Pourcentages des voix obtenues | Beja | Ben Arous | Bizerte | Gabes | Gafsa | Jendouba | Kasserine | Kairouan | Manouba | Medenine | Monastir | Nabeul1 | Nabeul2 | Sfax1 | Sfax2 | Siliana | Sousse | Tataouine | Tunis 1 | Allemagne | France1 | Italie | Pays Arabe | Toutes les circonscriptions |
Régions

De nouvelles manifestations de protestation dans plusieurs dlgations de Sidi Bouzid

Samedi 11 Août 2012
babnet.net
De nouvelles manifestations de protestation ont eu lieu durant la nuit du vendredi samedi dans la ville de Sidi Bouzid, appelant la libration des dtenus, au limogeage du gouverneur et faire tomber le gouvernement.

Une marche de protestation a parcouru l'avenue principale de la ville de Sidi Bouzid et s'est termine devant le district de la garde nationale, indique le correspondant de l'agence TAP dans la rgion.

Les manifestants ont ensuite bloqu l'avenue principale avec des pierres et des poubelles et ont brl des pneus sans aucune intervention notable des forces de l'ordre.

Une marche pacifique a galement eu lieu dans la dlgation de Regueb, o un rassemblement de protestation a t organis devant le poste de police rclamant la libration des dtenus et brandissant des slogans appelant faire tomber le gouvernement.


L'Union rgionale du travail Regueb a dnonc dans un communiqu "les pratiques rpressives et les arrestations abusives commises par les autorits travers les forces de l'ordre", appelant la libration des personnes arrtes, ainsi qu' la neutralit et l'indpendance de l'administration.

La section rgionale du travail a soulign galement la ncessit de protger les liberts publiques et individuelles et d'engager une politique de dveloppement quitable et claire qui rompt avec l'exclusion et l'improvisation.

Des habitants des dlgations de Menzel Bouzaiene et de Meknessi ont organis de leur part des marches nocturnes pour demander la libration des personnes arrtes et l'impulsion des programmes de dveloppement dans les deux rgions.

L'Union rgionale du travail Sidi Bouzid avait appel vendredi une grve gnrale pour le mardi 14 aot afin de demander la libration des personnes arrtes lors des vnements rcents qui ont eu lieu dans la rgion et d'arrter les poursuites engages l'encontre des manifestants.

Lors d'un meeting tenu vendredi par la section rgionale de l'UGTT, l'accent a t mis sur la ncessit de rompre avec "les pratiques rpressives et abusives commises par les forces de l'ordre contre les citoyens qui dfendent leurs droits".

Les participants au meeting reprsentant le Front des forces nationales du 17 dcembre", l'instance de la protection de la rvolution du 17 dcembre, les avocats, la Ligue tunisienne de dfense des droits de l'homme, ainsi que les partis politiques et les composantes de la socit civile ont estim que la "situation est critique et peut dgnrer si l'on n'y remdie pas".

Ils ont appel la ncessit de remdier la situation tendue dans la rgion travers l'encouragement des investissements et la lutte contre l'exclusion et de chmage.




          Partager  Share on Google+      





4 de 4 commentaires pour l'article 53001

Nahinaho  (Tunisia)  |Samedi 11 Août 2012 à 22h 02m||           
....
... ... ... .
. 3 ..

Ledemystificateur  (Tunisia)  |Samedi 11 Août 2012 à 18h 29m||           
Ces gens n'ont pas encore compris que le remplacement de dirigeants par d'autres en democratie ne peut se faire qu'a travers les urnes,et non par la manifestation de quelques mecontents,dont la plupart manipuls par les forces qui ne veulent aucun bien a la tunisie.la direction de l'ugtt,et les groupuscules qui ont perdu les elections,n'ont d'energie que pour empecher le pays de se relever.

TARAK KLAA  (France)  |Samedi 11 Août 2012 à 16h 05m||           
Comment des syndicalistes , des responsables quelles que soient leurs fonctions peuvent ce point prendre la dfense de fauteurs de troubles , qui cassent et brlent et exiger leur libration ??
comment peut-on insinuer que la libert est un droit de faire tout et n'importe quoi ??
n'est-ce pas l la dfinition de la loi de la jungle et du chaos ??
en attendant , les premires victimes de ces troubles injustifis , dans la mesure o la tunisie est dsormais un pays o chacun peut s'exprimer librement , ce sont les riverains , qui subissent les odeurs de poubelles et de pneus brls et dont il n'est pas sr que la majorit soit du ct des casseurs !!!
enfin s'ils pensent vraiment que le gouvernement actuel ne respecte pas leurs liberts , qu'ils aillent faire un tour en syrie , car le risque si on les laisse faire c'est de nous retrouver dans une situation quivalente celle de ce pays actuellement.
mais si nous en arrivons l il sera trop tard pour venir pleurnicher !!!
eykeb sad el hr !!

Amriali  (Tunisia)  |Samedi 11 Août 2012 à 14h 09m||           

.. ˿



Les Commentaires en arabe avec caractres latins seront automatiquement supprims


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  
Tunis




NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires