Ariana | Beja | Ben Arous | Bizerte | Gabes | Gafsa | Jendouba | Kasserine | Kairouan | Kef | Kebili | Mahdia | Manouba | Medenine | Monastir | Nabeul1 | Nabeul2 | Sfax1 | Sfax2 | Siliana | Sousse | Sidi Bouzid | Tataouine | Tunis 1 | Tunis2 | Tozeur | Zaghouan | Allemagne | France1 | France2 | Italie | USA | Pays Arabe |
Politique

Tunisie: Les prsidents des universits appellent la recherche rapide d'une solution consensuelle pour parachever la phase de transition

Jeudi 08 Août 2013
babnet.net
Les prsidents des universits tunisiennes ont appel mercredi toutes les parties en Tunisie rechercher rapidement une solution consensuelle pour rassurer les tunisiens, la mise en oeuvre d'une Administration neutre et impartiale, parachever au plus vite l'tape de transition et organiser des lections conformes aux standards internationaux.
Dans un communiqu commun dont une copie est parvenue l'agence TAP, les prsidents des universits ritrent leur appui aux organisations nationales qui dirigent le dialogue national notamment l'union gnrale tunisienne du travail (UGTT) qui, ont-ils soulign, subi des tentatives malveillantes destines mettre en doute sa crdibilit.
Ils ont appel, cet gard, les protagonistes s'unir autour des quatre parties qui parrainent le dialogue national. Toute tergiversation constitue une atteinte l'avenir du pays et son potentiel conomique et contribue attiser la tension sociale et politique, lit-on dans le communiqu.
Les prsidents des universits raffirment galement leur attachement l'Etat civil et rejettent l'ingrence du parti au pouvoir dans les rouages de l'Etat, rappelant que ce dernier est appel garantir les droits et liberts des tunisiens contenus dans les conventions et traits internationaux. La crise actuelle qui svi dans le pays est le rsultat du retard pris dans la prise de dcisions et l'absence de la volont et de la comptence ncessaires pour dmanteler le systme absolutiste et d'aller sur la voie de la dmocratie participative, selon le mme communiqu.

Les prsidents des universits ajoutent que: ''La rvolution a dvi de ses objectifs pour devenir des slogans creux et ce, dans le but de mettre la main sur l'appareil de l'Etat travers des nominations dont il est avr qu'elle se faisaient sur la base des allgeances partisanes, politiques et idologiques et non pas selon le principe de la comptence et la neutralit.
Ils ont exprim leur refus de principe de la violence que cela soit travers les discours qui y incitent ou les crits qui se rfrent des idologies fermes ou encore par le biais des pratiques abjectes qui terrorisent la population et qui ont fait des victimes que cela soit des les rangs des hommes politiques, des opposants ou des militaires qui ont t lchement assassins.
Ils ont appel criminaliser sans hsiter toute pratique violente ou appel la violence exercs par des individus ou des groupes.

Ils ont mis en garde contre la bipolarisation manifeste du paysage politique tunisien due, selon eux, la diffusion des penses extrmistes au lieu de prcher la tolrance et le droit la diffrence.
Ils ont galement svrement critiqu le discours partisans et appel faire prvaloir l'intrt suprieur de la Nation au lieu de diviser les tunisiens selon des critres religieux et idologiques.
Les prsidents d'universit ont mis l'accent sur la ncessit de se focaliser sur les intrts communs pour btir l'avenir et d'acclrer la mise en uvre de la justice transitionnelle.

Voici, par ailleurs, la liste des prsidents d'universit signataires :
Hassen Bacha, universit de Jendouba Hamid Ben Aziza, Universit de Tunis Abdeljelil Ben Salem, Universit Zeitouna Abdelhafifh Gharbi, Universit El Manar Assad El Kemit El Asmi, Universit de Carthage Chokri Mabkhout, Universit de La Mannouba Ahmed Omrane, Universit de Kairouan Jilani Mallouli, Universit Virtuelle de Tunis Limam Aloui, Universit de Gafsa Mohamed Mares, Universit de Gabs




          Partager  Share on Google+      





15 de 15 commentaires pour l'article 69583

Informe  (Tunisia)  |Dimanche 11 Août 2013 à 12h 43m||           
Les prsidents des universits sont des citoyens tunisiens part entire et ont le droit de s'exprimer sur la situation de leur pays en crise. leur appel est un signal d'alarme par rapport la drive du systme. si le niveau du secteur d'enseignement suprieur est rest mauvais, seul l'administration centrale reprsente par le ministre et ses compagnons et le premier ministre, qui continuent a centraliser toutes les dcisions, sont
responsables. voir les rapports de la banque mondiale: le degr d'autonomie des universits est presque nul. les mesures d'urgences pour corriger ces problmes est le dpart rapide de tous ces incomptents de l'administration centrale qui seront remplace par une quipe qui travaillera dans le cadre d'une intervention rapide pour une mise en place d'urgence d'un plan de rforme qui donne une meilleure autonomie l'universit et une
meilleure gouvernance du systme.

Aigle  (France)  |Vendredi 09 Août 2013 à 08h 33m||           
Ces prsidents duniversits feraient mieux de s'occuper de l'amlioration du niveau scientifique de leurs universits qui sont classes parmi les dernires en afrique. on a l'impression que le 'projet scientifique' de ces prsidents est de maintenir leurs universits en bas des diffrents classements !

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 21h 13m||           
A@ridlak je m'intresse mon pays dont j'ai gard la nationalit bien que vivant depuis fort longtemps en france.
cette exprience, voyez-vous, est une occasion fort utile malgr tout pour apprendre et nourrir sa rflexion au contact d'autres civilisations en observant leur mode de vie, leur faon de relationner, bref, leur manire de vivre ensemble. .
les peuples, comme les personnes, s'enrichissent mutuellement bien qu'ils s'entretiennent, aussi, des querelles goistes.

Ridlak  (Tunisia)  |Jeudi 08 Août 2013 à 16h 06m|Par |           
A GOdefroy comment vous savez tout cela vous qui habitez a mille lieux?

BENJE  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 15h 58m|Par |           
Le titre est ambige : on doit plutt crire des prsidents mais pas les prsidents car il
manque des prsidents dans la listes des signataires : Sfax, sousse , Monastir , Kairouan ...
Peut alors comprendre que ces prsidents ne sont pas d'accord et e ne soutiennent pas cette Motion! Encore un pan de la Tunisie divise comme le reste ! voil le rsultat de la gouvernance de la troka domine par Ennahda ! il est temps de mettre en place ce gouvernement d'unit nationale dont je me rappelle que cette unit a t souvent le thme principal des discours de Bourguiba ! il a toujours voulu faire une nation de ce pays constitue de rgions disparates qui se dtestent et des tribus (arrouchs ...) un exemple un sfaxien ne supporte pas un kerkenien dans les annes 60 et encore ne parlant pas des mariages mixtes !

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 14h 04m||           
Zemzem, je ne vous tutoie pas comme vous vous y autorisez mon gard, et je ne souhaite pas mener un dbat avec vous selon ce mode primaire qui consiste qualifier de nul tout ce qui ne vous agre pas.
poursuivez votre enttement toujours avoir raison, sans raison.

Zemzem  (Tunisia)  |Jeudi 08 Août 2013 à 13h 07m||           
Merci pour le conseil bienque je te trouve aussi nul que les universitaires tunisiens qui sont vraiment nuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuls

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 12h 52m||           
Zemzem, la source tanche la soif, rgnre le corps, et l'esprit peut dployer ses facults.
si votre source ne vous aide pas y parvenir, changez de source, et buvez...buvez...jusqu' tancher votre soif et vous retrouverez vos facults personnelles.
je vous le souhaite.



Zemzem  (Tunisia)  |Jeudi 08 Août 2013 à 12h 49m||           
Oui mais a n'empeche que les universitaires tunisiens sont des nuuuuuuuuuuuuuuuuuuuls

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 12h 42m||           
Les ennemis de ceux qui ont fonction d'enseigner, duquer, dans le but d'veiller et de fournir des outils ncessaires la construction de soi, sont toujours les plus affirmatifs. a ce titre, ils sont dangereux et nfastes pour eux-mmes et pour la collectivit.
je crois qu'en islam on prconise la qute du savoir. tout le contraire de l'obscurantisme que ne cessent de cultiver les tenants de certaine version de la religion.

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 12h 27m||           
Poursuivez, poursuivez, le mur est droit devant...vous!

Zemzem  (Tunisia)  |Jeudi 08 Août 2013 à 12h 15m||           
Les universitaires tunisiens sont des nuuuuuuuuuuuuuuls

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 11h 13m||           
Evidemment, les universitaires tunisiens sont des nuls, et vous ainsi que les muftis et imams et autres mollahs sont pourvus des plus grandes qualits.
quant au classement auquel vous rfrez, si vous voulez y faire mieux voluer la place des universits tunisiennes, ce n'est certainement pas par des procds de disqualification et la volont de tout enrgimenter que vous y parviendriez, si tel tait votre souhait. ce qui n'est pas si sr.
prcisment, ce qui dfinirait ceux de vos hraults, ce serait la fermeture, la pense unique, des prt- penser que l'on diffuserait ces cervels que l'on rencontre parfois, dont le verbe est obsquieux et dfinitif.
sache la providence nous garder de vos pigones et vos projets noirs!

Zemzem  (Tunisia)  |Jeudi 08 Août 2013 à 10h 59m||           
Sachant que la pemire universit tunisienne est class 70 me en afrique ,on peut facilement deduire qui sont ces "presidents" des universits tunisiennes ;ce ne sont que des nuls , nuls , nuls .......

Godefroy  (France)  |Jeudi 08 Août 2013 à 10h 21m||           
Ce sont des hommes informs et occupant des postes importants dans l'administration qui disent que les gens d'ennahdha tentent de mettre la main sur l'appareil d'etat en y plaant leurs affids. si ce n'est pas dj parachev.
aux suppots de ce parti qui symbolise la cloture intellectuelle et le danger authentique, je dis que nous ne les laisserons pas nous ramener des pratiques totalitaires que nous rprouvons authentiquement. pas seulement dans le cadre d'une rhtorique creuse dont l'objectif est non pas de partager, mais d'endormir pour dominer.
la religion, enfin, leur fonds de commerce, est un vecteur de libration et non d'asservissement. ils en font une interprtation-leur interprtation- et n'ont pas qualit contraindre autrui adopter leurs pratiques, ni installer un systme politique dont la vertu principale serait de surveiller les citoyens et de les enrgimenter.



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4743.81
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires