Babnet

Tunisie: discours du Prsident Zine El Abidine Ben Ali loccasion du 53e anniversaire de la proclamation de la Rpublique



Dimanche 25 Juillet 2010

Le prsident Zine El Abidine Ben Ali a prsid, dimanche, une crmonie l'occasion du 53eme anniversaire de la proclamation de la Rpublique. Le prsident de la Rpublique a prononc, cette occasion, un discours.
Voici le texte intgral du discours :

" Au Nom de Dieu, le Clment, le Misricordieux

Citoyennes, Citoyens,


Notre pays clbre en ce jour, le cinquante-troisime anniversaire de la proclamation de la Rpublique. Cest l une date historique privilgie grce laquelle nous nous remmorons, avec fiert et orgueil, toute limportance de cet acquis national qui tait venu consacrer la souverainet du peuple et constituer le meilleur couronnement de lpope de la lutte nationale pour lindpendance et la libert.

En ce glorieux anniversaire, nous raffirmons, galement, notre considration tous ceux qui ont contribu linstauration du rgime rpublicain dans notre pays et au raffermissement de ses attributs, et en tout premier lieu au Leader disparu Habib Bourguiba, le fondateur et le premier Prsident de la Rpublique.

Citoyennes, Citoyens,

La fiert que nous inspirent notre pays, ses titres de gloire et ses acquis, la fidlit que nous lui vouons et notre volont de le dfendre nont dgal que notre souci daller de lavant dans la voie de lavenir, avec un surcrot de confiance, doptimisme et de dtermination, afin de parcourir dautres tapes sur le chemin de la russite et de linvulnrabilit.

Ds les premiers jours du Changement, nous nous sommes attels sauver la Rpublique de certaines dviations qui lentachaient, rhabiliter ses valeurs et ses principes et faire prvaloir la souverainet du peuple et le respect de sa volont. Tout au long des deux dcennies coules, nous avons uvr consolider les fondements de lEtat de droit, des institutions et des liberts, dans le cadre de notre projet politique qui a pour finalit ddifier une socit de dmocratie, de pluralisme et des droits de lhomme.

Lamendement constitutionnel de lanne 2002 a constitu une tape avance dans cette direction, ds lors quil nous a permis douvrir de larges perspectives pour la consolidation des fondements du rgime rpublicain, et la promotion de la vie politique dans notre pays, en harmonie avec le degr de maturit et dvolution atteint par notre peuple.

Le pluralisme est de la sorte devenu dans notre pays une ralit politique bien enracine dans les textes comme dans la pratique, tant nous nous proccupons de la raffermir et de la promouvoir chaque nouvelle tape, en vue dlargir laire de participation et de renforcer la prsence des partis nationaux et des composantes de la socit civile, dans la vie publique.

En conscration de ce choix, tout particulirement au plan local, nous ordonnons de prsenter un projet de loi leffet de permettre aux partis de lopposition, durant le mandat municipal en cours, dtre reprsents dans la proportion de 25% de leurs membres, au sein des conseils rgionaux, condition davoir dj des reprsentants dans les conseils municipaux dans la rgion concerne, et cela outre leurs reprsentants membres de la Chambre des Dputs.

Nous avions raffirm cette option intangible dans notre programme pour lavenir Ensemble, relevons les dfis, et son contenu sest cristallis notamment travers la cration dun Parlement des jeunes, une initiative sans prcdent dans lhistoire de la Tunisie, et qui illustre le pari constant que nous faisons sur les jeunes, la confiance que nous plaons en eux, et le souci que nous avons de diversifier les opportunits de dialogue et de participation leur profit, dans tous les domaines.

La clbration de la Fte de la Rpublique nous offre la meilleure opportunit pour donner, avec la bndiction de Dieu le Tout-Puissant, le coup d'envoi du Parlement des jeunes, en sa session inaugurale qui se tient titre exceptionnel en vertu de larticle 12 de la loi relative cette instance.

Tout en prenant acte avec satisfaction, de lambiance dmocratique qui a prsid llection des membres du Parlement des jeunes et permis aux jeunes des diffrents partis parlementaires de choisir leurs reprsentants au sein de cette instance, dans un climat de libert et de responsabilit, je tiens prsenter mes vives flicitations tous les membres du Parlement des jeunes, qui ont gagn la confiance de leurs lecteurs, et leur souhaiter la pleine russite dans leur nouvelle mission.

Aujourdhui, nos jeunes sont en droit dtre fiers d'avoir un parlement pluraliste qui reflte la diversit de leurs appartenances politiques et intellectuelles, linstar de lensemble de nos institutions lgislatives et de nos structures consultatives. Cest ce qui illustre lattachement de la Tunisie loption dmocratique, et souligne lvolution, dune manire pondre et sre, de la vie politique du pays, qui tient compte de nos ralits et de nos spcificits, loin de toutes circonstances contraignantes et de toutes expriences strotypes.

Nous avons constamment uvr propager la culture de la participation, et largir le champ du dialogue et de la consultation, tout particulirement entre les jeunes, afin quils apportent leur contribution limpulsion du processus de la modernit et de lvolution dans notre pays, avec toute la volont sincre et lnergie cratrice dont ils sont porteurs.

Nous voulons de nos jeunes quils soient lavant-garde des forces constructives qui servent et enrichissent leur patrie, et quils constituent le rempart inexpugnable de la patrie et une force motrice bien inspire dans tous les domaines.

Le Parlement des jeunes sera une institution consultative voue la conscration de la culture du dialogue, de la modration et de la tolrance parmi nos jeunes, et linitiation lexercice des principes de la Constitution et des valeurs rpublicaines.

Jappelle, cet gard, le Parlement des jeunes examiner les thmes qui intressent le prsent et le devenir de notre socit, dans le cadre dune participation collective au contenu riche, puisant dans diverses sources et ciblant des objectifs cohrents, linstar de leurs ans au Parlement.

J'appelle galement cette nouvelle instance porter particulirement son attention sur les thmes et les proccupations qui concernent surtout les jeunes, afin de les tudier soigneusement et de prsenter les ides et suggestions quelle juge utiles et pertinentes leur sujet et qui ne manqueront pas de bnficier de toute notre attention et de notre suivi.

En confirmation de cette communion permanente avec nos jeunes, que ce soit en tant constamment lcoute de leurs proccupations, ou en renforant leur prsence au sein des divers conseils et instances, ou encore travers lapprofondissement de leurs expriences et lextension du champ de leurs proccupations, nous ordonnons de consacrer la prsence des membres du Parlement des jeunes, en qualit dobservateurs, au sein des conseils rgionaux de dveloppement et des conseils suprieurs en charge de domaines en rapport avec les questions intressant les jeunes. Nous annonons, en outre, notre dcision de joindre les membres du Parlement des jeunes la composition des forums rgionaux des jeunes et nous appelons, en cette circonstance, entamer la prparation du cadre juridique qui les rgit.

Nous ordonnons, galement, dorganiser des sances de dialogue qui runiront, toutes les fois que le besoin sen fera sentir, les membres du gouvernement et les jeunes parlementaires, l'intrieur de lenceinte de la Chambre des Dputs, pour dbattre des thmes qui retiennent lattention de ces jeunes.

Je recommande aussi au Parlement des jeunes daccorder toute lattention quelles mritent aux relations extrieures, afin de faire connatre nos choix et nos acquis et de nouer des liens de connaissance mutuelle et damiti avec toutes les instances similaires de jeunes de par le monde, consacrant ainsi la foi que nous avons en lutilit de la communication avec autrui et du dialogue quilibr entre les divers peuples, cultures et civilisations.

La place des jeunes restera un point cardinal de nos choix et de nos orientations. Nous sommes fiers de la sollicitude dont nous entourons nos jeunes, aux plans ducatif, social, culturel, sportif et politique, tout autant que du grand nombre d'coles, lyces, facults, institutions, centres, espaces, stades et quipements dont nous les dotons ainsi que des encouragements et incitations que nous leur prodiguons pour favoriser parmi eux la propension la crativit et la distinction.

Nous sommes, galement, fiers de la confiance rciproque que nous entretenons avec nos jeunes et de la tradition de dialogue que nous avons instaure avec eux, et notamment des consultations successives des jeunes que nous avons organises paralllement llaboration des plans de dveloppement et qui constituent dsormais des traditions permanentes dont bnficient nos jeunes par rapport bon nombre de pays de par le monde.

Le dialogue avec les jeunes qui s'est droul tout au long de l'anne 2008 aura t une initiative sans prcdent dans notre environnement rgional et international, et a t couronn par l'adoption d'un Pacte national de la jeunesse qui est, aujourd'hui, une rfrence pour les gnrations montantes, en matire d'engagement au service de la patrie et de dvouement la dfense de ses intrts et au renforcement de son progrs et de sa prosprit.

La Tunisie doit occuper la place la plus leve et la plus noble dans le cur et l'esprit de nos jeunes, qui doivent lui vouer toute la fidlit, tout le dvouement et tout l'esprit de sacrifice qu'elle mrite, sa dignit tant aussi la leur, son invulnrabilit conditionnant la leur et la garantie de son prsent et de son devenir impliquant les leurs.

L'amour de la patrie est une foi inbranlable qui ne peut, en aucun cas ni en aucune circonstance, perdre de son ardeur ou rgresser, tant il est synonyme d'honneur, d'appartenance, d'engagement, et de don de soi, en permanence et sans arrt.

Les Tunisiennes et les Tunisiens, quelle que soit la gnration laquelle ils appartiennent et en tout lieu o ils se trouvent, doivent avoir le sentiment que la Tunisie est constamment prsente en leur me et qu'ils sont tenus, envers elle, des devoirs et des obligations.

Je tiens rappeler tous que la dfense de l'intgrit de la Tunisie et l'obligation de faire face toute mprise ou toute malfaisance dont elle viendrait tre la cible, ne sont pas l'apanage de l'Etat uniquement mais galement la responsabilit et le devoir de toute Tunisienne et de tout Tunisien.

Nous comptons, une fois de plus, sur nos jeunes, sur les partis politiques nationaux, sur les institutions constitutionnelles, et sur les composantes de notre socit civile, en gnral, pour approfondir la perception de ces constantes et leur assurer la mobilisation requise, la Tunisie tant le lien indfectible qui unit l'ensemble des Tunisiennes et des Tunisiens, dans une communion solide et indissociable.

L'anne 2010 en cours reste l'anne des jeunes par excellence, tant travers la ralisation de l'enqute sur le terrain relative la quatrime consultation des jeunes, sur le thme:"Une jeunesse apte relever les dfis", qu' travers la mise en uvre de la stratgie nationale de la jeunesse que nous avions ordonn d'laborer, ou la proclamation par l'Assemble Gnrale des Nations Unies de l'anne 2010 anne internationale de la jeunesse, sur la base d'une initiative de la Tunisie qui a recueilli l'adhsion unanime et la considration de tous.

L'anne internationale de la jeunesse devant dbuter le 12 aot prochain, je recommande au Parlement des jeunes d'apporter une contribution privilgie aux programmes nationaux et internationaux de cette manifestation mondiale majeure. Je l'invite consacrer l'une de ses deux sessions ordinaires de l'anne prochaine l'examen des problmes qui se posent sur la scne de la jeunesse mondiale.

Citoyennes, Citoyens,

La sauvegarde du rgime rpublicain, la conscration de la volont du peuple et l'action au service de la Tunisie et de son prestige, constituent un devoir sacr que je continuerai d'accomplir avec dvouement et fiert, en tmoignage de fidlit notre glorieux pass et au combat des pionniers de notre mouvement national, et en concrtisation du consensus sur les constantes et les principes que notre peuple a librement choisis et que nous nous sommes tous engags servir et dfendre.

Vive la Tunisie !

Vive la Rpublique !
          Partager  Share on Google+      





1 de 1 commentaires pour l'article 28921

Nail0606  (Tunisia)  |Jeudi 13 Novembre 2014 à 14h 23m||           
Tu nous manque, aujourd'hui , en Tunisie on a beaucoup de libert nocive..ya 7ssra.! tarje3?



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  
Tunis




O nous suivre


Coupe d'Afrique des clubs - l'ES Rads battu en finale par Libolo 68-86

Coupe de Tunisie (2e tour prliminaire) - Rsultats du tirage au sort

Maroc: Suspension des activits du ministre de la jeunesse et des sports

FIFA: Blatter condamne le raid isralien contre les bureaux de la fdration palestinienne

Pour la dignit et la paix, votez Marzouki

AS Djerba - ''Le maintien n'est pas impossible'', estime le nouvel entraneur Noureddine Bourguiba

:
 (7 )
ɡ
 (3 )
Le film tunisien ''Et Romea pousa Juliette'' prix du court mtrage au festival de Dubai


 (3 )
Classement FIFA: la Tunisie termine l'anne la 22e place

CAN 2015 (Arbitrage) - Les Tunisiens Mohamed Said Kordi (arbitre) et Anouar Hmila (assistant) retenus par la CAF

Coupe du Monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo se qualifie dans la douleur pour la finale


 (6 )
Football: la slection olympique algrienne clture un stage de quatre jours Sidi-Moussa (FAF)

Pourquoi je voterai contre Marzouki
 (16 )
Championnat des Emirtas arabes unis (12e J.) : Benchikha gagne enfin avec Ittihad Kalba


Radio Babnet Live: 100% Tarab
NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires