الصحفية منى البوعزيزي تصف بيان حزب البديل التونسي ب''المهزلة''

Vendredi 22 Juin 2018



Vendredi 22 Juin 2018
باب نات - أعلن حزب البديل التونس يوم الخميس 21 جوان 2018 ، انه سيقاضي جريدة ''الشروق'' اليومية واحد الصحفيين العاملين بها، الذي كتب مقالا نشر بعددها الصادر اليوم اعتبر الحزب أنه تضمن" اتهامات كاذبة" تمس المهدي جمعة.
وقال " الحزب انه قرر رفع شكاية جزائية وتتبع صحيفة" الشروق" اليومية وكاتبة المقال لدى القضاء وكل من يتستر وراء ما نشر في الصحيفة المذكورة والذي ارتكز على اتهامات كاذبة لا أساس لها بالواقع سيقع الكشف عن كل جوانب هذا الموضوع عند عودة المهدي جمعة من السفر".
وتابع الحزب " تم استغلال سفر رئيس الحزب لإجراء مقابلات في الخارج في كوبنهاغن ونيويورك للتهجم عليه وكيل الاتهامات الواهية والرخيصة له".
واتهم البديل أطراف لم يسمها بالوقوف "وراء أكاذيب هدفها المس من سمعة شخصية وطنية نجحت في قيادة البلاد في ظرف صعب وفي فترة انتقالية دقيقة شهدتها تونس" في إشارة الى رئيس الحزب المهدي جمعة.



وكانت جريدة الشروق نشرت في عددها الصادر يوم الخميس 21 جوان تحقيق استقصائي حول ملف منح صفقة استغلال مواد معدنية من المجموعة الرابعة “مادة الملح” و المعروفة بصفقة نور بولاية صفاقس لفائدة شركة “تونزيان سالت كاميني” و التي كشفت تورط رئيس الحكومة الأسبق مهدي جمعة في منح أشقائه الثلاثة هذه الصفقة .
وبيّنت الشروق ، إستنادا لمصادرها تمكن شقيق المهدي جمعة اثناء تولي شقيقه منصب رئاسة الحكومة من تكوين 7 شركات مختصة في الاعلام و العجلات المطاطية و الخدمات النفطية و الاستثمار و التجارة كما تسبب في افلاس شركات حكومية حتى يتسنى له الحصول على صفقات عمومية و هو ما تم فعلا على غرار شركة “ستيب” التي قام بتمويل التحركات الاحتجاجية داخلها لإفلاسها و هو ما تم فعلا بحسب الصحيفة.

كما تورط شقيقه حسب الشروق في التحريض على اضرابات داخل شركات نفطية حتى تتمكن شركته من الحصول على صفقات في فترة تولي شقيقه مناصب وزارية...

الصحفية منى البوعزيزي تصف بيان حزب البديل التونسي ب''المهزلة''
وفي تصريح لاذاعة شمس وصفت الصحفية منى البوعزيزي كاتبة المقال بيان حزب البديل بالمهزلة سواء في ما يتعلق بطريقة الصياغة أو طريقة التعليق على ما ورد بمقالها .
وقالت البوعزيز "من حقهم رفع قضية ،مشيرة الى أنها لم تكن على علم بسفر المهدي جمعة وأنها حاولت في عديد المرات الاتصال به وتمكينه من حق الردّ لكن دون جدوى .
كما طالبت النيابة العمومية بفتح تحقيق فى الموضوع .


  
  
     
  
cadre-4f9d3d93b3fbe314dca5203c84d53f50-2018-06-22 11:38:05






21 de 21 commentaires pour l'article 163660

BenMoussa  (Tunisia)  |Vendredi 22 Juin 2018 à 11h 48m |           
Lechef
Passer par la justice pour prouver son intégrité si c'est parfois nécessaire n'est jamais suffisant.
Compte tenu des longs délais, des possibilités d'intervention et d'influence et de la lenteur et parfois la complication des procédures ce passage est le plus souvent utilisé pour faire noyer le poisson.
Un homme intègre peut facilement le prouver, normalement il possède toutes les données pour le faire.
Dans le cas d'espèce Mehdi Jomaa (ou son frère ou sa sœur) aurait bien pu nous dire l'historique de leurs acquisitions et on aurait bien pu voir s'il y a un rapport avec son passage à la tête du gouvernement.
Bien sûr après avoir éclairé l'opinion publique il pourrait bien attaquer le journal pour diffamation.

Lechef  ()  |Vendredi 22 Juin 2018 à 10h 50m |           
Jomaa a été toujours cible de plusieurs faits graves , qui nécessitent sa traduction en justice dans le cas où il est intervenu pour influer ou changer les décisions des commissions .
Malheureusement, actuellement, il est extrêmement difficile pour nous les citoyens de '' confirmer ou d'infirmer ces faits '', d'une part puisque le média diffuse des multiples informations qui s'avèrent dans quelques cas fausses, et d'autre part, les '' ciblés '' ne réagissent pas dans la majorité de cas pour plusieurs considérations.
En réalité, une personne intègre ayant eu des très hautes fonctions est habituellement ciblé pour n'importe quel acte ou intervention ,
C'est pourquoi, pour montrer son innocence , il devrait saisir la justice qui tranchera et mettra l'opinion publique dans le bon chemin.
Faute de quoi, le média continue à diffuser les informations '' pelle-mêle '' et c'est la confusion totale qui régnerait !!!!!!!
L'exemple de ce sujet , comporte l'interprétation d'une '' éventuelle intervention du chef de gouvernement - Jomaa - pour influencer la décision de la commission ''
Et nous savons tous comment fonctionnent ces décisions !
Reste à prouver - au moins pour fois - loin de la littérature , par des preuves tangibles et des documents officiels, que le média dérape !
Comment ? Par le recours à la justice !
Sinon, ceci pourrait être classé comme affaire de corruption !

BenMoussa  (Tunisia)  |Vendredi 22 Juin 2018 à 10h 15m |           
Jamjam
1. Le journal a présenté des faits précis sur plusieurs dossiers. Mehdi Jomaa ou les autres personnes impliquées peuvent répondre sur le même journal (droit de réponse) ou à travers tout autre moyen de communication, aucun d'eux n'a réagi, cela veut tout dire.
2. Ce que vous aviez fait n'est pas uniquement nous "informer sur la loi et les procedures" mais un grand acharnement pour innocenter Jomaa et condamner et salir le journal et la journaliste ! ? ceci sans présenter aucune preuve plausible. La raison? on pourrait avoir des soupçon mais on n'a pas de preuves, donc passons.
3. Les membres des commissions sont désignés sur la base de leurs titres hiérarchiques et non de leur compétences ou qualités personnelles. En tant que telles ils doivent obéir aux directives. Les plus honnêtes chercheront à minimiser les dégâts mais ils ne peuvent jamais ignorer les directives et les décisions ne sont pas prises à l'unanimité.

Enfin arrêtez SVP de défendre l'indéfendable et d'accuser autrui fortuitement pour défendre les corrompus, vous pourriez peut être le faire ailleurs mais pas sur Babnet

Jamjam  (Tunisia)  |Vendredi 22 Juin 2018 à 09h 06m |           
Mes amis
ce que j ai fait , c est vous informer sur la loi et les procedures , je ne connais pas Jomaa et je ne le defends pas , les membres de la commission des Mines sont des directeurs de plusieurs ministeres ( 7 ou 8), apres la revolution je ne pense pas que tous ces hauts cadres de l ETAT vont excuter des instructions sinon ils vont aller en prison si un dossier qu ils approuvent n est pas legal . Donc Arretons d accuser les gens et voyons la
reaction de Jomaa sur les accusations du journal echourouk qui a accuse avant a tort beaucoup de politiciens et n a jamais accuse certains syndicalistes corrompus par exemple ( affaire hopital Sfax ...)ou des politiciens corrompus appartenant a la gauche ou l ex RCD ....

BenMoussa  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 23h 31m |           
اولا باي صفة يقاضي حزب البديل الصحيفة والصحفية؟
ثانيا االاعلان الصادر عن هذا الحزيب يظهر بوضوح المستوى الضحل لهياكله التي ترى ان الصحيفة استغلت سفر جمعة لنشر المقال ! ! ! فما عساه فاعل لو كان موجودا؟
ثالثا لماذا لم يطلب المهدي حمعة حق الرد من الصحيفة ويبين للعموم ان ما نشرته الصحيفة خطء واتهام باطل ان كان فعلا كذلك ولكنه لم يجرء ولن يجرء على ذلك

Foued  (France)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 17h 12m |           
Qu 'attendons nous des résidus du benalisme ?, ce JEMMA et il n'est pas un acte isolé a pu se refaire une virginité politique grâce à la complicité de RACHED GANNOUCHI et ses amis qui avaient tourné le dos à la révolutions tunisienne et ses morts en concoctant leur fameuse concorde nationale , empêchant l 'ouverture des dossiers qui ont des liens avec les atteintes des droit de l homme , des malversations financières, et surtout les dossiers
des victimes de la barbarie du régime policier de BEN ALI , et avant lui celui de BOURGUIBA , notre pays ne pourra avancer tant que les résidus du benalisme n ont pas été jugé et rendu des comptes aux tunisiens ,bien sur on ne pourra pas juger tout le monde pour différent raisons, mais RACHED GANNOUCHI n ont pas le droit de priver les tunisiens de connaitre leur histoire , comme ils n ont pas le droit de gracier les symboles du régime honni .

Kamelnet  ()  |Jeudi 21 Juin 2018 à 15h 58m |           
@jamjam...a vous voir insister sur l'inosonce de jomaa et l'utilisation de thermes technique de soit disant commissione integre nommer par des corrempus qui a votre avis peut contredire un ministre sans être chasser dans le court terme....cette flagrante coïncidence des dates et sans doute accablante...

BenMoussa  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 15h 42m |           
Mr Jamjam
Vous paraissez complètement déconnecté des réalités de l'administration tunisienne ! et vous semblez ou bien vous faites semblant d'ignorer comment fonctionnent les commissions consultatives qui accordent des autorisations.
Les membres de ces commissions sont désignés par leur hiérarchie et sont envoyés pour appliquer les directives.
Les ministres n'attribuent pas directement les autorisations mais ils les font attribuer par les commissions.
Dans le cas d'espèce qui aurait osé dire non pour l'autorisation à octroyer au frère du chef du gouvernement, il l'aurait payer trop chère dans sa carrière, ses primes et ses avantages en nature.

Jeb2013ri  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 15h 31m |           
إلَي يجيء من الغرب ما يفرح القلب, كانو ريح يطيح القلب وكانو بشر كلب بن كلب

Mandhouj  (France)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 15h 09m |           
Si l'info est bien juste !? Il y a une justice, et puis en verra.

Jamjam  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 55m |           
Avant d accuser ,je vous invite a lire le code des mines et specilaement son article 11 et 12 : lien http://www.onm.nat.tn/files/code_minier.pdf
toute personne physique qui a les capacites financieres et technique peut avoir une authorisation d exploiter le Sel si le comite consultative des mines dont l avis est obligatoire accepte son Offre : programme d investissemet , business plan... et bien sur l exploitant paie un impot a l etat sur ses benifices ert des taxes a l ETAT Tunisien . n importe quel homme d affaire peut ayant la capcite financiere et technique peut demander une
concession d exploitation de sel ou mines , il doit se conformer au Code des Mines

Abid_Tounsi  (United States)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 49m |           
إعلام العار يترك هذه القضايا الحارقة، و ينشر أخبار يخت سمير ديلو و مصحة عبد اللطيف المكي و مزرعة حمادي الجبالي و عقارات نور الدين البحيري و.. و... و.. و كله لتتليف الجرة على السراق الحقيقيين.

Abid_Tounsi  (United States)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 48m |           
فبحيث بوجمعة الوسخ يمشي على رجليه...

زد على هذا الفساد، فساد بيع البلاد لأمه فرنسا و لشركات التنقيب.

MOUSALIM  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 31m |           
السؤال الحارق .طبعا ان صح الخبر -هل كانت كل الاضرابات بعد الثورة مدفوعة الأجر ؟ هذا يعني بأن الاتحاد بمثابة بنك مركزي موازي ؟

MOUSALIM  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 19m |           
ان صح الخبر فهذا يعني أن الاتحاد متحالف مع مافيا الفساد وأن الاضرابات كانت مجرد غزوات لجني المغانم وتدمير مؤسسات الشعب .

Mongi  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 14h 16m |           
قالك حكومة كفاءات ؟ صحيح كفاءات ولكن في السرقة والتخريب ونفسي نفسي لا يرحم من مات.

Addel  ()  |Jeudi 21 Juin 2018 à 13h 57m |           
فما حلين.اما محاسبة جريدة الشروق أو التحقيق مع الوزير السابق
لا يوجد خيار ثالث
هانا ننتظر البلاد وين باش توصل

Addel  ()  |Jeudi 21 Juin 2018 à 13h 57m |           
فما حلين.اما محاسبة جريدة الشروق أو التحقيق مع الوزير السابق
لا يوجد خيار ثالث
هانا ننتظر البلاد وين باش توصل

Jamjam  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 13h 39m |           
Ce nest pas le Ministre qui accode des autorisations pour exploiter le sel , C'est la comission consultative des Mines dont l avis est obligatoire ( voir article 12 deu Code des Mines). Aucun Ministre ne peut rien attribuer une authorisation d exploiter le sel sans l avis de ce comite . ce comite est composee de plusieurs Haut responsables de plusieurs Ministere nommes par arrete ( ministre des Finances , 1er ministere , Banque
centrale.......). cette histoire me semble Bidon et le journal echourouq n'est pas tres credible.ils ont invente plusieurs fois des histoires bidon pour vendre leur journal

BenMoussa  (Tunisia)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 13h 38m |           
هذا هو الفساد الحقيقي في ميدان البترول اما ما وقع اثارته ممن يدعون انهم خبراء فهو بعيد عن الواقع والغاية منه جلب الانظار بعيدا عن الفساد الحقيقي
اين المجتمع المدني؟
اين من يدعون انهم خبراء؟
اين لجنة مقاومة الفساد؟
اين وزارة الطاقة؟
اين الاتحاد العام التونسي للشغل الذي رعى هذه الاضرابات والاعتصامات؟
ام لكل منهم شأن يغنيه

Oceanus  (France)  |Jeudi 21 Juin 2018 à 13h 23m |           
Tant que c est comme ca pourquoi on ne l arrete pas voila la vraie question.





En continu
  
Tunis: 37°

















Derniers Commentaires