Régions

Tunisie: Des prisonniers politiques demandent l'application du décret-loi relatif à l'amnistie législative générale



Vendredi 22 Juin 2012

Un nombre important de prisonniers politiques et de membres de leurs familles a observé, vendredi, un sit-in devant le siège du gouvernorat de Béja, pour demander l'application du décret-loi sur l'amnistie législative générale.

Les participants au mouvement ont dénoncé la "poursuite de la politique de marginalisation et d'oubli".

Ils ont demandé l'application de l'article 2 du décret-loi sur l'amnistie législative générale, promulgué en février 2011 et qui évoque l'alignement des anciens prisonniers et des licenciés rétablis dans leur travail, des compensations financières pour la période de rupture de travail, l'actualisation des salaires et des dédommagements pour les étudiants et les élèves ayant rompu leurs études parce qu'ils étaient en prison, ainsi que la réhabilitation matérielle et morale de cette catégorie.


Après le sit-in, l'association "Dignité pour le prisonnier politique" de Béja a rendu public un communiqué adréssé au chef du gouvernement dans lequel, elle appelle à l'accélération de l'application du décret-loi et à la tenue d'une réunion avec le gouverneur de Béja, Naceur Temimi, pour l'examen des étapes pouvant être parcourues pour accorder leurs droits, aux anciens prisonniers politiques.

Le président de cette association, Jamel Abdennaceur Sayari a évoqué à la correspondante de l'agence TAP à Béja "les grandes souffrances des familles des prisonniers politiques et des martyrs qui ne possèdent même pas un carnet de soins".

Il a ajouté que "le gouvernement n'a fait aucun pas positif concernant ce dossier", demandant l'application du décret-loi qu'il considère comme "le fruit du militantisme du peuple".

En outre, le président de l'association a dénoncé les critiques de différentes parties contre ce décret-loi, soulignant que la revendication des anciens prisonniers politiques "ne vise pas à acculer le gouvernement, mais seulement à demander des solutions urgentes à cette catégorie qui a souffert durant des décennies".

Le gouverneur de Béja a considéré, pour sa part, que "l'amnistie législative générale concerne toutes les parties politiques qui avaient souffert de la répression, sous l'ancien régime".

Il a affirmé qu'il va "oeuvrer pour faire parvenir leurs revendications au gouvernement, afin qu'ils ne tombent pas dans l'oubli, après avoir subi l'injustice, sous l'ancien régime".


          Partager  Share on Google+  
  





0 de 0 commentaires pour l'article 51047



Les Commentaires en arabe avec caractères latins seront automatiquement supprimés







En continu
.
  
Tunis




Où nous suivre


Expositions ''Sous forme d'une ville'' Hammamet par Hedi Fenina

L’équipe du collège El Hajeb de Kairouan remporte la 6 ème édition de l’Ooredoo Foot Junior

Sortie tunisienne du nouvel album "Souvenance", d'Anouar Brahem

LCA (1/16e de finale retour)- Espérance ST-Cosmos de Bafia et CS Sfaxien-Semassi FC Sokodé dimanche 5 avril
 (1 )
فرنسا: اليسار يمنى بخسارة فادحة
 (4 )
L'acteur et metteur en scène Ezzeddine Guennoun n'est plus

الارهاب وتلاعب الاعلام بالأمن القومي
 (6 )
Annonce de la liste des lauréats des prix décernés par la foire internationale du livre de Tunis

Spectacle théâtral de rue le 15 avril à Monastir

مشروع بيان قمة شرم الشيخ يؤيد عاصفة الحزم ضد الحوثيين
 (2 )
Slimene Zoubeidi: La décision de l'ATP d'annuler l'Open de Tunis est injuste

L'écrivain Lorenzo Silva, Prix Planeta 2012, dimanche à la Foire internationale du livre de Tunis

طيارو شركة الخطوط التونسية ينفّذون إضرابا عن العمل
 (11 )
اجلاء 86 دبلوماسياً عربياً وأجنبياً من عدن وإنقاذ طيارين سعوديين قفزا من طائرتهما
 (1 )
La ville de Meknassi renoue avec le festival international du pur-sang arabe après une absence de quatre ans

Attentat du Bardo - Le tournoi international de tennis masculin de Tunis annulé

Japon bat Tunisie 2 à 0
 (4 )

Radio Babnet Live: 100% Tarab
NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires