Régions

Tunisie: Des prisonniers politiques demandent l'application du décret-loi relatif à l'amnistie législative générale



Vendredi 22 Juin 2012

Un nombre important de prisonniers politiques et de membres de leurs familles a observé, vendredi, un sit-in devant le siège du gouvernorat de Béja, pour demander l'application du décret-loi sur l'amnistie législative générale.

Les participants au mouvement ont dénoncé la "poursuite de la politique de marginalisation et d'oubli".

Ils ont demandé l'application de l'article 2 du décret-loi sur l'amnistie législative générale, promulgué en février 2011 et qui évoque l'alignement des anciens prisonniers et des licenciés rétablis dans leur travail, des compensations financières pour la période de rupture de travail, l'actualisation des salaires et des dédommagements pour les étudiants et les élèves ayant rompu leurs études parce qu'ils étaient en prison, ainsi que la réhabilitation matérielle et morale de cette catégorie.


Après le sit-in, l'association "Dignité pour le prisonnier politique" de Béja a rendu public un communiqué adréssé au chef du gouvernement dans lequel, elle appelle à l'accélération de l'application du décret-loi et à la tenue d'une réunion avec le gouverneur de Béja, Naceur Temimi, pour l'examen des étapes pouvant être parcourues pour accorder leurs droits, aux anciens prisonniers politiques.

Le président de cette association, Jamel Abdennaceur Sayari a évoqué à la correspondante de l'agence TAP à Béja "les grandes souffrances des familles des prisonniers politiques et des martyrs qui ne possèdent même pas un carnet de soins".

Il a ajouté que "le gouvernement n'a fait aucun pas positif concernant ce dossier", demandant l'application du décret-loi qu'il considère comme "le fruit du militantisme du peuple".

En outre, le président de l'association a dénoncé les critiques de différentes parties contre ce décret-loi, soulignant que la revendication des anciens prisonniers politiques "ne vise pas à acculer le gouvernement, mais seulement à demander des solutions urgentes à cette catégorie qui a souffert durant des décennies".

Le gouverneur de Béja a considéré, pour sa part, que "l'amnistie législative générale concerne toutes les parties politiques qui avaient souffert de la répression, sous l'ancien régime".

Il a affirmé qu'il va "oeuvrer pour faire parvenir leurs revendications au gouvernement, afin qu'ils ne tombent pas dans l'oubli, après avoir subi l'injustice, sous l'ancien régime".


          Partager  Share on Google+  
  





0 de 0 commentaires pour l'article 51047



Les Commentaires en arabe avec caractères latins seront automatiquement supprimés


En continu
.
  
Tunis




Où nous suivre


"Sicca Jazz": redonner vie aux lieux de mémoire et promouvoir le tourisme culturel au Kef

Pétanque - Tournoi international de Tunis, du 26 au 29 mars à El Menzah

Coupe de France: Saint-Etienne se qualifie pour les demi-finales

La scène culturelle perd le grand artiste Abderrahman Medjaouli

Marathon national pour les étudiants dimanche prochain au Belvédère

Maher Kanzari à la tête de la sélection olympique (DTN)

Championnat de Tunisie 19e journée- match avancé: l'US Monastir arrache un nul précieux à Zarzis (0-0)

مارادونا يصدم عشاقه بـ''نيو لوك'' غريب وأحمر شفاه
 (6 )
Championant de Tunisie 19e journée - Le leader reçu par la lanterne rouge

ليبيا.. قصف معيتيقة ردا على غارات الميليشيات
 (6 )
Championnat de Tunisie 19e journée: Désignation des arbitres

فوربس: أغنى 10 عرب بالعالم، يملكون 150 مليار دولار
 (4 )
داعش يهدد بقتل مؤسس "تويتر" وموظفيه
 (1 )
الإفريقي يودع الأزمات
 (9 )
انفجار قنبلة قرب مقر دار القضاء العالي في وسط القاهرة
 (2 )
Taekwondo Tournoi Luxor - La sélection tunisienne remporte une médaille d'or et deux d'argent

Démarrage, mercredi, d'un cycle bimensuel de lectures théâtrales au 4ème Art


Radio Babnet Live: 100% Tarab
NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires