Economie

Rapport 2012 sur la libert conomique dans le monde arabe: la Tunisie prserve sa 10me place

Jeudi 22 Novembre 2012
babnet.net
Sur un total de 16 pays arabes, la Tunisie prserve sa 10me position en matire de libert conomique, selon le rapport 2012 sur la libert conomique dans le monde arabe , prsent, jeudi Tunis.

Le rapport prsent, au cours de la 7me confrence internationale sur la libert conomique dans le monde arabe, classe ces pays selon cinq indices de libert conomique. Il s'agit du poids du gouvernement (dpenses, impts, socits), des lgislations commerciales et conomiques, outre les droits de proprit, d'accs aux fonds, la libert de commerce avec les autres pays et l'organisation d'assurance, du travail et des affaires.

Le rapport labor par la Fondation Friedrich Naumann pour la libert et l'International Research Foundation (Oman) et Fraser Institute (FI), attribue la Tunisie le mme rsultat accord par le prcdent rapport, savoir 6,8 points. Les auteurs du document appellent, toutefois, le pays une plus large ouverture conomique.

Le classement de la Tunisie pourrait s'amliorer vue que les premiers indicateurs dmontrent une amlioration des rsultats du pays en termes de dpenses gouvernementales et de politique montaire, souligne le rapport, prcisant que les Emirats et le Bahren sont les pays les plus libres conomiquement dans le monde arabe.


Intervenant aux travaux de la confrence, l'ancien ministre des finances, Houcine Dimassi a mis en garde contre les impacts d'une ouverture totale de l'conomie tunisienne.
Les expriences ont dmontr que l'application du principe de l'ouverture totale de l'conomie engendre des disparits sociales menant ncessairement une Rvolution.

M.Dimassi a recommand l'application d'une libert conomique, partiellement contrle par l'Etat.

Pour le prsident de l'International Research Foundation, Salem Ben Nacer, la Tunisie est appele dvelopper ses lgislations commerciales et son systme montaire, et simplifier les procdures d'investissement, outre la garantie de la libert de l'activit du commerce internationale. Le responsable a en outre mis l'accent sur l'importance de dvelopper les comptences afin de garantir une plus large ouverture conomique.

M.Riadh Bettaieb, ministre de l'investissement et de la coopration internationale, a, pour sa part, soulign que la Tunisie uvre actuellement rformer le code d'investissement, adopter des lgislations en matire de partenariat public/priv et fournir les garanties ncessaires aux investisseurs. Il a ajout que le gouvernement a entam des rformes pour le dveloppement du secteur financier et a mis en place des mcanismes visant attirer la finance islamique.

L'accs de la Tunisie au statut de partenaire privilgi de l'UE, reflte une volont de garantir davantage de libert conomique, a-t-il soutenu.

M.Bettaieb a mis l'accent sur l'importance de la complmentarit maghrbine et arabe dans le dveloppement des changes commerciaux, lesquels restent faibles par rapport aux changes avec l'Europe .

Le renforcement des changes avec les pays du Maghreb et les pays arabes permettra la Tunisie de rcuprer 1,5 point de croissance par an, a-t-il ajout.




          Partager  Share on Google+      





0 de 0 commentaires pour l'article 57036



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4663.93
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires