Justice

La commission des droits et des liberts auditionne Noureddine B'hiri sur la prison de Mornaguia



Vendredi 23 Novembre 2012
babnet.net
La commission des droits et des liberts relevant de l'Assemble Nationale Constituante, prside par l'lue d'Ennahdha Souad Abderrahim, a auditionn vendredi le ministre de la Justice Noureddine B'hiri sur la situation des prisons tunisiennes, notamment la prison de Mornaguia.
Une dlgation de la commission avait visit, cette semaine, la prison de Mornaguia o plusieurs dtenus ont observ une grve de la faim qui a conduit la mort de deux d'entre eux.
Le ministre a notamment t questionn sur les problmes et les conditions d'incarcration ainsi que la grve de la faim collective des dtenus salafistes et les circonstances de dcs des grvistes Bchir El Golli et Mohamed Bakhti. "Les lus qui ont visit la prison de Mornaguia ont relev des violations des droits et des liberts des prisonniers", a soulign Mme Abderrahim, ajoutant que "les conditions d'incarcration ne correspondent pas aux normes internationales". La prison compte 6600 prisonniers alors que sa capacit maximale est de 5000, a-t-elle not, relevant que des dtenus souffrent de problmes de sant "svres" et sont "exploits commercialement". Ceci montre, a-t-elle dnonc, une ngligence des structures gouvernementales de tutelle et des organisations civiles.

Les membres de la commission se sont en outre enquis de la lenteur de l'investigation, les tensions entre le personnel pnitentiaire et les dtenus, la persistance de la corruption dans les prisons et le rle de la socit civile dans le suivi de la situation des prisonniers.

Dans sa rponse le ministre de la Justice, a relev que les difficults financires ont empch la rforme des prisons, citant galement le manque d'engouement des cadres mdicaux pour le travail dans les tablissements pnitenciers et la non contribution de la socit civile l'amlioration des conditions d'incarcration l'instar de ce qui se passe dans les pays occidentaux. Pour ce qui est de la grve de la faim observe par des salafsites dans la prison de Mornaguia, M.B'hiri a assur que les grvistes de la faim ont fait l'objet de suivi mdical et qu'il n'tait pas possible de les forcer s'alimenter comme dans le pass sous l'ancien rgime. Il a ni l'existence de mauvais traitements, prcisant que 30 agents et officiers ont t arrts dans le cadre d'une enqute sur la violence contre des prisonniers.


De nouveaux cadres et agents reoivent actuellement une formation pour tre affects dans des postes de responsabilits dans les prisons, a-t-il annonc, appelant les constituants aider l'identification des personnes ayant commis des atteintes et le prouver dont le directeur de la prison de Mornaguia.

La sance a dur plus de 3 heures en prsence des mdias.



          Partager  Share on Google+      
Abdelwahab   Al Neel





0 de 0 commentaires pour l'article 57090



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4684.04
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires