Tribune

TUNISIE : Justice transitionnelle? cas du militant Ridha Ben Ammar ou lhistoire oubliee.

Vendredi 14 Septembre 2012
Farouk Ben Ammar, Ph.D

Le militant Ridha Ben Ammar (RBA) naquit le 23 Mars 1926 Tunis (El Omrane), il tait agriculteur avant de sengager dans la politique et le mouvement national.TUNISIE : Justice transitionnelle ? cas du militant  Ridha Ben Ammar  ou lhistoire oubliee.

Durant la deuxime guerre mondiale, RBA fit ses premires armes et fut entrain dans un camp militaire que supervisait le directeur du parti destourien dalors. Il tait lun des fondateurs de lArme de Libration Tunisienne, il conduisit ainsi la rsistance arme dans la capitale Tunis et ses environs durant la priode 1952 1956.



RBA fut arrt par larme franaise en 1953, et russit svader de Zandalet Bardo pour se refugier Tripoli en Libye et regagner par la suite lEgypte Naceurienne avec soixante (60) de ses compatriotes ou il reu une formation militaire pousse au Caire.

RBA tait le premier sopposer aux accords du 3 juin entre la Tunisie et la France, les jugeant humiliants pour les tunisiens. Il a alors supervis un groupe de rsistants qui oprait dans les grandes villes tunisiennes. Le 21 Mai 1956, RBA fut arrt par larme tunisienne (quil a contribu crer) de concert avec la garde nationale Mejez El Bab .

En 1957, La Haute Cours le condamna vingt (20) ans de travaux forcs dans laffaire qui fut connu sous Le Complot Youssfiste .

En 1965, aprs neuf (9) ans de prison sous lre Bourguibienne, RBA fut relax, bien quil ait refus catgoriquement de demander la grce prsidentielle, comme lexigea Bourguiba, qui lui proposa mme dintgrer le gouvernement avec le portefeuille de ministre de la dfense nationale, considration faite de sa grande exprience dans le domaine militaire : RBA refusa courtoisement cette proposition.

Au demeurant, RBA demeura actif dans le domaine des droits de lhomme en tant prsident dhonneur de la ligue tunisienne des droits de lhomme.

RBA dcda le 18 Fvrier 1979 Tunis aprs une intervention chirurgicale lhpital de la Rabta aprs avoir lutt des annes durant contre une grave maladie.


Le Dernier Groupe Youssefiste : Le Groupe de Ridha Ben Ammar
Le 21 Mai 1956, le ministre de lintrieur, Taieb Mhiri, annonait dans une confrence de presse, larrestation du dernier Groupe Youssefiste dans la ville de Mejaz El Bab, par larme tunisienne, la garde nationale en collaboration avec les services secrets franais.

Il fut jug le 28 Janvier 1957 par La Haute Cours qui faut instaure juste titre par le dcret prsidentiel du 19 Mars 1956, furent jugs aussi feu Salah Ben Youssef et trois de ses lieutenants en prononant leur encontre la peine capitale par contumace : ils taient en tat de fuite.

Soixante-dix (70) autres rsistants furent arrts, le procs dura treize (13) jours, un procs connu sous Le Complot Youssefiste . Trois (3) des rsistants furent excuts le 2 Fvrier 1957.

La presse crite de lpoque relatait que les vritables vedettes du procs taient Ridha Ben Ammar et son compagnon Ali Zlitni , qui coprent vingt (20) ans de travaux forcs. Les autres dtenus furent condamns des peines lgres avec des amendes, certains furent acquitts.



Cration de lArme de Libration Nationale Tunisienne : Le Conseil Suprieur de la Rsistance Arme.
Suite au lche assassinat du leader syndicaliste Farhat Hached, un groupe de rsistants : Ridha Ben Ammar, Salah Bouderbala, Hamadi Ghars, Noureddine Ben Jemii, Hedi Ouertaniaprs de longues runions et concertations secrtes tenues El Omrane et La Marsa, se rsolurent de crer Le Conseil Suprieur de la Rsistance Arme duquel fut issu le premier noyau de lArme de Libration Nationale Tunisienne. Ils se sont runis dans la mosque dEl Omrane, et prtrent sermon sur le saint coran pour venger la mort de Farhat Hached en ayant recours la lutte arme.

Salah Ben Youssef dsigna RBA chef de larme de libration au grand Tunis.

Le conseil cit ci-haut, tait contre lassassinat de tout tunisien quelques soient ses orientations et obdiences politiques tant quil ne trahissait pas la noble cause tunisienne : Que ne vive point en Tunisie quiconque la trahit Abou El Kacem Chebbi ( )


Les Accords du 3 Juin 1955 entre la Tunisie et la France
A partir du 20 Novembre 1955, le mouvement de rsistance arme connu une division parmi ses rangs entre ceux qui rejetrent les accords et ceux qui ont rpondu lappel du no-destour pour abandonner et cesser toutes activits militaires contre la France.

Certains leaders ont rpondu lappel en rendant leurs tabliers : Lazhar Chraiti, Sassi Lasoued et Mosbah Jarboui, alors que Tahar Lasoued et Le Groupe de Ridha Ben Ammar , encore refugi au Machrek Arabe (Moyen Orient), avaient refus de baisser les armes.

Le militant Hamadi Ghars disait sur ce sujet que le rejet des accords Franco-Tunisiens par le groupe de RBA avait bien devanc le rejet de ces mmes accords par les Youssfistes, ce qui prouve que RBA et ses compagnons ntaient pas de mouvance Youssefiste : Seul lintrt suprme de la Tunisie les motivait.

Hlas, ces accords cristallisrent le schisme entre Bourguibistes et Youssfistes entretenant dj des relations de cordiale dtestation !

Le destin voulut que le prsident Mohammed Ben Ammar, pre de RBA, prside le fameux Comit des Quarante Sages qui tait dsign par le gouvernement pour donner son avis sur les dits accords.

Le rapport final fut labor au domicile de Mohammed Ben Ammar la Marsa, sous lil vigilant et la protection de larme de libration par crainte dun attentat de la part de la malfame nbuleuse terroriste pro-franaise La Main Rouge .



Le Prsident Algrien Ahmed Ben Bellah et Ridha Ben Ammar
Ahmed Ben Bellah, premier prsident de lAlgrie indpendante, vouait une estime et un grand respect RBA et ses compagnons pour leur soutien inconditionnel aux rsistants algriens lors de leur lutte contre le colonisateur franais.

Selon ses dclarations lors de son interview durant le programme Tmoin dune Epoque ( ) diffus sur la chaine qatari AL JAZEERA le 27 Octobre 2002, le prsident Ben Bellah fit pression sur Bourguiba, utilisant comme levier de contrainte le dossier pineux des frontires entres les deux pays et ce pour librer RBA (quil appelait Grand Militant) par crainte quil soit assassin dans sa cellule (ctait monnaie courante lpoque : Ça sentait la chasse aux sorcires plein nez).

Bourguiba acquiesa et cda sous la pression du prsident algrien et relaxa RBA au dbut de lanne 1965 : Ce fut un jour de fte dans le tout Tunis. Bourguiba noubliera jamais cet affront : on ne force pas la main au combattant suprme !



L'Evasion Hroque de Zendalat Bardo du 22 Aout 1953
Suite larrestation du militant Noureddine Ben Jemii, et son incarcration dans la prison civile le 5 Juin 1953, il y trouva un groupe de ses compagnons de lutte pour l'indpendance : RBA, Hamed Zghal et Moustapha Ouertani.

Vers la fin Juin 1953, les cits ci-haut furent transfrs Zendalet Bardo , les dtenus du Bardo se rjouisserent par la venue de leurs compagnons darmes puisquils avaient entam la prparation dun plan dvasion suite une initiative du militant Hamda Jenayeh. Sauf que le responsable des dtenus, Mahmoud Ben Gara, les empcha de mettre le plan excution en apprhension des lourdes consquences dun tel dessein si le plan chouait.

‬‬Cependant, avec le grand enthousiasme que manifesta RBA et son adoption du projet dvasion, Noureddine Ben Jemii et ses compagnons assumrent la responsabilit de ltude du plan et de son perfectionnement.

Ainsi ils commencrent creuser durant la nuit pour crer un trou dans lpais mur de leur cellule et ce pendant deux (2) mois !

Ils grattaient le ciment qui entourait et liait les grosses pierres en utilisant des outils de fortune tels que des cuillreset chaque fois quune pierre fut libre, ils la remettaient en place en la faisant entourer par de la Bsissa aprs lavoir mlange avec de la cendre pour lui donner la couleur du ciment initial et tromper la vigilance des gardiens.

La mre de feu RBA, la dfunte Hajja Habiba Chaouch, assurait lapprovisionnement en Bsissa quelle lui envoyait rgulirement avec son petit-fils.

Ainsi svadrent hroquement RBA et quarante-six (46) de ses codtenus la nuit du 22 Aout 1953. Quatre (4) des fugitifs furent malheureusement arrts dont un fut abattu par larme franaise.

RBA et ses compagnons de lutte regagnrent la Libye aprs des priples innombrables, pieds et dos de dromadaires nuitamment pour viter la chaleur torride du dsert, se reposant le jour.

Les fugitifs se trouvrent dans lenfer jaune qui prit ses droits, mordant dans leur chair belles dents. Ils cherchaient pitance dans tout ce quils trouvaient dans la nature pour ne pas mourir de faim, sabreuvant dans les eaux insalubres des marcages ce qui a dvelopp chez RBA une maladie qui fut la cause de son dcs un 18 Fvrier 1979 lors dune intervention chirurgicale non russie.

Il tait alors g de 53 ans, laissant derrire lui une veuve et cinq (5) enfants dont laine ne dpassait pas les neuf (9) ans.


Epilogue
Feu Ridha Ben Ammar est enterr dans le caveau familial des Ben Ammar dans le cimetire Sidi Yahia El Omrane. Puisse Dieu lagrer parmi les siens ainsi que tous ceux qui ont milit pour une tunisie arabo-musulmane, indpendante et libre.

Il est temps de rendre hommage cet homme, afin de perptuer sa mmoire, et tant dautres, sinon cest une condamnation post mortem.

Ne ratons pas la marche encore une fois. Cest un impratif moral de rcrire lhistoire du mouvement national, la vraie, pas celle rdige par le vainqueur car devant le tout-puissant nest vainqueur que celui qui dit la vrit !


A ce propos, Alexis de Tocqueville disait : lhistoire est une galerie de tableaux ou il y a peu doriginaux et beaucoup de copies .

          Partager  Share on Google+      





16 de 16 commentaires pour l'article 54217

FaroukBenAmmar  (Tunisia)  |Dimanche 23 Decembre 2012 à 15h 08m||           
Chre kawthar, votre pre doit avoir t le compagnon de cellule de ridha ben ammar, qui a fait ghar el melh aussi dans la mme priode !

Kawthar  (France)  |Jeudi 06 Decembre 2012 à 01h 37m|Par |           
Salem, mon grand-pre tait un des plus grand "destourien" et rsistant de la Tunisie, qui se nomme TOMI BEN ALI OTHMAN. Il a combattu et rsist pour la tunisie; il a coup les cbles tlphoniques, et il a t arrt par les militaires franais; ils ont frapp, fouett, assomm sur sa tte et sur tout son corp... et ensuite il lui attachrent ses mains et ces pieds et il le jetrent dans leurs camions... Et aprs ils ont emprisonn la prison de "JOUGAR" Tunis et dans la prison de "GHAR EL MELH" Bizerte.Il a tudi Jama3 Zaytouna et Il est dced en 1956. Je me suis permis de vous raconter l'histoire de mon cher grand-pre TOMI BEN ALI BEN OTHMAN car on aimerait voir ses photos...Tomi Ben Ali Ben Othman a combattu, a affronter, lutter, rsist pour la Tunisie donc on aimerait voir
ses photos.Toutes personnes qui s'occupe de l'histoire de la Tunisie et de ces rsistants nous aident retrouver des photos... Merci de nous donner plus d'information.

Kawthar  (France)  |Jeudi 06 Decembre 2012 à 00h 50m|Par |           
Salem, mon grand pre tait un des plus grand "destourien" et rsistant de la tunisie, et qui se nomme TOMI BEN ALI BEN OTHMAN. Il a combattu et rsist pour la Tunisie, il a coup les cbles tlephonique et il a t arrt par les militaires franais.Ils ont frapp, fouett, assomm sur sa tte et sur tout son corp; et ensuite il lui attachrent ses mains et ces pieds et le jetrent dans leurs camions. et aprs ils ont emprisonn dans la prison "JOUGAR" tunis et dans la prison "GHAR EL MELH" Bizerte... Tomi Ben Ali Ben Othman a tudi jama3 Zaytouna tunis...Il est dced en 1956. Je me suis permis de vous raconter l'histoire de mon cher grand-pre TOMI BEN ALI BEN OTHMAN car on aimerait voir ses photos... Toutes personnes qui s'occupe de l'histoire de la Tunisie et de ces rsistants nous aident retrouver ces photos! Merci de me donner des informations.

Kawthar  (France)  |Jeudi 06 Decembre 2012 à 00h 48m|Par |           
Salem, mon grand pre tait un des plus grand "destourien" et rsistant de la tunisie, et qui se nomme TOMI BEN ALI BEN OTHMAN. Il a combattu et rsist pour la Tunisie, il a coup les cbles tlephonique et il a t arrt par les militaires franais.Ils ont frapp, fouett, assomm sur sa tte et sur tout son corp; et ensuite il lui attachrent ses mains et ces pieds et le jetrent dans leurs camions. et aprs ils ont emprisonn dans la prison "JOUGAR" tunis et dans la prison "GHAR EL MELH" Bizerte... Tomi Ben Ali Ben Othman a tudi jama3 Zaytouna tunis...Il est dced en 1956. Je me suis permis de vous raconter l'histoire de mon cher grand-pre TOMI BEN ALI BEN OTHMAN car on aimerait voir ses photos... Toutes personnes qui s'occupe de l'histoire de la Tunisie et de ces rsistants nous aident retrouver ces photos! Merci de me donner des informations.

Kawthar  (France)  |Jeudi 06 Decembre 2012 à 00h 20m|Par |           
Salem, mon grand pre qui se nomme TOMI BEN ALI BEN OTHMAN tait un des plus grand "Destourien" et
rsistant de la Tunisie. Il a coup les cables tlphonique, il a t arrt par les militaires franais, ils l'ont frapper, fouett, assomm, sur sa tte et sur tout son corp!
Et il lui ont attach ses mains et ces pieds
et le jetrent dans
leurs camions!
Et ensuite ils ont emprisonn dans la prison "JOUGAR" tunis et dans la prison "GHAR EL MELH" bizerte. En fait je me suis permis de vous racont l'histoire de mon grand-pre TOMI BEN ALI BEN OTHMAN car on aimerait voir ses photos, je demande toutes personnes qui s'occupe de l'histoire de la tunisie et
de ces

rsistants

Maxula  (France)  |Lundi 17 Septembre 2012 à 00h 51m||           
@tunifier

"crire l'histoire"
l'histoire (avec h majuscule) est crite, il suffit de la lire...

"il suffit d'tre objectif et avec un esprit critique"
vous n'tes pas l'un et vous n'avez pas l'autre...

Tunifier  (Tunisia)  |Dimanche 16 Septembre 2012 à 11h 48m||           
L'histoire contemporaine de la tunisie est pleine de mensonges, c'est une histoire crite par des gens qui n'ont qu'un seul but : satisfaire l'homme au pouvoir!
rcrire l'histoire n'est pas une premire dans le monde. voir , en accdant aux archives, et s'assurer de toutes les informations et tous les dtails, permet d'crire scientifiquement l'histoire.
Écrire l'histoire ce n'est pas crire un roman!
@maxula, chose sre bourguiba tait le fils fidle de la france, il suffit d'tre objectif et avec un esprit critique pour voir a!

Elwatane  (France)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 22h 03m||           
Qui vivra verra!!!

Hindaoui  (Tunisia)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 18h 39m||           
Un excellent aperu historique.

le dnomm bourguiba fut certainement un des assassins les plus futs de l'afrique du 20me sicle.

de-gaule disait de lui "c'est un animal politique..."

il ne tolrait aucune personne plus forte et populaire que lui.

pour ces raisons il a fait assassiner plusieurs de ses opposants dont ben youssef et emprisonner d'autres qu'il ne pouvait assassiner pour leur grande popularit alors comme le grand militant et rsistant si ridha ben ammar.

Maxula  (France)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 16h 19m||           
Bourguiba est dfinitivement le plus grand homme de l'histoire contemporaine de la tunisie.
vouloir triompher de bourguiba maintenant vous indique largement ce que sont ces gens-l...des falsificateurs qui veulent rcrire l'histoire...et veulent prendre une avance fictive pour les prochaines lections qu'ils sentent leur chapper inexorablement...
ce sont dj des perdants...des loosers...

Elwatane  (France)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 15h 02m||           
Bourguiba,l'assassin, le ciminel,le tyran, le grand satan!

Cheee  (Tunisia)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 12h 51m||           
.... .... ..

Idiot2011  (Tunisia)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 12h 09m||           
ѡ
ɡ . ǡ ߡ . . . . ͡
. 1965... ... " " .
""
m. farouk ben ammar, la victoire posthume ne peut tre que pour les grands hommes. mditez cela avant d'crire n'importe quoi. n'oubliez pas aussi que vous tiez partie prenante du systme ben ali lorsque vous tiez au cabinet de moncer rouissi et que ce dernier a dcid de dvaloriser une fois pour toutes le bac tunisien en intgrant la fameuse 25% dans la moyenne du bac et que vous, et vos amis, n'ont rien dit. inutile de remuer l'histoire
ancienne surtout lorsqu'elle n'apporte rien sauf l'incomprhension et les ractions dbiles telles que celle de ce cheee.

Cheee  (Tunisia)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 07h 57m||           

MOUSALIM  (Tunisia)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 07h 45m||           
24 ...

Maxula  (France)  |Vendredi 14 Septembre 2012 à 01h 51m||           
"rcrire l'histoire" revient toujours la falsifier,
et "sortir les cadavres des placards" ne leur donnera pas le lustre qu'ils avaient jamais perdu quand ils ont trahi et ont voulu prendre le pouvoir par la force. la rgle du jeu sera toujours la mme en temps de guerre ou en des temps troubls : vae victis (malheur au perdant)...
personnellement je me flicite que ce soit bourguiba qui a triomph de tous les opposants qui voulaient sa peau...et a fait une tunisie moderne et partout respecte malgr sa petite taille et sa modeste richesse naturelle...
bourguiba restera dans l'histoire de la tunisie comme atatrk restera dans l'histoire de la turquie...nolens volens !
l'histoire est comme un train qui a pris le dpart et quitt le quai...il ne peut revenir en arrire...
celui qui rate le train de l'histoire ne peut le rattraper puisque qu'il reste sur le quai...



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4601.68
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires