Société

Fournitures scolaires: Une rentre pesante sur le budget familial



Samedi 08 Septembre 2012
babnet.net
(Semia Boukhatem et Jamel Romdhane)

Le tunisien vit l'heure de la rentre scolaire 2012-2013 aprs avoir subi les dpenses du mois de Ramadan et de l'Aid.
Les parents s'activent, que cela soit dans les librairies ou les marchs parallles de la capitale (Tunis), l'achat de fournitures scolaires pour leurs enfants, selon les choix et la diversit des produits exposs, certains de qualit et d'autres d'origine inconnue, se plaignant toutefois de la chert des prix.
Cependant, les responsables au ministre du Commerce assurent que les prix des cahiers subventionns ainsi que des manuels et des livres scolaires restent inchangs, cette anne.

Pour Ezzeddine El Abidi, accompagn de ses deux enfants, lves du primaire, l'achat des fournitures scolaires est invitable , mais il essaye d'acqurir tout ce qui est ncessaire sans trop dpenser, d'o son recours aux marchs parallles. L'important pour lui c'est que ses enfants soient sur les bancs de l'cole, le premier jour de la rentre, munis de toutes les fournitures . Il n'accorde pas d'importance leur qualit ou aux effets nocifs sur leur sant.
Il considre que le march parallle offre plusieurs choix, avanant qu'il n'est pas le seul y avoir recours puisque tout le monde parle d'une rduction pouvant atteindre plus de 40% par rapport aux librairies .


Aprs les dpenses du mois de Ramadan et de l'Ad, Sondes, mre de trois lves (primaire et collge) s'est tourne vers le march parallle pour comprimer les cots tant donn que les fournitures disponibles dans les librairies ne sont pas la porte des personnes faible et moyen revenus .

Sondes indique qu'elle ne cherche pas la qualit des fournitures scolaires et que le prix est primordial pour la sduction des clients . A titre d'exemple, a-t-elle ajout, le prix du cahier de 400 pages s'lve 5 dinars sur le march parallle mais ne cote pas moins de huit dinars dans les librairies.

Mohamed Tahar, pre de Ghada (lve en deuxime anne primaire), n'achte les fournitures scolaires que dans les points de vente agrs, pour une meilleure compression des cots et de peur des effets nocifs sur la sant de certains produits, tels que la pte modeler, la craie, les crayons de couleur et autres, prfrant ainsi prserver la sant de sa fille que diminuer le cot des effets scolaires.

Njia, mre de deux enfants, lves du primaire, partage le mme avis, prcisant que la moyenne de la dure de vie d'un stylo achet de la librairie, est quatre fois suprieure celui vendu sur le march parallle.

Ainsi et son avis, le prix d'un stylo de bonne qualit est infrieur au total du prix des stylos de qualit moindre et que le parent est oblig d'acqurir tout au long de l'anne scolaire des points de vente non organiss.

Mohamed Tahar commente en disant:Il faut sensibiliser le parent au fait que les fournitures scolaires acquises auprs du march parallle ont une courte dure de vie.

Ainsi un cartable de bonne qualit peut durer deux annes scolaires et son cot varie entre 30 et 70 dinars alors que le parent se voit oblig d'acheter cinq cartables par an des marchs parallles et dont le prix total pourrait atteindre 75 dinars.

Les marchs parallles font stagner les ventes des librairies
Contrairement l'encombrement enregistr dans les marchs parallles, le mouvement est au ralenti dans les librairies.
Pour Ridha Esseghair, agent de librairie, le citoyen n'accorde plus d'intrt la qualit des fournitures scolaires. Toute son attention est focalise sur les prix , prcise-t-il. Le dsordre qui caractrise les marchs parallles a port prjudice la profession , indique-t-il.

Ainsi, dans le pass, les recettes de la libraire, dans laquelle il travaille depuis 20 ans, s'levaient environ 2000 dinars par jour, pendant la rentre scolaire, rappelle-t- il, ajoutant que des agents de la scurit organisaient l'accs la librairie.

Pour Ridha, le citoyen assume une part de responsabilit aux cots des ministres du commerce et de l'intrieur, quant la propagation de la vente des fournitures scolaires dans les marchs parallles. Le citoyen, dit-il, est conscient des effets nfastes que pourraient engendrer les fournitures vendues sur le march parallle en raison de l'absence de qualit, mais ils continuent s'en approvisionner avanant sa volont de rduire les dpenses sans se soucier de porter prjudicie l'conomie nationale et aux sources de revenus des libraires . Ceci tant, certains citoyens ne s'approvisionnent en fournitures scolaires qu'auprs de leurs librairies habituelles et tiennent vrifier la qualit des produits qu'ils cherchent acqurir, tient -t-il prciser.


Avis et directives de l'administration
Du ct du ministre du Commerce, M.Mohamed Chokri Derouiche, directeur gnral de la Concurrence et des enqutes conomiques, a affirm que mis part les livres et les cahiers subventionns, le prix du reste des fournitures scolaires est libre et ne dpend que de la rgle de l'offre et de la demande.

Et de prciser, dans un entretien la TAP, que le march englobe une large fourchette de choix, avec des prix et des qualits qui diffrent d'un produit l'autre, et c'est au citoyen de choisir le produit qu'il lui sied .

Le consommateur est appel, ainsi, selon M.Derouiche, faire preuve d'un esprit de responsabilit, en recourant des produits qui rpondent son besoin et qui s'adaptent son pouvoir d'achat.

Il faut tre toujours modr, en veillant carter les articles coteux et ne pas tomber dans l'achat de produits exposs dans le commerce parallle , a-t-il signal, indiquant que ces articles proviennent des marchs asiatiques et son gnralement de qualit mdiocre.

Dans le mme contexte, il a indiqu qu'une campagne de sensibilisation sera lance, en vue d'exhorter les enseignants ne pas orienter les choix des lves et des tudiants en exigeant des fournitures de luxe, dont les prix sont onreux.

Le responsable a fait savoir, aussi, que la Chambre nationale des librairies a invit ses adhrents adopter des rductions hauteur de 5%, l'occasion de la rentre scolaire.

De son ct, Mme Houyem Bali, directrice de la concurrence et des prix, a fait savoir que le prix de vente au public des cahiers subventionns n'a pas chang depuis la rentre 2009/2010.

Il se situe au niveau de 180 millimes pour le cahier n 12, de 330 millimes pour le cahier n 24, de 730 millimes pour le cahier n 48 et de 1 070 millimes pour le cahier n 72.

M.Belgacem Lassoued, prsident directeur gnral du Centre National Pdagogique (CNP), a not qu'au total, 18 millions de cahiers subventionns ont t fournis, jusque-l, sur un total de 20 millions prvus, le reste sera disponible avant le 17 septembre. On prvoit, aussi, la publication de 10 autres millions de cahiers durant le mois d'octobre, a indiqu le responsable.

Selon M.Lassoued, cette quantit de cahiers, dont la valeur de la subvention est estime 4,5 millions de dinars (MD), est largement suffisante, pour satisfaire le besoin de la population d'lves et d'tudiants, dont le nombre s'lve 2 millions, mais le problme se situe au niveau des enseignants qui exigent des articles scolaires d'une qualit suprieure.

Par ailleurs, le responsable a rappel que la commercialisation des manuels, pour la rentre 2012-2013, concerne des lots de livres variant entre 3 et 13 titres pour l'enseignement de base, moyennant un prix allant de 6,600 dinars 39,850 dinars.

Les prix de vente des livres pour l'enseignement secondaire varient entre 29,550dt et 50,800dt selon les niveaux et selon les sections.

La direction du commerce extrieur a fait savoir, de son ct, qu'au titre de cette rentre scolaire, la valeur de l'importation des articles scolaires (gommes, couvertures en matire plastique, serviettes, cartables, cahiers scolaires, stylos, crayons, ardoises) dpasse les 9 MD.

Le vice-prsident de l'Organisation de dfense de consommateurs (ODC), M.Slim Saadallah, a indiqu, quant lui, que les commerces parallles exposent, parfois, des articles tunisiens des prix qui dpassent ceux affichs dans les grandes surfaces ou dans les librairies. En dpit de cela le consommateur ne s'abstient pas. Il a fait savoir, en outre, que l'ODC lancera, prochainement, une campagne de collecte de livres et de cahiers, qui seront, par la suite, distribus aux familles les plus ncessiteuses.

Ct inspection, M.Abdelkader Timoui, directeur des enqutes conomiques, a fait savoir que des quipes ont t mobilises dans tout le pays pour contrler la qualit des produits scolaires et les circuits de distribution, tout en veillant ce que le cahier subventionn soit disponible en quantits suffisantes dans les diffrentes librairies. Les infractions enregistres, jusque-l, concernent, surtout, le non-affichage des prix et la facturation .




          Partager  Share on Google+      
Salateen Tarab   Cocktail Sabah Fakhri





0 de 0 commentaires pour l'article 54027



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


derniers pisodes
En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4636.52
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires