Economie

Tunisie: L'UTICA dénonce les mouvements de protestation observés à Ksar Said



Mercredi 30 Mai 2012
© babnet.net
L'union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA) a dénoncé le mouvement de protestation organisé, mercredi, par environ 300 employés de la Société nouvelle de confection de luxe, "SNCL", dans la zone industrielle de KSAR Said (gouvernorat de Manouba) qui ont empêché près de 3000 employés d'autres sociétés, installées dans la même zone, de regagner leurs lieux de travail.

Dans un communiqué, dont une copie est parvenue à la TAP, mercredi, la centrale patronale a dénoncé le comportement irresponsable de ces employés, qui, d'après l'UTICA, est de nature à nuire au développement régional, à l'emploi, à l'investissement et à la pérennisation des entreprises.

Les employés protestataires de la SNCL protestataires revendiquent la réouverture de la société fermée depuis quelque temps.

L'UTICA insiste sur la nécessité pour les entreprises d'honorer leurs engagements sociaux envers leur personnel.


« La solution réside en le dialogue social et des négociations sérieuses et responsables, que les partenaires sociaux devraient engager », indique le communiqué.

L'organisation patronale a souligné que le dialogue doit prendre en considération l'équilibre et les conditions économiques et sociales du pays.

L'UTICA a appelé à résoudre les litiges via l'encadrement et à lutter contre les tensions qui empêchent la communauté nationale d'atteindre les objectifs et ambitions du peuple tunisien.


          Partager  Share on Google+      





3 de 3 commentaires pour l'article 50069

Dina01  (Tunisia)  |Jeudi 31 Mai 2012 à 17h 56m||           
Ces pas juste sncl et sont propriétaire sont exploiteur de ouvrier

Dina01  (Tunisia)  |Jeudi 31 Mai 2012 à 17h 53m||           
Celui qui ne connais rien dis toujours n importe quoi
cette société est le pire des société dans l exploitation des ouvrier j ai déjà travailler avec eux le propriétaire un certain chérif fawzi exploite le personnelle depuis 25 ans jamais na fait une fois une geste de noblesse pour ces ouvrier le payant des salaires est toujours le 15 de mois pas de congé payé ou droits il facture des milliard pour exploitation des 3 entreprise de contrôle de délavage et confection pas de cnss parlent pas de
gaspillage d ragent sur n importe quoi il paye des salaires pour des étranger qui dépasse les 12 mille dinars et les pauvre ouvriers ont gagne rien vraiment ces pour ces motifs que les ouvrier ont manifester
et utica qui la présidente ces une exploitartice bouchamoui elle a aussi une entreprise de confection que va telle dire sans faute jamais dans intérêt des ouvrier

Amadsalem  (Tunisia)  |Jeudi 31 Mai 2012 à 13h 26m||           
Ces "300 employés" doivent être révoqués de leurs emplois et jugés pour blocage de la route publique, arrêt et entrave au travail et atteinte à la liberté d'autrui. si le gouvernement laisse faire les syndicalistes mafieux et les bandits, c'est qu'il joue le jeux de ses détracteurs qui veulent le faire tomber.



Les Commentaires en arabe avec caractères latins seront automatiquement supprimés


En continu
Indicateurs Banque Centrale de Tunisie


  TUNINDEX: 4684.81
Tunis



NOS PARTENAIRES




Derniers Commentaires