Culture

Fethi Haddaoui valuant la 48me session du festival international de Hammamet

Dimanche 09 Septembre 2012
L'valuation de la 48me session du festival international de Hammamet (9 juillet - 17 aot 2012) a fait l'objet d'un point de presse tenu samedi soir au centre culturel international.
Fethi Haddaoui, directeur du centre et du festival, en a profit, par ailleurs, pour prsenter sa nouvelle conception du travail dans cet espace.

Dans son valuation de la 48me session du festival international de Hammamet, F.Haddaoui a affirm qu'elle tait une session "assez bien dans la plupart des cas", faisant observer que le but du point de presse est d'instaurer une nouvelle tradition consistant associer les journalistes l'opration d'valuation pour mieux prparer la prochaine session.

F.Haddaoui n'a, cependant, pas prsent des statistiques prcises concernant le festival, l'affluence du public ou les cots, se contentant de dclarer que "le festival n'a pas d'ambitions lucratives mais cherche plutt rduire l'cart entre les cots et les entres, et permettre au plus grand nombre de spectateurs de voir des oeuvres artistiques de bonne facture".


Il a insist sur le fait que le succs du festival, pierre angulaire de l'activit du centre culturel de de Hammamet, exige le respect des critres internationaux dont une programmation bien prpare d'avance et une enveloppe financire consistante afin de pouvoir inviter des artistes d'envergure mondiale.

Il a, d'autre part, indiqu que tout le monde est conscient de la ncessit de rviser le statut du centre culturel international de Hammamet pour qu'il soit "un ple de cration et de rencontre et un phare de la culture pouvant accueillir les artistes tunisiens tout au long de l'anne, leur permettant aussi de prendre connaissance des meilleures expriences dans le monde".

Il a ajout que la direction du centre a dj entam, en coordination avec le ministre de la culture, les procdures visant changer le statut juridique du centre, d'une entreprise publique vocation administrative, une entreprise publique non administrative.

F.Haddaoui estime que le changement du statut juridique est la base de la nouvelle approche visant faciliter la gestion de cet espace sans toucher ses spcificits, de manire pouvoir rcolter des crdits importants.

Il a, en outre, indiqu qu'il y a un besoin pressant de voir le centre se doter d'ateliers ouverts aux gens des mtiers d'art, tout au long de l'anne, ateliers de dcor, de maquillage, d'criture du scnario, d'utilisation des effets sonores, de la lumire, ou autres.

L'accent a t mis aussi sur la ncessit de restaurer le centre (un vritable monument culturel) pour amliorer sa capacit d'accueil au niveau de l'hbergement, et crer une grande salle multidisciplinaire capable d'abriter des espaces appropris pour la peinture, la sculpture, etc.

          Partager  Share on Google+      





1 de 1 commentaires pour l'article 54063

Swigiill  (Tunisia)  |Dimanche 09 Septembre 2012 à 20h 26m||           
.



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4609.71
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires