Culture

Tunisie: Le Thtre de Carthage vient de rouvrir ses portes jeudi soir



Jeudi 05 Juillet 2012
Aprs sa fermeture lors des "Nuits de Carthage 2011", le prestigieux Thtre antique de Carthage a rouvert, hier soir, ses portes pour la 48me dition du festival international de Carthage, en prsence du ministre de la culture ainsi que de plusieurs membres du gouvernement provisoire et de l'assemble nationale constituante.

Photo Archives

Une prsence officielle qui a pris place non pas la tribune d'honneur comme prcdemment mais sur les gradins, tapisss de margoum, manire de partager la fte avec le public venu en nombre respectable.

Les festivaliers n'ont pas rat leur rendez-vous d't annuel lors de cette premire soire portant des airs nostalgiques de la chanson d'antan, notamment celle de Ali Riahi la mmoire duquel avait t produite l'oprette "O Rossignol de l'amour de l'art et de la vie".


Pour les mlomanes, cette soire baptise "Istiftah" s'est voulue un hommage appuy et une reconnaissance au rpertoire local lgu d'une gnration l'autre.

Ayant dbut avec le malouf, le spectacle qui a runi plus de 100 artistes entre chanteurs et musiciens ressemblait un storyboard qui s'lance dans une trajectoire dont les notions du pass et du prsent s'entremlent.

Sous la houlette de Zied Gharsa, cette agora artistique originale rassemble dans la chorale de grands artistes tels que Lotfi Bouchnak, Hsan Dahmani, Faycal Riahi, Abdelwaheb Hannachi et Houssin Ifrit, cdant le devant de la scne de jeunes chanteurs pour mettre l'honneur feu Ali Riahi, "motrib al-khadhra", cet artiste raffin d'une popularit qui a dpass les frontires et le temps.

En guise d'ouverture, "Istiftah" a commenc avec "Nawba Sika", avant de cder la place aux merveilles du rpertoire connu et tant aim de la voix de Ali Riahi, pour ne citer que "el hob oul fen" "tekwit" "yelli dhalimni" "Ana kettir" et "zina bent el henchir", interprt par le jeune artiste Sofine Zaidi, fortement applaudi par le public qui l'a biss.

La soire a t ponctue galement par un intermde oud et une prestation instrumentale individuelle des musiciens avant un medley interprt par de jeunes talents dont Asma Ben Ahmed, Sofine Zaidi et Shahrazed Helal.

La dernire partie a t rserve un hommage sur scne des grandes figures de la chanson tunisienne savoir Lotfi Bouchnak, Soulaf, Mohamed El Ich, Souad Mahassen, Tawfik Naceur, Safoua, Abdessalem Nagati, Kamel Raouf Nagati, Mohsen Errais, Mustapha Zghonda et Ridha El Hajjem.

En dpit de leur absence sur le podium, cet hommage aux vtrans de la musique tunisienne a concern galement Zouheira Salem, Naama, Kacem Kfi, Mohamed Ahmed, Mohamed Sassi, Ezzeddine Idir et Hdi Kallel.

En clap de fin, toute la troupe a achev la soire avec l'hymne national chantant ainsi la nostalgie des origines et clbrant par l'art les jours venir.




          Partager  Share on Google+      
Om Kalthoum   Aqol-Eeh





5 de 5 commentaires pour l'article 51586

Elwatane  (France)  |Vendredi 06 Juillet 2012 à 14h 50m||           
N'oubliez pas d'inviter kamel abidi et les autres"l'elite",sans eux on sombre!

Laabed  (Tunisia)  |Vendredi 06 Juillet 2012 à 14h 42m||           
A mon avis le matador tunisien de la scne est incontestablement le grande artiste amina fakhet,sans elle , les festivals sont fades , inodores et incolores.dgager l'idole amina de la scne, c'est plutt la scne qui est dgage.nous rclamons amina , elle apporte avec le plaisir de la chanson tunisienne et elle la joie de vivre.

Rzouga  (Tunisia)  |Vendredi 06 Juillet 2012 à 13h 37m||           
...

... ...




Kamelsaidi  (Tunisia)  |Vendredi 06 Juillet 2012 à 12h 06m||           
..... .....

Biladi  (Tunisia)  |Vendredi 06 Juillet 2012 à 01h 37m||           
Un bon signe d'une reprise culturelle.puis la soire ntait pas aussi mal, acceptable.



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4684.04
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires