''Pour 1 Tunisien sur 2, linformatique est la filire la plus attractive'' ( Kaspersky Lab / Sigma)

''Pour 1 Tunisien sur 2, linformatique est la filire la plus attractive'' ( Kaspersky Lab / Sigma)

Vendredi 21 Decembre 2018



Vendredi 21 Decembre 2018
Communiqu de Presse - Kaspersky Lab, leader de la scurit des systmes dinformation, a ralis avec le cabinet dtudes Sigma Conseilune enqute exclusive sur la perception et la ralit des mtiers de la scurit informatiqueen Tunisie.

Synthse des rsultats :
- 50,5 % considrent la filire informatique comme la plus attractive.

- 65,5 % ont dj entendu parler du secteur de la scurit informatique.
- 93,5 % estiment que la cyber-scurit est un domaine intressant.


Quelles sont les filires les plus attractives selon les Tunisiens ? Et quelle perception ces derniers ont-ils des mtiers de la cyberscurit ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles Kaspersky Lab, un leader de la scurit des systmes d'information, a rpondu travers une enqute nationale indite sur les mtiers de la scurit informatiqueen Tunisie.

Ralise en partenariat avec le cabinet dtudes de march et de sondages dopinion Sigma Conseil, ltude, dont les rsultats ont t prsents ce jour, a t effectue de septembre novembre 2018 auprs dun chantillon de 600 Tunisiens, gs de 16 25 ans et issus des diffrents gouvernorats. Les rpondants sont 70 % des actifs et les sonds ont 64 % atteint un niveau dtudes universitaire.

50,5 % des Tunisiens considrent la filire informatique, web et tlcoms comme la plus attractive sur le march

Premierenseignement, sur la question du choix des filires d'tudes, les personnes sondes par Kaspersky Lab et Sigma Conseil indiquent 50,5 % que la filire informatique, web et tlcoms est actuellement la plus attractive sur le marchtunisien. Ce choix est plus marqu chez les hommes, qui sont 56 % placer la filire informatique la premire place, contre 45 % des femmes.

Autre indication : questionns sur les filires les plus attractives pour les femmes, les sonds classent linformatique la troisime position (24 %), derrire un cursus mdical (32 %) et lenseignement (29 %). Ce sont principalement les femmes qui suivent cette logique, alors que la majorit des hommes (24 %) place linformatique en tte de leurs rponses.

Toujours selon Kaspersky Lab et Sigma Conseil, lge moyen pour faire un choix de carrire dfinitif est de 17 ans et ne varie pas selon le genre. Pour leur choix de carrire, les hommes (67 %) aussi bien que les femmes (67,5 %) indiquent tre influencs en premier lieu par leur passion. Les demandes du march du travail (30 %), les avis des parents (13 %) arrivent ensuite. On note que les pressions familiales sont lgrement plus importanteschez les femmes (14,8 %) que chez les hommes (12,4 %).

Concernant les profils et comptences ncessaires pour occuper un poste dans le secteur technologique, les sonds estiment que la passionest primordiale (49,3 %), avant les comptences (27,8 %) et la formation acadmique (19 %).

93,5 % des sonds dclarent que le secteur de la scurit informatique est intressant

Dune manire gnrale, 65,5 % des rpondants dclarent avoir dj entendu parler du secteur de la scurit informatique, les hommes (72 %) plus que les femmes (59 %).

La majorit des sonds (60,6 %) a une ide gnrale du domaine, contre 11,7 % qui en ont une ide prcise. La quasi totalit des rpondants, hommes et femmes, estiment en outre que le secteur de la scurit informatique est intressant (93,5 %), voire trs intressant (76,8 %). Les raisons voques sont la demande du march (35,8 %), les possibilits dvolution (19,7 %) et les bnfices apporter la scurit des personnes et des socits (19 %).

Sur la situation des Tunisiennes sur le march du travail, 80,3 % des rpondants estiment que celle-ci est bonne , 25 % qualifiant cette dernire de trs bonne . Sur ce point, les hommes sont plus optimistes (83 %) que les femmes (78 %). Toutefois, le problme de la parit dans le secteur informatique reste une ralit, selon les sonds. Ils sont 73 % dclarer que les mtiers de la technologie informatique sont le plus souvent occups par des hommes.

Une affirmation qui recoupe la ralit du secteur : plus des 72 % des connaissances cites par les personnes sondes comme travaillant dans le secteur informatique sont des hommes.

Pascal Naudin, Directeur des Ventes BtoB de Kaspersky en Afrique du Nord : Il faut sensibiliser et former davantage au rle majeur de la scurit informatique.

Il est essentiel de sensibiliser davantage les Tunisiens au rle majeur de la scurit informatique. Cela passe notamment par davantage de cursus de formation reconnus afin de rpondre au manque de ressources qualifies sur le march de lemploi. Tout cela dans le contexte dun renforcement des investissements dans la cyberscurit, en raison de lvolution des cyber-menaces toujours plus nombreuses et varies.


  
  
     
  
kiwi-83863b25cacab10ea371f7eb986a8058-2018-12-21 07:30:54






0 de 0 commentaires pour l'article 173500










En continu


17 2019 | 11 1440
18:55 17:30 15:08 12:36 07:30 05:59

12°
12° % 66 :
1.5 /
:

12°-515°-416°-415°-214°-8


( 79 423)
( 69 383) ...
( 44 504) :
( 44 276) ''''
( 43 272)
( 39 445) :
( 37 514) :
( 36 217)
( 35 347) :
( 34 973) :
( 32 929) : ''''
( 31 926)
( 31 803) :
( 31 735) :
( 30 846) :
( 30 822) ''
( 29 807)
( 29 646) :
( 29 535) :
( 28 595) :











Derniers Commentaires