c de l'immaturit politique.



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4607.16
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires